Avr 232020
 

Pour une fois je ne vais pas parler du Japon, mais par cet article je voudrais rendre hommage au cinéma russe qui est souvent inconnu, de la même façon que la culture de ce continent. En Europe, on est manipulé par les merdias qui nous montrent seulement ce qu’ils veulent qu’on sache. Et donc nous sommes bourrés de certitudes et d’idées reçues sur tous les autres pays du monde. La mondialisation a une chose de bien, c’est le partage de la culture, sans filtre politique. Je suis près à parier que si l’on demande aux français en faisant un micro-trottoir ce qu’ils pensent de la Russie, à 99% on se retrouve avec des réponses à la TF1, M6, BFM-TV, c’est à dire du journalisme de fric, incapable de présenter réellement les infos du monde sans une barrière d’idées reçues et de certitudes. C’est vrai qu’en France, on n’aime pas montrer ce qui va bien à la télé, alors encore moins quand ça arrive dans un autre pays. Donc forcément, les merdias contrôlés par les mêmes financiers qui contrôlent les politiciens corrompus (la France est un des pays où la politique est la plus corrompue au monde), oeuvrent pour faire baisser l’intelligence des gens, ne pas leur donner envie de réfléchir par eux-mêmes et se comporter comme de gentils moutons. Et de ce fait, forcément, on ne montre pas la richesse des autres pays. Non pas pour dire: “c’est mieux ailleurs qu’en France”, mais pour dire “ailleurs il y a AUSSI plein de choses merveilleuses à voir, à connaître, à découvrir et plein de gens également merveilleux qui ne demandent que vivre heureux et paisiblement… comme nous”.

Bref, lorsqu’on parle de la culture russe, on y connait quoi? La musique classique, quelques plats gastronomique, la danse, mais quoi encore?

Et bien comme chaque pays qui a une histoire qui est  2 ou 3 fois millénaire, la richesse culturelle est incroyable quand on recherche. S’il y a des choses communes à tous les pays du monde, depuis la nuit des temps, c’est le chant, la danse. Dès l’apparition de l’écriture il y a la poésie et la littérature. Et depuis l’arrivée du cinéma, les films. Et forcément, les films russes, on n’en parle pas beaucoup, sauf de temps en temps à Cannes ou lors d’un festival. Mais les blockbuster, il y en a très peu qui sont promus en France. Et pourtant le cinéma russe est vraiment riche, les acteurs talentueux ne manquent pas, et il y a beaucoup de joyaux que l’on peut y découvrir.

Donc j’ai vu récemment, la trilogie appelée Gogol composée de trois films: Гоголь. Начало (Gogol. Natchalo, Gogol. le début), Гоголь. Вий (Gogol Viyà) et Гоголь. Страшная месть (Gogol. Strashnaya mest, Gogol. Terrible vengeance).

Gogol est une série de films réalisée par Yegor Baranov, de la société de production « Sreda ». Les films ont été réalisés à partir des œuvres de Nicolaï Vassiliévitch Gogol de la collection « Soirées dans une ferme près de Dikanka ». Le rôle principal est joué par Alexander Petrov.

Gogol. Le début est le premier des trois films du projet « Gogol » et la première série télévisée russe à être sortie en salle. Il a été publié le 31 août 2017 et a rapporté 7 757 988 $. Le film Gogol. Vyi a été publié le 5 avril 20182. Le film a rapporté 8 011 641 $ au box-office. Gogol. Terrible Vengeance a été publié le 30 août 2018. Les films ont également été distribués à l’étranger – en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Suisse, à Chypre, aux EAU et dans d’autres pays.

Ensuite, les trois films ont été divisés en 6 épisodes télévisés, qui ont ensuite été diffusés du 25 mars au 4 avril 2019 sur TV-3 lors de la première saison de la série.

Nicolaï Vassiliévitch Gogol

Nicolaï Vassiliévitch Gogol (en russe : Николай Васильевич Гоголь, Nikolaï Vassilievitch Gogol ; en ukrainien : Микола Васильович Гоголь, Mykola Vassyliovytch Hohol) est un romancier, nouvelliste, dramaturge, poète et critique littéraire russe d’origine ukrainienne, né à Sorotchintsy dans le gouvernement de Poltava (Empire russe) le 20 mars 1809 (1er avril 1809 dans le calendrier grégorien) et mort à Moscou le 21 février 1852 (4 mars 1852 dans le calendrier grégorien). Il est considéré comme l’un des écrivains classiques de la littérature russe.

