Sep 192010
 

CIMG0004
Gymnase Pierre de Coubertin amménagé pour l’évènement

 Samedi 18 septembre 2010

 Levé à 6h du matin, j’ai rendez vous à 7h la gare de Houilles pour me rendre au lieu du stage… Petit trajet dans le RER A puis la ligne 9 du métro pour arriver un peu avant 8h à Porte de Saint-Cloud. Arrivé sur le lieu du stage nous patientons devant la porte, car tout n’a pas encore été organisé. Puis les portes s’ouvrent, nous nous inscrivons et allons nous changer. Et puis c’est l’attente, évidemment nous sommes en France, donc nous commençons évidemment en retard, comme d’habitude. Après un salut tous ensemble réunis devant les experts japonais, nous pouvons nous rendre dans les salles pour suivre les experts. Nous avons commencé avec beaucoup de retard, mais ce n’est pas pour autant que les experts du matin feront le même temps, les premiers cours ne seront que d’une heure au lieu d’une heure et demi… Ca fait partie des 3 points noirs de cette journée. Lors du stage des experts de 2006, nous avions eu des badges format carte de crédit pour prouver que l’on s’était acquitté du prix de l’entrée. Le président de la fédération de karate était présent et avait fait un discours, et les cours duraient réellement 1h30. Cette année le président de la Fédération de Karaté s’est bien gardé de venir (alors que nous étions plus de 200 à être réunis de si bon matin), nous n’avons eu aucune preuve de l’acquittement de l’entrée… ce qui fait que ceux qui venaient l’après-midi n’ont pas eu à payer. Et les premiers cours n’ont duré que 1h, ce qui est plutôt frustrant.

CIMG0009
Raph, Jack, Didier, Karine et Tsuyoshi

 Premier cours: sensei Shimabukuro

Après un échauffement rapide et dynamique comme à son habitude, sensei Shimabukuro nous fait travailler les techniques de karate style shôtôkan que sont gedan-barai, age-uke, uchi-uke qui ne font pas partie de l’Uechi-ryû mais sensei Shimabukuro aime utiliser pour montrer la différence de l’Uechi-ryû. En effet si les pratiquants des autres écoles effectuent ces techniques en partant du bassin avec utilisation de l’épaule, l’Uechi-ryû travaille avec les fessiers et les abdominaux contractés, et donc le mouvement part du coude (relaxation de l’épaule, pas de force dans l’épaule). C’est une très bonne pratique pédagogique de prendre les mouvements de défense des autres écoles mais de les faire à la façonde l’Uechi-ryû pour montrer les différences. Puis nous travaillons le mawashi uke, mouvement de base de l’école… le tout en sanchin dachi, mouvement fondamental de l’école Uechi-ryû.

Puis nous passons au travail des renforcements, endurcissements: kitae-waza (kote-kitae, ashi-kitae, hara-kitae).

Nous passons ensuite aux formes à deux, attaque défense en gardant le maai, mais aussi travail type self-défense avec clef et projection.

1 heure… c’est vraiment trop court.

C’est toujours un plaisir de voir sensei Shimabukuro en action, il a toujours une puissance dans ses frappes et ses mouvements de défense très impressionnante. Lorsqu’on le voit évoluer dans ses formes, on sent l’efficacité derrière ses techniques. Il n’hésite pas non plus  à prendre le rôle de Tori et Uke pour montrer le travail quitte à se faire toucher par le partenaire qu’il ne connait pas forcément. Sensei Shimabukuro est vraiment un maitre que j’apprécie beaucoup, pour sa gentillesse, sa simplicité, son accessibilité, sa prévenance, sa modestie et son grand coeur. D’un point de vue humain, c’est la première personne que je rencontre qui ait des qualités comme cela.

CIMG0014
Raph, Karine, Didier, Patrick, sensei Shimabukuro, Jack et Tsuyoshi

 Deuxième cours: sensei Kamohara

Après un peu de travail de “gymnastique” comme sensei Kamohara nous a annoncé, nous commençons directement par du travail à deux. Sur divers attaque il travail mains ouvertes et en absorption en utilisant hirate mawashi uke. On enchainera des clefs, des projections. Un travail très intéressant qui change beaucoup par rapport à ce qui est travaillé habituellement. Il nous parle aussi de l’importance du maai pour les techniques utilisées.

Sensei Kamohara est une personne très sympathique, très accessibles et avec beaucoup d’humour.

Puis nous nous réunissons tous dans la grande salle principale où chacun des sensei présent nous offre une démonstration.

