Mar 132016
 

Après le voyage de Hidalgo au Japon pour promouvoir le tourisme à Paris, une réponse ne se fait pas attendre…

Dès 9 heures ce dimanche 13 mars 2016 au matin, une centaine de Japonais vont ramasser les papiers, déchets et mégots qui souillent les jardins du Trocadéro (XVIe). Avant d’y planter symboliquement un cerisier.

Organisée par la Paris Tourism Association (qui regroupe neuf tour-opérateurs japonais), cette opération d’”embellissement et de renouvellement” des espaces verts du Trocadéro n’a pas la prétention de donner une leçon de propreté aux Parisiens. “Cette initiative qui fait suite aux attentats de novembre, vise à donner une image rassurante de Paris, à montrer que l’ambiance est si calme qu’on peut même faire du jardinage. Au Japon, le nettoyage de printemps est un signe de renouveau “, explique Isabelle Bodard, responsable des achats chez JTB (Japan Travel Bureau).
Aussi bienveillant soit-il, ce geste suscite pourtant la polémique. Vice-président du groupe UDI-Modem au Conseil de Paris, Eric Hélard s’interroge : “Simple coïncidence de calendrier ou réponse cinglante au voyage de la maire de Paris à Tokyo ?” Et de conclure : “Avant d’aller vendre l’attractivité touristique de Paris aux Japonais, Anne Hidalgo devrait balayer devant sa porte et retenir cette leçon d’instruction civique symbolique”. Philippe Baverel

Le rendez-vous est fixé ce dimanche 13 mars à 8h45 aux abords du manège situé en bas de la place du Trocadero. Mieux vaut venir avec de vieux vêtements qui ne craignent plus rien car l’objectif de la matinée sera de nettoyer de fond en comble les Jardins du Trocadero juste en face de la tour Eiffel. L’opération est lancée par la Paris Tourism Association, une organisation privée qui regroupe neuf tour-opérateurs japonais très actifs en France, en partenariat avec la compagnie aérienne Japan Airlines. Il ne sera pas seulement question de nettoyer mais aussi d’embellir ces jardins avec la plantation de cerisiers. Le Paris Tourism Association passe à l’action alors que les Japonais boudent la France depuis les attentats du 13 novembre dernier. Ils ne sont pas les seuls au sein de la communauté japonaise à Paris à se soucier de la saleté de la capitale:  Green Bird (グリーンバード – Gurīn bādo), ce mouvement citoyen né au Japon pour contribuer à la propreté des villes et qui s’est implanté à Paris en 2007. Depuis, à raison d’un dimanche par mois, le collectif se réunit dans un quartier de Paris pour en nettoyer ses abords.

sources:

Personnellement ça me ferait le même effet que voir un ami passer des semaines à convaincre sa petite-amie à venir dormir chez lui, et la voir débarquer avec ses produits d’entretien, et passer sa soirée à nettoyer de fond en comble. Je pense que Madame Hidalgo devrait prendre note et faire quelque chose (durcir la répression des incivilités, et investir dans plus d’unité de nettoyage… on en a plein les prisons de la main d’oeuvre gratuite). Parce que ça, c’est un quadruple Hit Combo Coup-de-Pied-au-Cul!!!!

Ah ouais, j’ai vécu et travaillé plus de 10 ans à Paris, et le seul souvenir que j’en ai, c’est la bile qui me remonte aux lèvres en pensant aux horreurs que j’ai vu, et aux délicieuses odeurs de mélange de putréfaction, d’urine de Chat et de déjections faisandées.

 Tagged with:

  One Response to “Double combo de la honte: les japonais nettoient le Trocadéro”

Comments (1)
  1. J’adore les japonais, il donne une image positive de leur pays.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
29 − 24 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.