Juin 212012
 

Titre: オトメン(乙男)
Titre (romaji): Otomen
Format: Renzoku
Genre: Romance, comedy
Episodes: 12
Chaine de diffusion: Fuji TV
Période de diffusion: 1er août 2009 au 19 septembre 2009 (ep1-8), 13 octobre 2009 au 3 novembre 2009 (ep9-12)
Horaire de diffusion: samedi  23:00 (ep 1-8), mardi 21:00 (ep9-12)
Générique: “lover soul” de Shibasaki Ko

Définition d’Otomen : Ce terme désigne plusieurs type de personnes :
– homme qui pense comme une fille, qui aime les mêmes choses que les filles.
– jeune garçon particulièrement doué pour la cuisine, en couture ou en ménage.
– jeune homme qui peut faire preuve à la fois d’une grande virilité, mais aussi d’une grande sensibilité.
Précision : un otomen n’est pas un homme gay.

Sujet

Asuka Masamune, le champion de la ligue lycéenne de kendo, champion également de karaté et de judo, paraît être l’incarnation de toutes les valeurs viriles. En réalité, Asuka est un “otomen”, c’est-à-dire un homme ayant des occupations et un mode de pensée typiquement féminin. Pour ne pas décevoir sa mère, traumatisée par son mari qui avait quitté la maison pour changer de sexe, il lui a caché cet aspect de sa personnalité, jusqu’au jour où il tombe sous le charme de Ryô Miyakozuka, une nouvelle élève du lycée.

Personnages

Asuka Masamune : Capitaine du club de kendo, beau, intelligent … Aux yeux des élèves du lycée Ginyuri, Asuka est l’homme parfait ! Cependant, aucun d’eux ne se doute qu’ Asuka est en réalité un otomen : un garçon fleur bleue qui aime tout ce qui est mignon. Doué pour la couture, la cuisine et les tâches ménagères, Asuka est également un grand fan du shôjo Love Tic.

Ryô Miyakozuka : Son père, policier, tient une grande place dans sa vie, c’est grâce à son enseignement qu’elle excelle dans les sports de combat. En revanche, elle n’a aucune aptitude pour les travaux manuels. Asuka est fou amoureux de cette jolie fille qui vit un peu dans les nuages.

Juta Tachibana : Camarade de classe, puis ami d’Asuka et auteur de shōjo mangas, il ne voyait en ce dernier, à l’origine, qu’une source d’inspiration pour sa série phare, Love Tic (Asuka ignore que son ami en est l’auteur). La situation entre Asuka et Ryô tombe à pic pour continuer sa série : Tachibana fait tout pour les rapprocher ; mais c’est sans compter sur le romantisme forcené d’Asuka !

Acteurs

Okada Masaki : Masamune Asuka
Takatsuki Sara : Asuka  enfant
Kaho : Miyakozuka Ryo
Hinata Nanami : Ryo enfant
Kimura Ryo : Tonomine Hajime
Seto Koji : Ariake Yamato
Sano Kazuma : Tachibana Juta
Kiritani Mirei : Oharida Miyabi
Ichikawa Tomohiro : Kurokawa Kitora
Takei Emi : Tachibana Kuriko
Yanagihara Kanako : Hanazawa Yumeko
Takada Nobuhiko (高田延彦) : père de Ryo
Tsurumi Shingo : père de Asuka
Yamamoto Mirai : mère de Asuka

Invités

Yamashita Rio : Miyuki (ep1)
Iwashimizu Kai (ep1)
Aoi (ep2)
Kawata Nozomi (ep2)
Hanagata Ayasa (ep2)
Kajiura Hana : Mari (ep3)
Natsukawa Momona (ep3)
Teramoto Manami (ep5)
Matsuo Yasuka (ep9)
Tanabe Tokimasa

Production

Scénario original (manga): “Otomen” de Kanno Aya
Scénaristes: Noguchi Teruo (野口照夫), Kurihara Maki (栗原鞠記), Hanzawa Ritsuko (半澤律子), Fukuhara Kota (吹原幸太)
Producteur: Sekiya Masayuki (関谷正征)
Metteur en Scène: Tanimura Masaki
Musique: Audio Highs

Mon avis

De nombreux gag et scènes délirantes, mais surtout beaucoup de parodies de films classiques japonais, et de séries classiques. Certains épisodes sont à mourir de rire… J’ai eu beaucoup de plaisir revoir Nikko Edomura, car les scènes traditionnelles Edo-jidai sont tournées là-bas… on reconnait bien la petite rivière et le pont qui la traverse. De nombreux clein d’oeil à différentes séries, films et acteurs se cachent dans chaque épisode, et c’est un réel régal de les retrouver. Le plus flagrant se trouve dans l’épisode 9 avec de grosses grosses références à Hana Yori Dango et Hachiko Monogatari.

J’ai beaucoup aimé le générique et notamment le visuel, qui présente de nombreux Ukiyo-e et symboles dessinés… Et on peut même y voir la pieuvre d’un shunga, notamment en référence à certains passages et échanges verbaux qui peuvent laisser une autre interprétation lorsque vu d’un autre degré.

Bref, un drama très léger et très drôle qui ne se prend pas au sérieux, mais pas du tout. Avec la présentation d’une autre culture, dont beaucoup de famille ont honte, mais qui représente non plus l’homme viril, macho et bourru, mais un homme fort, sensible avec un côté féminin totalement assumé, sans être ni gay, ni bi-sexuel. Ceux qui lisent des mangas shôjo, ou qui regardent des anime shôjo, qui savent cuisiner, s’habiller avec goût et recherche le plaisir des yeux, les arts, sans être efféminé pour autant, c’est ce qui s’éloigne de l’idée de l’homme viril, et pourtant c’est l’image de l’homme qui plait le plus au sexe opposé. Un homme viril, fort, sur lequel elles peuvent compter, qui est est capable de les protéger, mais qui serait aussi sensible afin de les comprendre et de partager leurs pensées, avec ses faiblesses afin qu’elles puissent le materner.

Le drama présente quelque part l’homme “parfait”, seulement la société le rejette et en a honte (alors que l’homosexualité au Japon est quasiment culturelle, le rejet a été introduit durant l’ère Meiji par l’occident et notamment la religion occidentale, et les japonais s’y sont pliés dans le but de plaire aux étrangers). On a une dualité perfection contre “les besoins de la société/le regard de la société” et finalement ce qui est normal, naturel, et réellement bénéfique et enrichissant pour l’être humain, devient anormal pour la société.

Un drama qui présente une société malade, et sur le déclin, car n’étant ni en phase avec la nature humaine, ni avec le bonheur des êtres humains. Ce drama est quelque part une preuve que la société ne peut pas faire le bonheur de l’homme et qu’au contraire, elle est ainsi faite pour le détruire. Comment peut-on vivre et être heureux dans une société basée sur l’argent et le paraître, société qui méprise les gens qui sont vraiment heureux lorsqu’ils ne sont pas dépendant de cette même société?

J’ai adoré… Et l’humour, les clins d’oeils aux références mangas, anime et films japonais sont grandioses.

épisode 1 : http://www.youtube.com/watch?v=lhjTG5O3xlU

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
17 − 14 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.