Voyage novembre 2017

 

Ce voyage était la quête des Kôyô. Kôyô (紅葉) signifie “feuille pourpre”. C’est la couleur de l’automne lorsque les feuilles d’étable japonais (Momiji) se colorent en rouge vif.

Momiji (椛) est la feuille d’étable japonais. Je me suis donc adonné à la coutume du Momiji Gari (紅葉狩り) la chasse au Kôyô.

Cette coutume est à l’automne ce que hanami est au printemps : pendant quelques semaines, l’érable prend des couleurs allant du jaune au rouge vif, et les ginkgos se parent de jaune. À cette occasion, les endroits réputés (en particulier de nombreux temples de la région de Kyoto) sont envahis par la foule, notamment le deuxième dimanche de novembre lors du matsuri d’Arashiyama, créé en 1947.

La saison du kōyō commence à la mi-septembre sur l’île de Hokkaidō, et se termine à la mi-décembre dans la région de Tokyo3. C’est à partir de l’époque de Heian (794-1185) que commence cette tradition. Longtemps réservée à l’aristocratie, c’est vers l’époque d’Edo (1603-1868) que le peuple l’adopte. À l’instar du hanami, les Japonais emportent leur pique-nique vers les sites qui offrent les plus beaux spectacles, comme les sommets de Nikkō.
(source: https://fr.wikipedia.org/wiki/K%C5%8Dy%C5%8D)

  1. Arrivé au Japon + Séjour à Tôkyô – 29 octobre 2017 au 2 novembre 2017
  2. Arrivée à Nasu Yumoto (那須湯本) – 3 novembre 2017
  3. Nasu Yumoto + Sendai – 4 novembre 2017
  4. Yama-Dera – 5 novembre 2017
  5. Quelques lieux autour de Sendai – 6 novembre 2017
  6. Matsushima – 7 novembre 2017
  7. Gotokuji – 8 novembre 2017
  8. Mont Takao – 9 novembre 2017
  9. Shibuya + Yebisu – 10 novembre 2017
  10. Sanctuaire Naritasan – 11 novembre 2017