Jeunesse

Il est né en 1809 à Sorotchintsy, village du gouvernement de Poltava, au cœur de l’Ukraine, cadet de neuf enfants. Selon la tradition familiale, il est issu d’une ancienne famille cosaque ukrainienne et serait le descendant du hetman Ostap Gogol. Son père, mort en 1825 alors que Nicolaï n’a que 16 ans, écrit de petites pièces de théâtre et développe le goût de son fils pour la littérature. Sa mère lui donne une éducation religieuse traditionnelle qui au fil des ans évoluera vers un mysticisme maladif (angoisse du mal et du jugement dernier).

Saint-Pétersbourg

Après de médiocres études au lycée de Nijyn, Gogol quitte sa mère et ses deux sœurs et monte à Saint-Pétersbourg avec l’ambition de faire une grande carrière dans l’administration. Il prétend que la première chose qu’il fit, une fois arrivé dans la capitale de l’Empire russe, fut de courir chez Alexandere Pouchkine qui, mal remis d’une nuit de fête, ne put malheureusement le recevoir. Mais ce qui l’attend d’abord à Pétersbourg, c’est un modeste emploi dans un ministère.

Premières œuvres

En 1829, Gogol fait ses premiers pas littéraires en publiant, sous le pseudonyme de V. Alov et à compte d’auteur, le médiocre poème romantique Hanz Küchelgarten. Éreinté par la critique, il retire les exemplaires des librairies pour les brûler. Lorsque le succès lui sourira, Gogol ne parlera à personne de cette déconvenue littéraire.

Après cet échec, il s’échappe une première fois de Russie et passe deux mois dans le nord de l’Allemagne, sous couvert de fausses identités.

De retour à Pétersbourg, désargenté, il ne lui reste plus qu’à s’engager à nouveau dans l’administration pour un salaire de misère. Il poursuit également ses écrits, regrettant le soleil d’Ukraine. C’est ainsi que l’année suivante paraît dans Les Annales de la Patrie sa première nouvelle, inspirée par le folklore ukrainien, la Nuit de la Saint-Jean.

Pour le reste, je vous laisse lire l’article de Wikipédia dont est issu ce texte: https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Gogol

Gogol Le début

Gogol. Le Début (Гоголь. Начало, Gogol. Natchalo) est un film russe réalisé par Egor Baranov, sorti en 2017, inspiré de l’ouvrage de Gogol, Les Soirées du hameau.

Titre original : Гоголь. Начало, Gogol. Natchalo
Titre français : Gogol. Le Début
Réalisation : Egor Baranov
Scénario : Natalia Merkoulova et Alexeï Tchoupov
Photographie : Sergueï Trofimov
Montage : Alexandre Ivanov
Musique : Ryan Otter
Pays d’origine : Russie
Format : Couleurs — 35 mm
Genre : aventure, horreur
Durée : 107 minutes
Date de sortie : Russie : 31 août 2017

Distribution

Oleg Menchikov : Yakov Petrovitch Gouro
Alexandre Petrov : Nicolas Gogol
Sergueï Badiouk : Vakoula
Evgueni Stytchkine : Alexandre Christophorovitch Binkh
Artiom Tkatchenko : Alexeï Danichevski
Taissia Vilkova : Elisabeta Andreïevna Danichevskaïa

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Gogol._Le_D%C3%A9but

Gogol. Viy

Gogol. Viy (Гоголь. Вий) est un film russe réalisé par Egor Baranov, sorti en 2018. Le film est inspiré par les nouvelles de Nicolas Gogol.

Titre original : Гоголь. Вий
Titre français : Gogol. Viy
Réalisation : Egor Baranov
Scénario : Alexeï Karaulov, Natalia Merkoulova et Alexeï Tchoupov
Photographie : Sergueï Trofimov
Pays d’origine : Russie
Format : Couleurs – 35 mm
Genre : horreur, thriller
Durée : 100 minutes
Date de sortie :
Drapeau de la Russie Russie : 5 avril 2018

Distribution

Alexandre Petrov : Nicolas Gogol
Sergey Badyuk : Vakula
Yuliya Frants : Oksana
Evgeniy Stychkin : Binkh Alexander Christophorovich
Evgeniy Sytyy : Yakim
Artyom Tkachenko : Danishevskiy Alexey
Aleksey Vertkov : Homa Brut
Taisiya Vilkova : Lisa Danishevskaya
Kirill Zaytsev : Kazimir Mazovetskiy

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Gogol._Viy

Gogol. Terrible Vengeance

Gogol. Terrible Vengeance (Гоголь. Страшная месть, Gogol. Strashnaya mest) est un film russe réalisé par Egor Baranov, sorti en 2018.

