Jan 192013
 

Titre: ホーリーランド
Titre (romaji): Holyland
Format: Renzoku
Genre: Action drama
Episodes: 13
Chaine de diffusion: TV Tokyo
Période de diffusion: à partir du 1er avril 2005
Heure de diffusion: vendredi 1h30 – 2h (du matin)
Générique: Jibun no Kokoro by POSCOIZM

Sujet

Kamishiro Yu est un lycéen qui ne sent pas à l’aise au Lycée et se fait constamment brutaliser par ses camarades. Lassé d’être la cible des autres, Yu s’entraine seul en secret à la boxe grâce à un livre. Alors qu’il se fait agresser son travail en boxe ressort en réflexe et lui permet de battre son agresseur. Ainsi d’agression en agression, il finira par attirer l’attention sur lui, mais à travers ces combats il découvrira enfin un endroit qui dans lequel il se sent être et pour lequel il continuera à se battre: son Holyland (terre sacrée).

Acteurs

Ishigaki Yuma : Kamishiro Yu
Tokuyama Hidenori : Izawa Masaki
Aoyama Sota : Kaneda Shinichi
Mizutani Yuri : Izawa Mai
Suzuki Shinji (鈴木信二) : Midorikawa Shogo
Ueki Kiyohiko : Iwado
Umemiya Tetsu (梅宮哲) : Tsuchiya
Yuge Tomohisa : Kato
Miyata Daizo : Taka
Mimoto Masanori (三元雅芸) : Yoshii
Watarai Toshiyuki (渡来敏之) : Yagi
Abe Ryohei : Jun

Production

Oeuvre originale: Mori Koji (森恒二) Holyland (manga)
Scénariste: Kuroda Yosuke (黒田洋介)
Producteur: Miki Kazufumi, Morimoto Koji
Metteur en scène: Kaneko Shusuke (金子修介)
Musique: Haishima Kuniaki (蓜島邦明)

source: http://wiki.d-addicts.com/Holyland

Mon Avis

Tout d’abord parlons des acteurs. On a pu voir Ishigaki Yuma dans des séries et films comme : Azumi, Gokusen, Waterboys, Engine, Hanazakari no Kimi tachi e, mais aussi Asakusa Fukumaru Ryôkan où il y joue Fukumaru Yoshio, le fils de la famille tenant l’auberge traditionnelle japonaise. Tokuyama Hidenori a été moins présent sur la scène drama mais il a pu être remarqué dans Great Teacher Onizuka et aussi dans Hanazakari no Kimi tachi e. Ils sont excellents et la symbiose entre tous les acteurs donne une atmosphère particulière.

On retrouve un sujet qui traite des Yankee, ces rebelles qui vivent la nuit de bagarres entre bandes, de rivalité, de bataille pour des territoires. On retrouve un peu le sujet de Yankee kun to Megane chan, de IWGP. Le drama apporte même son vision de ces délinquants et une analyse pertinente de leurs motivation et leur façon de vivre. Le drama n’est pas complétement négatif dans sa vision de ces adolescents à la dérive, puisqu’il montre certains travaillant pour se construire un avenir ou même s’entrainant sérieusement dans une activité légale pour atteindre un but.

Le dernier sujet de ce drama en outre est la pratique des arts-martiaux. On retrouve la dualité pratique de dojo, pratique sportive que le commun des mortels connait à la télé, mais l’application dans la rue, ainsi, on voit que la boxe de rue, le jûdô de rue, le karate de rue, n’est pas ce qu’il parait. Kamishiro Yu est décrit comme un prodige des arts martiaux, puisqu’en s’entrainant via un livre il a pu exceller dans la pratique et atteindre un niveau presque professionnel ou alors simplement en voyant quelqu’un combattre il arrive à intégrer et utiliser ce qu’il a vu en pratique. Seulement le niveau de Yu n’est pas dû uniquement à un génie inné, mais surtout à son travail. Yu explique qu’il répète les mouvement du livre chaque jour, 5000 fois… Ce qui montre que le niveau de Yu est aussi dû à son travail. C’est un des messages intéressant du drama: si vous voulez progresser, si vous voulez exceller, si vous voulez être meilleur, alors il faut travailler, et répéter les techniques. Le travail régulier paye toujours.

On peut voir aussi une vision du karate que j’aime, et qui n’est pas seulement une boxe pied poing où l’on ne touche pas. On y voit du travail de saisie, de coups de coude, de genou, et du travail mains ouvertes. L’importance du déplacement et de l’ancrage. Le drama offre de nombreuses pistes de réflexion et de recherche sur la pratique martiale mais aussi des informations sur les okuden des différents arts martiaux.

Quelque part le drama n’est pas sans rappeler Shamo, ou Noritaka ou même karate shoukoushi kohinata minoru. Un débutant qui affronte tout un tas d’experts dans chaque type d’arts martiaux et qui les bat mais s’approprient leur technique pour finalement arriver sur un art polyvalent qui lui est propre, bien que chaque école martiale soit représenté comme une école complète et polyvalente. Dans ces anime, manga, drama il est rare de voir des clichés comme le karate c’est que des coups de poing et de pied et on ne touche pas, que le judo c’est un sport sur tatami et qu’on commence en se tenant le judogi, que la boxe en combat de rue c’est seulement jab et direct, etc… Le drama montre les forces de chaque école martiales en combat de rue, et précise que lors d’un combat il n’y a pas d’école meilleure que l’autre, mais simplement des pratiquants qui travaillent plus, ou ont plus d’expérience. Et c’est le pratiquant qui fait l’efficacité et non l’école…

Bref, un drama très intéressant avec des scènes de combat très intéressantes et des acteurs à fond dans leur rôle. Beaucoup d’action et une évolution psychologique des personnages très intéressante. Les dialogues sont aussi très intéressants. Je le conseille vivement.

Une scène d’un combat: http://youtu.be/VibKs0lWyA0

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
23 − 13 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.