Oct 042011
 

Samedi et dimanche 2 et 3 octobre 2011 avaient lieu le stage des experts japonais organisé par la Fédération Française de Karate. A l’inverse des sessions précédentes (session 2006, session 2007) où il était possible de suivre un enseignant et découvrir son école, son courant et sa façon de le pratiquer ou l’enseigner, cette année avait été mis au point un système de thème: le travail des atemi, de la distance, de la respiration, des blocages. Tout d’abord nous avons eu droit à un discours du président de la Fédération, Monsieur Françis Didier, qui a exprimé sa satisfaction de voir autant de stagiaires, et que la fédération soit un creuset qui permette à tous ces styles de karate différents de s’épanouir et se développer. Ce qui est un état d’esprit et une orientation plutôt positive, que vouloir uniformiser des disciplines qui n’ont pas grand chose en commun afin de créer une seule et unique façon de pratiquer. De plus Françis Didier a expliqué qu’avoir autant d’écoles différentes était une richesse culturelle, et que nous nous devions de nous connaître les uns et les autres.

J’ai participé pour ma part à l’atelier sur les blocages. Bien qu’en karate il n’y ait pas de “blocages”. En fait le terme japonais est: “uke” traduit à tord par “blocage”. uke vient du verbe ukeru (受ける) qui signifie recevoir, attraper, intercepter. Et c’est ce qu’on présenté sensei Shimabukuro de l’Uechi-ryû et sensei Oshiro du gôjû-ryû. Leurs travaux étaient complémentaires. Si sensei Shimabukuro a voulu montrer que le déplacement et la défense influaient sur l’attaque, sensei Oshiro a voulu montrer l’intérêt du placement après avoir laissé passer l’attaque. Dans les deux cas on avait un déplacement et non un travail dans l’axe ainsi que des techniques de clef et projection. Ce qui a pu montrer que le karate n’est pas qu’un art de combat pieds/poings et qu’il touche aussi de nombreux autres domaines de lutte.

J’ai pu apprécier de travailler et tourner avec Lazare, un haut gradé du Uechi-ryû et praticien shiatsu, ainsi que Martine une pratiquante de karate shôtôkan qui s’est tournée il y a peu de temps vers le Uechi-ryû.


avec Lazare, sensei Shimabukuro

Puis 1h30 passant trop vite, nous avons rejoint la salle principale pour suivre un travail commun avec l’ensemble des stagiaires sous la direction de sensei Môchizuki puis sensei Aosaka. Le premier présentant un travail d’amené au sol en clinch sur la jambe avant, l’autre un travail de percussion après un mouvement de nige en profitant de l’onde formée par le retrait du corps.


l’ensemble des stagiaires de ce samedi après midi


vue sur les sensei Kawanishi, Shimabukuro, Tsukada, Aosaka et Mochizuki


Photos avec le président de la Fédération Française de Karate

A la fin nous avons eu le droit à une démonstration des sensei que j’ai pu filmer (comme j’ai pu):

Ci-après les démonstrations des sensei lors de la fin de la session de samedi

démonstration de sensei Shimabukuro avec le kata de Uechi-ryû Sanseiryû : http://www.youtube.com/watch?v=sa_XgjRjj7w

http://www.youtube.com/watch?v=sMYYp6MtNx0
http://www.youtube.com/watch?v=tD6tAwYg52Q
http://www.youtube.com/watch?v=iVECua44MRA
http://www.youtube.com/watch?v=Ndhe9zCLEq0
http://www.youtube.com/watch?v=t5bV_IN_2tE
http://www.youtube.com/watch?v=EFpwhGCcV2E
http://www.youtube.com/watch?v=OmdPeX9IvI4
http://www.youtube.com/watch?v=trOtyuPXBx0
http://www.youtube.com/watch?v=kZ55tMVxsDs
http://www.youtube.com/watch?v=MsLXpqy2cKo
http://www.youtube.com/watch?v=RhyteKs1d-s
http://www.youtube.com/watch?v=6I2jc6eHP2s

Les plus: un stage convivial, sympathique ou la modestie était de mise. Ce système de thème peut être un plus car il permet de faire découvrir les différence entre point de vue de disciplines sur un même thème, ou au contraire les points communs. Les sensei sont très accessibles et ce stage permet de rencontrer beaucoup de monde et de faire la connaissance avec beaucoup de personnes de disciplines diverses et variées.

Les moins: 1h30 par thème, ça signifie 45 minutes par sensei s’ils ne sont que deux sur un thème… c’est trop peu, beaucoup trop peu. Peu de place pour beaucoup de monde et donc impossibilité de vraiment se donner dans les projections

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
30 ⁄ 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.