Juin 232014
 

Titre: 魔境伝説アクロバンチ – Makyō Densetsu Akurobanchi
Genre: Mecha
Dirigé par: Masakazu Yasumura
Studio: Kokusai Eigasha, TMS Entertainment
Chaine: Nippon Television
première diffusion: 5 mai 1982 – 24 décembre 1982
Episodes: 24
Oeuvre original: Yu Yamamoto
Scénaristes: Yu Yamamoto, Haruya Yamazaki, Takeshi Shudo, etc.
Directeur: Masakazu Yasumura, Takashi Kuoka, Takao Yotsuji (crédité par “Yoshinori Natsuki”), Hiromichi Matano, etc.
Art: Toshikazu Yamagushi (2ème moitié de la série)
Design des personnages: Mutsumi Inomata, Shigenori Kageyama
Musique: Masahito Maruyama
Chanteur: Yukio Yamagata, Isao Taira

Histoire

Dans la deuxième moitié du XXIe siècle, le professeur Tatsuya Randou (Alexandre Kossig en VF) et ses enfants travaillent dans une ferme aquatique high-tech. Celui-ci leur révèle l’existence du trésor kuwasuchika (クワスチカ, Askadis en VF), caché on ne sait où et capable de sauver l’humanité du chaos. Trésor qui intéresse particulièrement les Gobelines (les Logors en VF), peuple démoniaque vivant au centre de la Terre. Ceux-ci détruisent la ferme des Randou (Kossig en VF), qui fuient grâce au robot géant Akurobunch (アクロバンチ, Thorn-Rock en VF). Chaque camp se met en quête du Trésor, voyageant aux quatre coins du monde…

Personnages


Randō Tatsuya (蘭堂 タツヤ), Alexandre Kossig en VF
doublé par Hidekatsu Shibata
C’est le père de la famille, constructeur du robot akurobunch, et archéologue amateur. Il est à la recherche du trésor Kuwatsuchika.


Randō Jun (蘭堂 ジュン), Antoine Kossig en VF
doublé par Shigeru Nakahara
Fils cadet, très bon gymnaste, mais insouciant et passionné, il monte rapidement dans les tours et juge sans avoir de recul.


Randō Reika (蘭堂 レイカ), Ulrich Kossig en VF
doublée par Kazuko Sugiyama
La plus jeune fille des Randô, un garçon manqué qui n’hésite pas à prendre des risques.


Randō Ryō (蘭堂 リョウ) Mathieu Kossig en VF
doublé par: Akio Nojima (episodes 1-9, 13, 16 -24), Hideyuki Tanaka (episodes 10-12, 14-15)
Deuxième fils, expert au lasso, mais un peu boulet sur les bords.


Randō Miki (蘭堂 ミキ), Jill Kossig en VF
doublée par Katsue Miwa
Fille ainée, romantique mais un peu maladroite (le deuxième boulet de la famille). Sa spécialité est faire le café.


Randō Hiro (蘭堂 ヒロ), Quentin Kossig en VF
doublé par Norio Wakamoto
Le fils ainé de la famille, le beau gosse, cool, excellent combattant, il excelle au lancé de couteau. Dur à cuir, chevaleresque. Il a tout pour lui sauf la chance de trouver un amour qui ne soit pas impossible (La reine de Sabbat, Shira).


D.B: Kiyomi Kurakawa
R.C: Hitoshi Kumada
Les deux robots de la famille, réparent l’Akurobunch, le pilote, deux robots intelligents qui protègent la famille


Roi Deros, Daros en VF
doublé par Seizō Katō
L’actuel roi des Gobelins, il aurait plusieurs centaines d’années.


Aka Gunki Agairu (赤軍鬼・アガイル), Sanguina en VF
doublé par Mugihito
Un des généraux des gobelins, il commandent l’armée rouge.


