Juil 082018
 

Lorsque je pars en vacances de France, c’est toujours un stress important. Vais-je avoir un vol (grève, retard, vol annulé)? Vais-je arriver à la porte du terminal 2E à temps? La valise va-t-elle me suivre? Sera-t-elle perdu en route?

C’était encore le cas cette fois-ci. Je partais de Montpellier à 10h25 pour arriver au Terminal 2F de Charles de Gaulle vers 11h55 Et l’embarquement pour le vol de Tôkyô avait lieu à 12h40. Donc 45 minutes pour rejoindre le terminal 2E… Si on part du principe que le vol clos ses porte 15 minutes avant le départ, ça me laissait 1 heure 15… En théorie, j’ai largement le temps…

En pratique, l’aéroport Charles de Gaulle est un chaos tel, qu’il symbolise vraiment l’organisation à la française, les transports en commun d’Île de Rance (oui oui, il n’y a pas de faute d’orthographe tant mon aversion pour cette région est importante), et l’administration française…

Et cette fois-ci ne fait pas défaut, j’ai bien failli rater mon vol…

Le vol de Montpellier avait déjà 30 minutes de retard… période de vacances oblige, forcément les vols sont complets et les gens ne se pressent pas et ne pensent pas aux autres, du coup, ça met se bagages dans les coffres, puis ça se relève et bloque tout le monde, ça met trois plombe à se ranger, ça ne trouve pas où mettre son bagage à main parce que certaines personnes portent plus qu’autorisé et prennent un coffre à elles toutes seules, ça cherche où mettre son bagage de cabine parce que ça a refusé de le mettre en soute… bref… quand les avions sont pleins, l’embarquement prend plus de temps…

Bon je débarque au 2F et comme d’habitude, les parafs sont en pannes… mais heureusement, mon vol est le seul à faire la queue, et il y a suffisamment de policiers de la police des frontières. Donc je passe vite… La dernière fois, j’ai raté un vol car j’ai fait la queue pendant une heure, paraf en panne et un seul policier pour l’équivalent de 3 ou 4 avions… Donc je souffle en me disant que même avec 30 minutes de retard, ça va le faire.

Et là j’arrive au moment de prendre la navette du 2F pour le 2E… Il y a la queue jusque dehors et pas de navette… Après 15 minutes d’attente arrive une première navette… un simple bus… et il en arrive un toutes les 10/15 minutes. C’est le chaos… Des gens sont effondrés, ils voient sur le tableau d’affichage leur vol clos, voir partit.  Il y a des gens qui essayent de passer devant en disant au personnel de Charles de Gaulle “j’ai un vol dans 10 minutes”… réponse du personnel de l’aéroport Charles de Gaulle: “JE M’EN FOUS, C’EST PAS MON PROBLÈME”.

Les étrangers présents se font copieusement engueuler parce qu’ils ne parlent pas en français et essayent de s’exprimer en anglais.

Quelle belle image…

Un américain s’exprime en français et dit qu’il faut relativiser, parfois c’est encore plus le bordel et le personnel de l’aéroport Charles de Gaulle est moins sympa voir insultant. Et que ça ne l’étonne pas, après tout on est en France et c’est donc normal. Voilà la belle image dont je parlais précédemment…

Finalement j’arrive à me faufiler dans un bus et j’arrive au 2E… il est 13h12… j’ai trois minutes avant la fermeture du vol…

Et c’est donc une course effrénée qui m’amènera finalement à 13h14 et 50 secondes… Ouf! Je peux monter dans l’avion… je n’ai pas raté mon vol… je suis trempé de sueur. Bon, je vais juste prendre froid et mon voisin de siège, sera un peu indisposé par l’odeur de transpiration…

Je n’avais jamais fait attention qu’il n’y avait pas de rang 13 dans un avion… on passe de 12 à 14…

Arrivé à Tôkyô Narita

Enfin le Japon…

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
30 ⁄ 10 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.