Titre original : Гоголь. Страшная месть, Gogol. Strashnaya mest
Titre français : Gogol. Terrible Revenge
Réalisation : Egor Baranov
Scénario : Alexeï Tchoupov et Natalia Merkoulova
Photographie : Sergueï Trofimov
Musique : Ryan Otter
Pays d’origine : Russie
Format : Couleurs – 35 mm
Genre : aventure, thriller
Durée : 92 minutes
Date de sortie :
Drapeau de la Russie Russie : 30 août 2018

Distribution

Alexandre Petrov : Nicolas Gogol
Oleg Menshikov : Guro Yakov Petrovich
Pavel Derevyanko :
Evgeniy Stychkin : Binkh Alexander Christophorovich
Taisiya Vilkova : Lisa Danishevskaya

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Gogol._Terrible_Revenge

Alexander Andreïevitch Petrov

Alexander Andreïevitch Petrov (Алекса́ндр Андре́евич Петро́в), né le 25 janvier 1989 à Pereslavl-Zalesski, est un acteur russe de théâtre, de cinéma et de télévision. Il joue dans de nombreuses séries télévisées de la télévision russe. Il s’est fait connaître du public occidental dans le film de science-fiction, Attraction, sorti en 2017.

Alexandre Petrov étudie d’abord à la faculté d’économie et joue au théâtre en amateur. Au festival de théâtre de la ville de Pokhvistnevo (oblast de Samara) il rencontre au cours d’une master-class Leonid Heifetz qui enseigne au GITIS. Alexandre Petrov quitte donc sa deuxième année de fac et entre au GITIS, qu’il termine en 2012.

Il débute au cinéma en 2010 dans un rôle épisodique du feuilleton télévisé Les Voix («Голоса»). En 2012, il joue un premier rôle dans la série Pendant que la fougère verdit («Пока цветёт папоротник»). En 2012-2013, Alexandre Petrov travaille dans la troupe du théâtre Et cetera de Moscou. Le 25 janvier 2013, il est pris dans la troupe du théâtre Ermolova sous la direction d’ Oleg Menchikov.

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Petrov_(acteur)

Mon Avis

Alors pourquoi présenter l’auteur à l’origine de ces films, puis l’acteur pour parler de simples films de fantasy?

Simplement que lorsque j’ai eu fini ces films, j’ai souhaité en savoir plus et j’ai découvert que le héro du film Gogol, était non seulement une personne ayant existé, mais en plus un Zola, un Stendhal, un Beaudelaire russe. En lisant le début de sa vie, que je vous ai résumé dans cette page (j’aurais pu simplement vous laisser le lien wikipédia), mais je voulais surtout indiquer que ce qui est écrit dans ce résumé sur les début littéraire de Nicolas Gogol est exactement ce par quoi commence le film. Et c’est très fort!

Ensuite en découvrant l’histoire de l’écrivain, non seulement ça me donne envie de lire ses oeuvres, mais en plus je comprends mieux certains aspects des films.

Pour parler des films, on se retrouve avec une histoire de type Sleepy Hollow (le film avec Johnny Deep), donc un mélange d’histoire du XVIIIème siècle et de fantasy (essentiellement magie, maléfice, sorcellerie). Pour résumer, on a un cavalier sans-tête qui tue et un enquêteur est dépêché sur place. On retrouve la même atmosphère sombre et gothique que dans Sleepy Hollow de Tim Burton. De très belles images, de belles enquêtes, une superbe musique, un très bon scénario et de très bons jeux d’acteur.

L’acteur ressemble à s’y méprendre au portrait que l’on fait de Nicolas Gogol:

Ce qui m’a marqué aussi c’était la couleur bleu des yeux de l’acteur. Je me suis dit, c’est pas naturel… il a dû mettre des lentilles de contact… puis je suis allé voir des photos de lui… et bien non, c’est naturel.

En plus Alexandre Petrov est bon, très bon! Lorsqu’on regarde le film, on ne voit plus l’acteur mais uniquement le personnage qu’il incarne.

Vraiment une très belle série de films avec de très bons acteurs.

Je pense que je vais m’intéresser de plus près aux productions russes.

trailer: https://www.youtube.com/watch?v=qw1aSYpxQ34

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
26 ⁄ 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.