Juin 192013
 

… moi même

J’ai eu du mal à trouver une image sur le thème « main tendue » ou « tendre la main » tellement il y en avait. Finalement je trouve ça plutôt positif qu’il y ait tant d’images illustrant l’entraide.

Jigoro Kano avait dit  » entraide et prospérité mutuelle « … C’est encore d’actualité et pas que dans le sport…

Aujourd’hui, mercredi 19 juin 2013, c’est mon anniversaire… (bon anniversaire moi-même!). Je ne sais pas s’il faut le souhaiter… ou  féliciter d’avoir survécu jusqu’à maintenant en bonne santé malgré Tchernobyl, malgré la pollution, malgré Monsanto, etc. Et surtout d’être en bonne santé sans intervention d’un psy, malgré des gouvernements tous aussi nuls les uns que les autres, des informations déprimantes à outrances et l’impression d’être simplement une vache à lait qu’on peut racketter, et agresser en toute impunité. Et ça je le pense vraiment. Certains groupes religieux se revendiquant comme « en paix » sont à l’origine des plus importantes guerres du monde, et sont les excuses les plus répandues pour des actes de barbaries sans nom. Et là je vise toutes les religions monothéistes, sans exception, même celle qui se revendiquent en victimes. L’histoire du monde l’a prouvé maintes fois, christianisme, judaïsme, islam et consort ne sont qu’excuses pour asservir et perpétrer violences en toute impunité et rechercher le pouvoir telle une force politique dictatoriale. Je ne dis pas que tout croyant fait mauvaise route, qu’il est mauvais de croire… mais je dis jusque que des personnes se servent de ces prétexte pour accomplir des actes inqualifiables et condamnables. La religion est un pouvoir politique et militaire, et beaucoup trop de monde s’en sert à des fins guerrières au mépris de ceux qui y croient vraiment.

Bref c’est complètement déprimé par les informations, que ce soit TF1, France 2, M6, LCI, BFM TV (même les chaines spécialisées dans l’information font de la désinformation)… pas une seule information était positive. Que des relents vomitifs d’actualités déprimantes et négatives. Pourtant, des médecins sauvent des vies… mais on ne parle d’eux que lorsqu’il y a erreur médicales et au moins un mort… mais une mort sur combien de vies sauvées? On ne parle pas des pompiers qui sauvent des vies, mais des pompiers qui bizutent de jeunes recrues. On ne parle pas de jeunes de banlieues qualifiées de racailles qui aident des gens, mais ceux qui cassent et incendient. On ne parle que de qui est condamnable, des voleurs, des violeurs, des assassins… pas de ceux qui donnent leur temps, leur vie pour les autres… notamment les responsables bénévoles d’associations (ma mère, Didier, etc…)…

Bref, les infos ne montrent que les côtés négatifs de la France, et O-inari-sama sait à quel point le vrai problème de la France, la vraie racaille, ce sont ses hommes politiques, son gouvernement. Mais les médias, qui n’ont pour unique et seul objectif de faire du fric, vont devenir adepte de sensationnalisme à un point tel que les informations ne sont plus vérifiées (combien de personnalités ont appris leur décès aux infos?). J’ai même vu des médias qui se basaient sur des blog sans en vérifier les sources, publiant des erreurs monumentales et s’excusant de l’inexcusable par la suite.

C’est dans cet état d’esprit que j’ai fêté mon anniversaire d’une façon particulière. C’est une chose que j’avais à l’esprit depuis un moment. Mais que je n’avais jamais fait, pour plein d’excuse aussi minables les unes que les autres: manque de moyen, manque de temps, fatigue, envie de rentrer rapidement, entrainement, en retard, pressé, etc. Je suis nul, et je l’avoue…

Mais ce jours-ci je n’avais pas envie de recevoir, j’avais envie de donner.

Quand on reçoit on sourit, et les gens qui nous donnent sourient en retour (ou en donnant). Et c’est pas beaucoup… Je voulais voir plus de sourires… Plus de gens heureux… Ou au moins des gens ressentir quelques moments de bonheur.

J’ai donc copié ce que j’ai vu une fois à Paris. J’ai vu quelqu’un distribuer bouteilles d’eau et sandwiches aux gens ayant une pancarte « j’ai faim » et ce n’était pas une association, c’était quelqu’un qui faisait ça spontanément sans arrière pensée.

De « La Défense », je suis allé à Auchan et j’ai acheté de l’eau et des sandwiches… autant de bouteilles d’eau et de sandwiches que je pouvais payer à ce moment. Et j’ai fait les trajets en transport en commun que je fais habituellement (RER, métro… La défense, Opéra, Houilles, Paris). Et à chaque personne que je croisais avec une pancarte « j’ai faim » (ou équivalentà, je donnais une bouteille d’eau et un sandwich. Sans regarder les yeux de la personne car ne voulant pas obliger un remerciement et pour être dans l’optique de l’acte spontané et désintéressé, je glissais juste un « bon courage monsieur », « bon courage madame » (car il n’y a pas que des hommes qui sont dans le besoin). Mais je pouvais voir un sourire en coin, qui me réchauffait le coeur.

