Juil 222012
 

 

Zebraman 2: Attaque sur Zebra City (ゼブラーマン -ゼブラシティの逆襲- Zeburāman -Zebura Shiti no Gyakushū-) est la suite  de 2010 du film Zebraman paru en 2004. On retrouve Show Aikawa reprenant le rôle principal, mais aussi  Riisa Naka et Masahiro Inoue. La tagline du film est “Soyez prêt pour le combat!” (白黒つけるぜ! Shirokuro tsukeru ze!?, un jeu de mot qui contient les kanji “blanc” (白 shiro) et “noir” (黒 kuro)). Le film n’a pas été tès loin aux box offices japonais, peut-être car un des thème du film est la guerre religieuse avec les antagonistes présentant une analogie avec le mouvement Happy Science au Japon.

Le 29 novembre 2011,  Funimation Entertainment sort le film aux USA.

Sujet

En 2025, 15 ans après les évènements  de Zebraman, Tokyo a été renommée Zebra-City, et a instauré une “Heure Zebra” (Zebra Time)  qui commence à 5 heures (du matin ET de l’après midi) et dure 5 minutes, pendant lequel, le gouvernement permet à la Zebra Police d’attaquer tous les criminels présumés (toute personne rencontrée durant la Zebra Time, est un criminel présumé). Shinichi Ichikawa, reprend connaissance durant cette Zebra Time, avec une profonde amnésie. Il est abattu par la Police Zebra, mais survivra de pas sa nature différente. Il fait équipe avec l’acteur qui a incarné Zebraman dans une sére et son jeune protégé devenu médecin pour sauver une mystérieuse petite fille de la Zebra Queen et sa Zebra Police, mais aussi le monde du plan de la Zebra Queen d’utiliser un étrange Alien pour imposer la Zebra Time au monde entier.

Acteurs

Show Aikawa : Shinichi Ichikawa/Zebraman
Riisa Naka : Yui Aihara/Zebra Queen
Tsuyoshi Abe : Niimi
Masahiro Inoue : Kohei Asano
Naoki Tanaka : Junpei Ichiba/Le Zebraman de la télévision
Guadalcanal Taka : Kozo Aihara
Mei Nagano : Sumire
Nana Mizuki : Voix Alien
Miki Inase : Yumi Kisaragi/Zebra Police en mini-jupe
Sayoko Ohashi : Risako Yuki/Zebra Police en mini-jupe
Yuko Shimizu : Yu Maki/Zebra Police en mini-jupe
Suzanne : Mika Misaki
Kazuki Namioka : styliste
Houka Kinoshita : tortue qui attaque Aihara
Hideo Nakano : l’homme sanglier
Naomasa Musaka : chirurgien
Ken Maeda : Légiste
Katsuhisa Namase : TV Reporter
Mame Yamada : Miho Kishida

Production

Réalisateur: Takashi Miike
Scénariste: Kankurô Kudô

Générique

Pour le film, Riisa Naka en tant que Zebra Queen a sorti un single appelé “Namida (Kokoro Abaite)” (NAMIDA~ココロアバイテ~, “Larmes (a travers son coeur)”) le 21 avril 2010, pour servir de générique au film. Une vidéo a aussi été éditée avec Naka en Zebra Queen chantant le morceau. Une autre vidéo musicale a été tournée avec un autre morceau du single, “Theme de la Zebra Queen” (ゼブラクイーンのテーマ Zebura Kuīn no Tēma), qui est aussi utilisé dans les trailer du film. Dans tous les vidéos musicales et les représentations la Zebra Queen a un personnification à la Lady-Gaga.

V-cinéma

Un film promotionnel appelée “Contre-attaque des  Zebra Police en Mini-Jupe” (ゼブラミニスカポリスの逆襲 Zebura Minisuka Porisu no Gyakushū) est paru le 19 avril 2010 pour promouvoir la sortie à venir de Zebraman 2. L’histoire de déroule en 2024, un an avant les évènements de la suite, et présente les personnages de la Zebra Police en Mini-Jupe. Dans ce film on peut voir Suzu Natsume en tant que Sayuri Yuki, Shinji Kasahara en tant que rebelle, Yasukaze Motomiya en tant que Ogata, et Guadalcanal Taka en tant que Kozo Aihara.

Mon Avis

Le premier Zebraman, était un véritable coup de génie de de Takashi Miike. Il a revisité les sentai avec le côté gestion de la vie privée (vie de famille) mais aussi un sens différent. Habituellement dans les sentai, les personnes se trouvent affublés de pouvoirs et doivent apprendre à accepter d’être unhéro. Ici le héro est convaincu d’être un héro mais doit réussir à avoir des pouvoir. L’entrainement est un moment assez comique du film (dont voici une critique: http://www.sueursfroides.fr/critique/zebraman-127) le rendant ainsi accessible à une large population. Le film livre également une critique de la société plutôt sympathique. Il commence par une vidéo psychédélique qui plaira à tous les amateurs de JPop (Japan Pop), puisque c’est le clip de Zebra Queen (voir ci-dessus), diffusé entièrement, qui sert de générique et thème musicale, mais affiche ensuite une critique de ce business très rentable au Japon (Morning Musume, Mini Moni), et qui fait aussi de nombreux adeptes de par le monde (Japan Expo). Zebra Queen a fait un énorme succès au Japon, et on peut se demander ce que Takashi Miike pense vraiment car tout est sujet à une avalanche de délire visuels et sonores dans ce film. Takashi Miike en profite d’ailleurs pour caser quelques scènes étranges qui ne semblent pas avoir leur place dans le film, et l’on ne pourra évidemment pas oublier un gros « TOUS CONTRE LE SIDA » en plein milieu de l’écran lorsque Zebraman prend sa pose. Comme d’habitude les interprètes jouent comme des quiches, mais on ne pourra s’empêcher d’admirer Zebra Queen, qui fera monter le niveau de testostérone un peu comme Doronjo dans Yattaman.

En outre ce film présente la dualité du noir et du blanc du bien et du mal. Zébraman qui contenait cette dualité en lui, est séparé par centrifugeuse pour donner la blanc (le bien) et le noir (le mal). Le mal se présente sous une forme féminine. Mais ces formes séparés de l’une et l’autre n’ont pas la toute puissance et ce n’est qu’en réunissant le bien et le mal, le côté masculin et le côté féminin que l’être atteinte sa toute puissance. D’ailleurs la réunification passera par le déploiement d’un futon et de deux oreillers, qui laissent penser à une scène adulte, mais qui ne sera qu’un déluge d’effet spéciaux.

Le film montre aussi l’endoctrinement de la société, chaque élu, chaque représentant, n’est pas un mélange de blanc et de noir, mais unicolore. Et lorsqu’il y a plusieurs mouvances, le peuple se scinde en noir et en blanc, et ainsi s’affaiblit. Et ce n’est qu’en se réunissant sous la bannière du blanc et du noir, qu’il devient fort.

Le film parle aussi du sacrifice de soit pour ses idéaux, mais aussi pour le bien des autres…

Un film très intéressant, mais qui demande à accrocher aux principes cinématographiques de Takashi Miike. Qui est un réalisateur que j’adore. Que cela soit dans visitor Q ou dans Katakurike no kofuku.

teaser du film : http://youtu.be/mQG_g1HVuXs

Thème de la Zebra Queen: http://youtu.be/B16kqmeqqEs

Zebra Queen “Namida”: http://youtu.be/4svHeqM-QQo

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
25 + 10 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.