CIMG0015

 Démonstrations

 Sensei Shimabukuro nous fait sanchin torse nu (je ne mets pas volontairement la vidéo, car compte tenu qu’il s’agit de mon école, je ne préfère qu’on se fasse une idée en venant à un des stages de sensei Shimabukuro plutôt que sur une vidéo de très très mauvaise qualité).

CIMG0034

Désolé pour la piètre qualité des vidéos, j’étais dans une position inconfortable et j’avais les doigts qui tenaient l’APN et les épaules tétanisées.

sensei Oshiro nous fait le kata Hakkaku : http://www.youtube.com/watch?v=AIxpjQEu8b0


 sensei Nakata des formes qui ressemblent au taikiken: http://www.youtube.com/watch?v=gWFrT98N5w4

 sensei Okubo nous exécute un kata de tonfa: http://www.youtube.com/watch?v=C344fe2gm_Q

 sensei Kamohara réalise les kata Hakucho et Happoren: http://www.youtube.com/watch?v=N95ja3cIt3Q

 Mais aussi avec les bunkai des katas hakucho et happoren: http://www.youtube.com/watch?v=Gb1q4L2yoOk

 Sensei Kawanishi nous effectue une casse de batte de baseball: http://www.youtube.com/watch?v=RPmByIsr7FM

 Puis enchaine sur un kata: http://www.youtube.com/watch?v=sBiGvYAh1gU

 sensei Nanbu effectue une démonstration de nanbudo (l’école qu’il a lui-même créé)

démonstration de sensei Nanbu: http://www.youtube.com/watch?v=iZqfgOLX6KI

démonstration de l’équipe de nanbudo de sensei Nanbu: http://www.youtube.com/watch?v=s-64XbUJtuo

kata respiratoire, postural et interne de sensei Nanbu: http://www.youtube.com/watch?v=OpVxK8N4ezY

 et sensei Môchizuki un kata respiratoire qu’il a créé: http://www.youtube.com/watch?v=3sJ2EJblRJY

 Et c’est la pause pour déjeuner. Rien de tel qu’une pizza et une bière entre ami pour apprécier la journée. Puis Tsuyoshi nous quitte et Guillaume aussi. Karine, Didier, Raph et moi y retournons pour les séances de l’après midi.

Troisième cours: sensei Aosaka

Pour l’après midi le choix est dur : Nanbu ou Aosaka… finalement je suis le troupeau.
Sensei Aosaka nous parle beaucoup, il nous parle aussi de Go no Sen et Tai no Sen que l’on étudie aujourd’hui.
Il nous expliquera la signification du kanji BU () et que le budô est la self-défense et rien d’autre. Les compétitions sont pour lui des jeux. On joue… On travaillera divers enchainements avec clefs et projections en finalité, mais au final s’il insiste sur le travail des distances, et des déplacements, on ne travaillera pas énormément. Toutefois son approche réaliste etson discours sont des plus intéressant.

Dommage qu’on ait été aussi nombreux sur le tapis, car on n’a pas pu se lâcher, mais j’apprécie beaucoup son discours et surtout ses nombreuses anecdotes. C’est quelqu’un qui a beaucoup d’humour et une approche des arts martiaux très sérieuses et très dure.

 Je ne peux pas mettre toutes les anecdotes et explications toutefois je vous en livre quelques unes:

– sensei Aosaka nous explique la signification du terme “BU” de budô (武, “stopper la lance”), pour lui budô c’est défense personnelle, point barre… ce n’est pas un jeu! La compétition pour lui c’est jouer, la pratique du budô ce n’est pas jouer, c’est ne pas perdre. Il nous demande: pourquoi vous pratiquez des arts-martiaux? C’est pour défendre nos ammis, notre famille, ce n’est pas pour jouer!

– sensei Aosaka nous dit que le budô c’est comme une pyramide, chaque côté représente un art martial différent, mais au sommet on fait tous la même chose. Le budô, il y a plusieurs route différente, qui diffèrent par les méthodes et les moyens d’arriver mais au final on finit par faire tous la même chose, et donc quand on commence un budô il faut continuer jusqu’au bout. Il nous raconte qu’un pratiquant de karate est venu le voir pour faire du shorinji kenpo. Il en faisait depuis 15 ans. Il l’a refusé en lui disant qu’il devrait continuer dans sa voix, ça ne sert à rien de changer, et sa forme de corps risque de le perturber dans la pratique. Comme de toutes façons la finalité de la pratique est la même, qu’il fasse du shôtôkan ou du shôrinji kenpô c’est pareil, seule le chemin diffère.