Ce n’était pas pour satisfaire ma conscience (elle va très bien merci) ou m’enorgueillir d’une quelconque prestation, je voulais juste donner, sans arrière pensée…  Au même titre que cette personne que je voyais faire de temps en temps, sans arrière pensée, seulement pour aider, je voulais à mon tour, avec mes moyens redonner espoir en la race humain et donner un peu de joie, temporellement à ces être humain qui aspirent au même titre que moi, à du respect, de la dignité et de la joie.

Moi aussi j’ai pensé: « je conforte ces gens dans leur état et leur permet de continuer à recevoir sans effort. », « je rajoute de l’argent dans un engrenage mafieux », « Je donne à des réseaux », « ils ne sont pas vraiment dans le besoin », ‘je les conforte dans l’idée lucrative de la mendicité », etc. Mais là, les personnes que je rencontrais, que je voyais chaque jours, chaque semaines depuis des années, et dont le visage me revenais, me donnaient envie d’aider. Du coup, c’est un peu subjectif, au cas par cas. Mais mes réserves de sandwiches et eau étaient limitées… Donc je voulais aider ceux que je croyais être dans le besoin et qui me donnaient envie de leur adresser la parole, de leur parler, et de les aider (avec l’expérience à Paris, on fait la différence… on croit faire la différence… notamment quand tu te fais engueuler par une personne qui dit avoir faim, mais te reproche de donner un sandwich au lieu de 2 euros).

Aujourd’hui c’était mon anniversaire, et mon cadeau c’était de faire ce que je ne faisais pas assez souvent: aider les autres.

Voilà la façon dont je veux fêter mon années supplémentaire. J’ai supporté le nuage de Tchernobyl, je suis passé à travers le sang contaminé, j’ai survécu aux gouvernements PS, RPR, etc. J’ai survécu à la déprime Sarkozy puis Hollande… En tant que survivant, je veux aider d’autres personnes à garder espoir et pas seulement en donnant mon sang. Je veux montrer que le français, le parisien, n’est pas un en***** et peut sourire et ne serait que dire quelque mot à quelqu’un dans le besoin. Et c’est le minimum syndical, sourire et parler… à un autre être humain, lui montrer qu’il existe et qu’il est vivant.

Malheureusement il y a peut-être des gens qui ne sont pas dans le besoin, et font croire que… ce sont de bons acteurs… mais si je pars de ce principe là… je n’aide plus personne… Et je pense que lorsque je serai seul au monde, ou abandonné de tous, j’aimerais au moins me sentir humain, vivant… J’aimerais avoir un regard, un mot… même dans la déchéance la plus totale…

Je ne fais pas ça pour de la rédemption, ou pour mon plaisir personnel, pour gagner quelque chose. Je fais ça parce que je veux voir des gens qui ne sourient pas, sourire. Je veux redonner espoir à des gens qui ont tout perdu. Si je pouvais faire plus, je pense que je ferai plus.

Je savais que donner permettait de recevoir plus (dans les arts-martiaux on préfère donner que recevoir). Mais dans ce cas précis, je n’ai pas de satisfaction égoïste à nourrir. Je veux juste voir un sourire, de la foi en la race humaine. Je veux penser qu’une personne passant la journée assise pour recueillir quelques euros pour se laver et manger, pourrait espérer se sortir de ce cycle infernal car se sentant toujours considérée comme un être humain, avec sa valeur, et non comme un rebut de la société à éradiquer ou à mettre de côté… Car il y a des gens qui méritent (surtout par rapport aux gens pétés de thune qui ne méritent rien… ni de faire parti de la société, ni de faire parti de la race humaine).

Je sais que je ne pourrais pas refaire cela aussi souvent que je le voudrais, mais le regard que j’ai pu voir m’a donné envie de recommencer. Et c’est surtout pour imaginer que peut-être, au moins, une personne retrouvera de la dignité et retrouvera foi en l’espèce humaine…

Et j’espère qu’au moins une personne qui me lira, pensera à aider son prochain au delà des idées reçues, formatées et transmises par les médias et la politique. N’avez vous jamais vu quelqu’un et ressentit le désir de l’aider, de vous dire « si je pouvais, pour lui je ferai quelque chose? ». Votre coeur ne vous ment pas, s’il y a 10 arnaqueurs, 50 escrocs, vous saurez voir dans les yeux de la personne, la détresse… Alors que pour les autres, vous pouvez voir les réseaux d’escrocs qui se cachent derrière… Et c’est cette première personne que vous pourrez aider…

Je l’ai fait et le referai dès que je le pourrai. Si j’ai pu aider 1 personnes sur les 20… je serai heureux… Si la prochaine fois je ne peux aider que 5 personnes, alors je tenterai quand même le coup quand même.

 

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.