Ao Gunki Buruzomu (青軍鬼・ブルゾム), Azzuro en VF
Doublé par Ôbayashi Ryuusuke
Chevaleresque, il obéit à un code d’honneur. Un des généraux de l’armée des gobelins, il commande l’armée bleue.


Kuro Gunki Guroiji (黒軍鬼・グロイジ), Ténébror en VF
Doublé par Ôki Tamio
Un des généraux de l’armée des gobelins, il commande l’armée noire.


Shiro Gunki Shira (白軍鬼・シーラ), Blanca en VF
doublée par Yanaga Kazuko
Un des généraux de l’armée des gobelins, elle commande l’armée blanche. Elle se révèle être la fille du roi Déros.

Liste des épisodes

1.  「大秘宝を求めて」 – dai hihō wo motome te : 5 mai 1982
2.  「氷雪山の怪光」 – koori yuki yama no kai hikari
3.  「呪いの地下宝殿」 – noroi no chika takara dono
4.  「謎の海底神像」 – nazo no kaitei kami zō
5.  「大密林コンゴの秘宝」 – dai mitsurin kongo no hihō
6.  「滅亡のアトランティス」 – metsubō no atoranteisu
7.  「巨石神殿の怪人」 – kyo ishigami dono no kaijin
8.  「エンメ・ヤの乙女」 – enme. ya no otome
9.  「吼えよグリフォン」 – kō eyo gurifon
10. 「妖精達の祭り」 – yōseitachi no matsuri
11. 「悲恋のサバ王宮」 – hiren no saba ōkyū
12. 「はるかなるエーゲ」 – harukanaru ege
13. 「前半・特別総集編 謎の大秘宝クワスチカ」 – zenhan. tokubetsu sōshūhen nazo no dai hihō kuwasuchika
14. 「幻しのバビロン」 – maboroshi shino babiron
15. 「北極海の伝説」 – hokkyoku umi no densetsu
16. 「華麗なる復讐」 – karei naru fukushū
17. 「謎のアンコール・ワット」 – nazo no ankoru. watto
18. 「シャリー山の雄叫び」 – shari yama no osu sakebi:12 novembre 1982
19. 「ゴビ砂漠の激戦」 – gobi sabaku no gekisen: 19 novembre 1982
20. 「死闘!愛のまぼろし」 – shitō! ai nomaboroshi: 26 novembre 1982
21. 「聖シャンバラの決戦」 – hijiri shanbara no kessen: 3 décembre 1982
22. 「挑戦!夢の狩人(前編)」 – chōsen! yume no kariudo (zenpen): 10 décembre 1982
23. 「クワスチカ出現の謎(中編)」 – kuwasuchika shutsugen no nazo (chūhen): 17 décembre 1982
24. 「夢よはるかに(後編)」 – yume yoharukani (kōhen): 24 décembre 1982

Les Méchas

L’akurobunch

Akurobunch (alias Thorn Rock) est un robot géant bien que très puissant et doté d’un certain nombre d’armes qui apparaitront au court de la série, sans explication, n’est pas le centre de l’histoire et reste largement au second plan. A un point tel que ses avaries, son invincibilité, ses armes nouvelles qui apparaitront comme ça, sans explication, ne souffriront d’aucune explication. Alors qu’au début il se bat uniquement avec son rayon laser, on le voit posséder une perceuse dans chaque bras, puis un sabre, puis des ancres, etc.

Akurobunch se sépare en un avion, deux motos et deux voitures.

Les motos (buncher arrow, バンチャーアロー) représentent les bras et sont pilotés par les filles Miki et Reika.
Les voitures (buncher hornet, ブンチャーホーネット) représentent les pieds et sont pilotés par les fils ainés Ryô et Hiro.
L’avion (falcon buncher, ファルコンブンチャー) représente le torse et la tête et est piloté par Tatsuya et son jeune fils Jun.

Lorsque les éléments se séparent, Jun ou Tatsuya crient: “attack bunch out”, et lorsque les éléments se réunissent pour former le robot, Jun ou son père crient “attack bunch blow”.