– il nous raconte aussi de l’altercation qu’il a eu à Paris avec un américain alors qu’il était au cinéma en regardant un film d’Alain Delon. Je ne rentrerai pas dans les détails car je ne serai pas aussi drôle et vivant que sensei Aosaka. Mais toujours est-il que l’américain l’attaquer en forme boxe anglaise et il se reçevait un coup de pied du sensei dans le ventre, il repartait en arrière reprendre son souffle et revenait se prendre un coup de pied, repartait en arrière. Sensei Aosaka nous racontait que pour l’américain c’était un jeu, pas pour sensei Aosaka. Mais il a compris pourquoi chez la majorité des américains (et je pense par prolongation des occidentaux) les arts martiaux sont des jeux…  Mais ça c’est une autre histoire qu’il vous faudra écouter de la bouche même de sensei Aosaka…

CIMG0041

Quatrième cours: sensei Nakahashi

Travail d’un shito sportif. Sur diverses attaques enchainées avec une finalité en amenée au sol, ou en riposte sundome. Bon je n’ai pas accroché, après c’est une question de goût. Sensei Nakahashi a l’air d’avoir beaucoup d’humour, il semble être une personne très sympathique, mais je n’ai pas accroché. L’ambiance n’était pas très bonne et la motivation est rapidement partie. Sachant que l’autre choix,sensei Kawanishi, ne m’avait pas emballé lors des précédentes sessions. Du coup le cours a été plus court que prévu ^_^

Une journée bien remplie et très intéressante… Enfin… globalement.

Dimanche 19 septembre 2010

 La nuit est courte et le réveil toujours un peu difficile, car certaines pratiques différant de la mienne, font travailler des groupements musculaire dont nous n’avons pas l’habitude. Je rejoins Didier avec qui je vais au stade Pierre de Coubertin. On commence avec 15 minutes de retard… cette fois-ci ces 15 minutes seront reportées sur la fin.

 Cinquième cours: sensei Adaniya

 J’avais beaucoup d’espoir de pouvoir travailler les formes de grue que sensei Adaniya possède dans son cursus, et peut-être le kata hakkaku… Mais non le thème est le relâchement. Thème qui reste intéressant, mais la dynamique générale est moins présente. Les douleurs de la veille se réveillent et quelques petits soucis physiques se font rappeler à l’ordre. Et l’envie se perd un peu. Pourtant sensei Adaniya est adorable, ouvert, présent, accessible, disponible et très souple. Le thème de son cours est très subtile. Travailler connecter, et effacer la force pour travailler en souplesse… Tout passe par la sensation.

 Sixième cours: sensei Oshiro ou sensei Tsukada

 Je n’avais pas trop envie de faire du jûjutsu et retomber dans le travail de techniques de défenses par projection, clef, étranglement et immobilisation, surtout que les chutes, j’ai assez donné pour ces deux jours et les maux de tête qui en résultent me font chercher quelque chose d’autre… Sauf que sensei Oshiro  dirige un cours pour les débutants, nulle doute que ce sera un cours plutôt basique. Gagné, il s’agit de kihon ippon kumite. Bon je crois qu’on peut s’arrêter là. D’autant plus que l’idée de finir plus tard que prévu compte tenu du retard pris dès le début ne m’enchantait pas trop.

 Conclusion

 Ce stage des experts n’a pas eu le même goût que les sessions précédentes. On a passé un bon moment tous ensemble, et les pistes de travail données par certains experts sont très intéressantes…

Après c’est une question de feeling ou sensibilité. C’est vraiment une ou deux journées à faire avec des amis, pour rencontrer d’autres personnes et faire connaissance avec les autres écoles de karate. SI certains experts proposent toujours le même travail, d’autres innovent et n’hésitent pas à apporter leur recherche personnelle ou une volonté de montrer les différences qu’il peut y avoir entre leur école, et celle des autres.


d’autres vidéos:

part 1: http://www.dailymotion.com/video/xevmrl_stage-des-experts-japonais-2010-par_sport
part 2: http://www.dailymotion.com/video/xevn0z_stage-des-experts-japonais-2010-par_sport
part 3: http://www.dailymotion.com/video/xevnx6_stage-des-experts-japonais-2010-par_sport
part 4: http://www.dailymotion.com/video/xevo3f_stage-des-experts-japonais-2010-par_sport

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
16 ⁄ 8 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.