Fév 212022
 

Adresse:
京都茶園 〒610-0241 京都府綴喜郡宇治田原町南東所32
32 Higashisyo Minami, Ujitawara-cho, Tsuduki-gun, 610-0241 Kyoto

Email: info@kyoto-chaen.jp

Internet:

Leurs thés: https://fr.kyoto-chaen.com/fr/collections/all

Google Map : https://goo.gl/maps/c85rZBpvHBaGmucU8

Kyôto Chaen (京都茶園) signifie le jardin des thés de Kyôto.

Kyôto-Chaen est un producteur de thés japonais, plus spécifiquement de thé de Uji.

KYOTO CHAEN a vu le jour en mars 2012 comme resultant d’un but commun de deux personnes natives du pays d’Uji: « Produire du thé Uji sûr et délicieux à un prix raisonnable » En tant que producteur de thé, ils se veulent toujours proches de leurs consommateurs de thé, amateurs de thé, alors aiment entendre leurs clients dire : « C’était délicieux ! »  Pour eux, ce sont les plus beaux mots du monde. L’équipe de Kyôto Chaen est formé de Hide (Hideki Kakiuchi)  et Tetsu (Tetsuya Yasui), qui se trouve être une excellente équipe. Ils se connaissent depuis plus de 20 ans, et ils combinent leur force et se complètent.

Comme vous avez pu le lire dans ces récents articles: 日本茶 – Nihon-cha et 宇治茶 – Uji-cha, les thés  de Uji sont les thés les plus réputés, les plus prisés et les meilleurs du Japon.  Kyôto-Uji-Tawara est le berceau du thé vert japonais et a été reconnu comme le premier site du patrimoine japonais. En plus des thés traditionnels Sencha, Gyokuro et Matcha, Kyôto-Chaen a également commencé à développer leurs propres mélanges de thés avec des herbes telles que la menthe. Tous les thés sont 100% Kyôto-Uji-Tawara, et ne sont jamais mélangés avec d’autres thés. C’est 100% Kyôto, Kyôto IGT (un équivalent de l’AOC). En fait, cette restriction n’est pas dans la loi au Japon mais c’est une règle spontanée chez Kyôto-Chaen.

!!! ATTENTION !!! Si vous commandez à Kyoto Chaen, sachez que Kyoto Chaen est enregistré pour payer la TVA en obtenant un numéro de contribuable français. Donc vous n’avez pas besoin de payer la TVA à réception du produit. Si, à l’avenir, un coursier (UPS, TNT, DHL, La Poste pour ne pas les citer) vous facture la TVA, il vous est vivement conseillé de revérifier les détails car vous paierez la TVA deux fois. Il y a eu un certain nombre de cas où le coursier français (DHL, La Poste par expérience) s’est trompé en vérifiant le dédouanement et où le client a été facturé d’une double TVA lorsqu’il a reçu le colis. Kyoto Chaen a donc décidé de mettre le numéro de TVA sur la facture afin que le client le connaisse.

Pourquoi je vous parle de Kyôto Chaen?

La première raison, est que j’adore le thé japonais. Mais le vrai thé japonais. J’ai acheté chez des vendeurs de thé prestigieux (Damman, Palais des thés, Compagnie des thés) en France: du sencha japonais, du gyokuro, allant même jusqu’à investir plus de 40 euros les 100 grammes pour des thés qui étaient bons, certes, mais qui n’atteignaient pas ce que j’ai pu boire au Japon.

Lorsque j’habitais Schiltigheim, je me fournissais au Thé des Muses à Strasbourg, où je trouvais d’excellents thés japonais. Le Night Shadow à 17 euros les 100 grammes était mon préféré parmi les sencha. Le sencha Fukamushi et les gyokuro étaient à plus de 35 euros les 100 grammes. Mais quand bien même, je ne retrouvais pas ce que je buvais au Japon.

Lors d’un voyage au Japon, je suis allé à Naritasan et dans la rue marchande, je me suis arrêté à une petite boutique devant laquelle il y avait quatre cartons remplis de thé en vrac. Après une petite discussion avec le vendeur, qui m’a fait goûter la différence entre les thés. Je suis rentré en France avec 300 grammes de thés. Les meilleurs thés que je n’ai jamais bu. Et je n’ai jamais réussi à retrouver cette qualité et ces goûts. J’ai acheté des Kabusecha et des thés organiques à plus de 20 euros les 100 grammes. J’ai acheté des Gyokuro importés à 28 euros les 50 grammes. Mais même là, je ne retrouvais pas cette qualité que je pouvais boire au Japon et que j’avais ramené de Naritasan (si j’avais su, j’en aurais ramené un kilo).

Quand j’ai été mis en contact avec Monsieur Hideki Kakiuchi qui m’a parlé de son exploitation et de ses thés. J’ai commencé à rechercher des source sur les Thés de Uji que je ne connaissais pas. Et en discutant avec des amis japonais, ils m’ont dit : « ce sont les meilleurs thés du Japon ».

Donc j’en ai commandé sur le site : https://fr.kyoto-chaen.com/fr

Une semaine plus tard, le colis était arrivé. Les thés étaient bien emballés, très protégés.

Et pour commencer j’ai goûté un Gyokuro…

C’est comme là-bas… J’ai l’impression d’y être.

Le site de kyôto-chaen est très sympa, il y a de nombreuses parties avec des photos. Notamment la partie blog avec les photos des montagnes de Kyôto.

Et des photos de la préparation des commandes de thés (ci-dessous la pesée).

 

Et je ne parle pas des vidéos qui montrent comment préparer chaque thé. Car un Sencha, un Gyokuro, ça ne se prépare pas n’importe comment. Pour maximiser l’expérience gustative il faut respecter des températures et des temps d’infusion. Ma préparation préférée : une eau à 45 degrés… cf : https://www.youtube.com/watch?v=rlODJMKFDMY

Personnellement je suis super content que des producteurs japonais proposent leurs produits à l’international, surtout quand il s’agit de prestigieux thés comme ceux de Uji, à des prix inférieurs à ce que l’on trouve chez les vendeurs français.

Autrement dit, je suis conquis.

Dans tous les cas je ferai un compte-rendu de mes dégustations et comparaisons.

Par contre, je suis clairement convaincu et maintenant un aficionados des thé de Uji de Kyôto-chaen. Et je ne saurais que trop vous les conseiller également. Plutôt que dépenser plus de 40 euros les 100g  chez Dammann pour un produit qui n’a pas le niveau des gyokuro qu’on trouve au Japon (et je parle en toute connaissance de cause pour avoir fait la comparaison), investir dans du Gyokuro de Uji est une bien meilleure solution. Et au niveau goût et sensation, on a l’impression d’être là-bas. D’autant plus qu’ils certifient leurs thés comme étant « organic » donc issu de l’agriculture biologique. En conclusion cela limite l’exposition aux substances nocives (pesticides, etc.) que l’on peut trouver dans les thés et tisanes commerciales ou issue de producteurs pas très attentifs à cela.

De même j’avais commandé du Matcha dans une boutique de thés en France et je l’avais quand même payé pas mal cher, sur la boîte de thé, tout était écrit en japonais, du coup, je pensais avoir du haut de gamme. Et pourtant une fois habitué au Matcha de Uji, et en re-goûtant ce thé, je ne l’ai pas trouvé bon.

Donc vous voulez- boire du bon thé japonais? Alors n’hésitez pas et choisissez le thé de Uji de Kyôto-chaen.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
30 × 8 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.