Cette façon de créer un robot géant par l’assemblage de véhicules est spécifique à cette année (1982). Cela a commencé notamment par les séries super mécha avec Getter Robot (ゲッターロボ) en 1974, puis adopté par les sentai,  avec le Goggle Robot (ゴーグルロボ, Gōguru Robo) des Goggle Five (大戦隊ゴーグルファイブ, Dai Sentai Gōguru Faibu) premier sentai (sorti le 6 février 1982) qui permet de créer un Mécha robot à partir de plusieurs véhicules. Il sera repris par la suite pour les autres Sentai dont Chōdenshi Baioman (超電子バイオマン) connu en France comme “Bioman”

 Génériques

– Ouverture : Yume no Kariudo
Auteur : Yū Yamamoto
Compositeur : Masayuki Yamamoto
Interprète : Yukio Yamagata
– Fin : Nagisa ni hitori
Auteur : Yū Yamamoto
Compositeur : Masayuki Yamamoto
Interprète : Isao Taira

Différences VO/VF

Si les personnages ont vu leur noms changés pour coller avec le publique français et il en est de même pour l’histoire précisément.

Alors que la version japonaise possède de nombreux jeux de mots, ils ont été effacés dans la VF.

Chaque général (軍鬼, gunki) a une couleur qui lui est associée: 黒軍鬼 (kuro: noir), 青軍鬼 (ao: bleu), 赤軍鬼 (aka: rouge), 白軍鬼 (shiro blanc) qui correspond aux couleurs de l’armée qu’il commande. Les kanji 軍鬼 (gunki) sont composés de 軍 (gun: armée, troupe, guerre) et 鬼 (oni: ogre, démon). Ils représentent les démons militaires. Leur nom est en rapport avec la couleur de leur armée:
– aka gunki s’appelle agairu (ka, か->ga, が) jeu de mot avec l’anglais “argyle” qui est motif en diamant, un réarrangement hexagonal
– ao gunki s’appelle buruzomu (buru comme : “blue”, bleue en anglais)  jeu de mot du français “blouson”
– kuro gunki s’appelle guroiji (kuro,くろ -> guro, ぐろ )
– shiro gunki s’appelle shira.

La version française quant à elle nous parle de démon de la luxure, de la destruction, de la cruauté, de la fourberie.

Alors que le professeur Randô parcourt le monde à la recherche des mystères des anciennes civilisations qui doivent le conduire à Kuwatsuchika, la version française fait référence directement au Quetzalcoatl.

Le titre français l’empire des 5 est une erreur car il oublie largement le professeur Randô (Kossig en français) et aurait dû s’appeler l’empire des six! Car après tout, contrairement au générique, la série porte quand même l’accent sur Randô qui est LE personnage principal de la série. De plus le générique reprend “Jill et ses quatre frères” alors qu’il y a deux filles et 3 garçons. Les traducteurs et les auteurs de la chanson ont pris Reika pour un garçon et lui ont d’ailleurs donné le nom d’Ulrich.

Sans compter que les doublages de la série ne font que changer. Tatsuya est doublé par Sady Rebbot puis Albert Augier. Ryo est doublé par François Leccia puis par Jean-Piere Leroux et Bernard Soufflet. Jun est doublé par Luq Hamet mais aussi Julien Thomast. Hiro est doublé par Edgar Givry et Eric Legrand. Miki est doublée par Jackie Berger, Aurélia Bruno et Francette Vernilla. Reika est doublée par Amélie Morin et Céline Montsarrat. Deros est doublé par Claude Dasset (Lou IBMX 11 dans X-Or).

Par ailleurs si je n’ai pas trouvé d’explication sur le nom original du robot, le fait de donner comme traduction à un nom japonais un nom anglais est pour le moins totalement risible. D’autant plus qu’il est quasiment imprononçable pour un enfant.

