Sep 022010
 

Souvent lors de passage de grade, ou de démonstration, il arrive que l’on voit tout de suite le niveau du pratiquant à son regard, à son visage. En général ça ne trompe pas. Il est vrai que la psychologie lors d’un affrontement est primordiale, et souvent lié au mental. Lorsqu’on commence un combat en partant perdant, lorsqu’on a déjà perdu dans sa tête, le combat est perdu d’avance. Et cette bataille psychologique commence bien avant que l’affrontement ait débuté. Tout se passe dans l’attitude et le regard. Souvent on parle d’attitude martiale, peut-être devrait-on parler d’attitude de vainqueur?

Souvent l’apparence rajoute une touche psychologique qui aide à convaincre l’adversaire qu’il a déjà perdu avant même d’avoir commencé le combat. Les samurai l’avaient bien compris lorsqu’ils utilisaient leur kabuto (兜, 冑, casque) et menpô (面具, masque)… De nos jours les armes à longue portée, ne nécessite plus que les soldats portent des signes destinés à effrayer l’ennemi. Mais on retrouve toutefois  des comportements équivoques qui ne sont pas sans rappeler des principes martiaux, comme la Haka des rugbymen néo-zélandais terriblement impressionnante.

Si l’attitude “martiale” a pour but de montrer une volonté inflexible, une résolution sans faille, une haute concentration et surtout montrer que son esprit est facolisé sur l’affrontement qui se prépare, il permet aussi de faire faillir la volonté de l’autre. De nos jour les professionnels du combat (sécurité, combat sportif) le montre via leur apparence. Crâne rasé, rictus, etc… Si de nos jours plus personne ne porte d’armure, les signes se portent désormais au niveau des vêtements, mais aussi sur la peau (cicatrices, scarifications, tatouages). Une nouvelle mode a émergée qui consiste à infecter des coupures pour provoquer des cicatrices boursouflées et visibles, des tatouages en trois dimensions et sans couleurs. Pour les combattants qui se rencontrent torse-nu, le crâne rasé et les tatouages à la signification terrifiantes font partie de la panoplie, ils sont destinés à montrer quel guerrier implacable et terrible peut être le combattant. En effet, vous ne verrez pas de combattant d’UFC avec un tatouage “bugs-bunny” ou “I love Maman” sur les bras ou dans le dos. Seulement si ces signes distinctifs passent pour des professionnels de la sécurité, des sportifs de haut niveau en sport de combat, cela ne passe absolument pas pour un professeur, un commercial, un cadre superieur. Sans compter les problèmes que peuvent apporter les irezumi dans la vie quotidienne (pour ceux qui aiment onsen et ofuro au Japon, ou qui perdraient toute crédibilité dans leur travail qu’un tatouage visible apporterait).

Quelles sont donc les options pour Monsieur Tout Le Monde qui lui ne peut se permettre d’avoir le crâne rasé (sauf problème capillaire) dans un contexte professionnel (ou familiale, parfois madame n’aime pas ça)? Comment pouvoir montrer une attitude martiale, ferme et résolu sans les options physiques que sont les tatouages et le crâne rasé (éventuellement boucle d’oreilles, habits de méchants: blouson noir, ou vêtements de rappeur)? Il est vrai qu’il est possible de se couper les cheveux, de se raser ou au contraire de laisser pousser la barbe… Il n’y a pas de vraie méthode autre que psychologique (désinhibition, etc…), sinon c’est quelque chose qui s’acquiert avec la pratique, en même temps que les compétences martiales, en travaillant concentré, en se donnant lors des entrainements, en étant sérieux dans la pratique. Il ne suffit pas de froncer les sourcils, il y a quelque chose dans le regard qui fait que l’on sent qu’une personne est “dedans” et prête dans sa tête, résolu à en découdre, à aller jusqu’au bout. Il y a chez certaines personnes quelque chose qui se passe au niveau de leur regard, comme un voile qui passe devant leur yeux et trouble leur regard au point de le rendre “terrifiant”. J’avais eu ce sentiments pour plusieurs personnes que j’ai eu l’occasion de rencontrer en “sparring” à l’entrainement, et c’est réellement impressionnant. On voit la personne, amicale, sourire, rire, et une fois en garde, un voile passe devant ses yeux et “éteint” la flamme qui y brûlait… et lorsqu’on regarde dans ces yeux, on y voit notre trépas. C’est réellement impressionnant, et à cet instant, le combat est perdu d’avance…

C’est quelque chose que je n’ai pas réussi à acquérir, alors je me contente de l’option modification de la barbe et  et des cheveux… Mais… ça ne change rien.


Avec ou sans cheveux, cheveux naturels ou teintés?

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
10 ⁄ 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.