J’ai commencé à regarder la série en Français et j’ai très vite abandonné, insupportable! Il faut la regarder en VOST il n’y a pas le choix. Les changements de voix, tout au long de la série, les mauvaises interprétations, voir mauvaises traductions, c’est tout simplement insupportable.

 Autour de la série

“Makyô Densetsu Akurobanshi” produite au Japon dans la mouvance du succès du film “les Aventuriers de l’Arche perdue” qui a sur de nombreux points inspiré sa trame, arrive en France en 1985 dans l’émission culte pour la jeunesse Récré A2. La série trouve difficilement ses marques, d’abord diffusée un peu confidentiellement dans cette émission avant de se voir reproposée en 1987 le mercredi après-midi mais alors que Récré A2 souffre déjà d’une baisse d’audience et du départ de Dorothée pour TF. Il ne faut pas oublier non plus que les séries de l’époque mettant en scène des robots souffraient systématiquement d’une comparaison maladroite (et à leur désavantage) avec “Grendizer“. C’est peut-être pour cette raison que cette série n’a pas autant marqué les esprits que d’autres. Qui plus est, cet anime, s’il bénéficie d’une trame somme toute classique dispose d’une conclusion pour le moins originale qui tranche radicalement avec ce qu’on a pu voir dans des oeuvres similaires à cette époque. La plupart des gens n’en ont finalement retenir de cette série que son générique français, plutôt sympathique et entrainante (quoique rempli d’inexactitudes!) et son titre “l’empire des 5”.

Mon avis

La série présente beaucoup de défauts: Beaucoup d’erreurs de géographie même en VO. Lors de leur voyage à travers le monde, ils se trompent souvent de pays ou de capitale pour tel ou tel pays. Sans compter quelques erreurs historiques mais qui ne nuisent en rien à l’histoire. Beaucoup d’erreurs de perspectives caractéristiques des dessins-animés de l’époque.  Tantôt le Robot est une maison pour la famille, tantôt il ne peut contenir à peine que 5 ou 6 personnes.

De nombreux plans fixes et erreurs de synchronisation image/son, même en VO. Réutilisation de plans animes induisant des erreurs. Untel pilote tel véhicule mais dans le plan animé réutilisé il pilote un autre élément. Sans compter les fautes de raccord. Mais c’est spécifique et la marque de fabrique des sériés des années 80-85.

Toutefois, pour des enfants, c’est quand même une série assez difficile. La série est dure, les femmes sont torturées , fouettées, limite violées, on peut les voir seins nus, de nombreuses fois. Les méchants sont vraiment méchants, ils torturent, tuent femmes et enfants, massacrent des villages entiers. Rien à voir avec la douceur et la gentillesse diplomatiques et censurées des merdes animées actuelles destinées au même public.

Le robot du général rouge Agairu a un physique particulier et il ne peut s’agir d’une erreur, voir ci-dessous… Et je pense que ce n’est pas un hasard.

Les héros sont intéressants, ils ont chacun une personnalité propre. Mais on repère tout de suite les boulets de la famille (Ryô et Miki), le cool  (Hiro) et les jeunes insouciants (Reika et Jun).

Les génériques japonais sont superbes et effacent clairement les génériques français. Les musiques durant les épisodes sont superbes, entrainantes et collent bien à l’action. Une des particularités du générique japonais est qu’il inclue les bruitages des combats présentés, et plus de scènes.

Cette série est excellente, mais elle a mal vieillit et avec du recul, on se rend compte de l’aspect kitsch et ancien de cette production. Toutefois, elle vaut le coup d’être vue.

opening japonais: http://youtu.be/EbxUQSVCZUU

ending japonais: http://youtu.be/Vtzqg7nCuIs

Voici le générique français, pas mauvais, qui reste dans la tête mais qui n’est pas à la hauteur des originaux:
http://youtu.be/K8tsm43MgnU

  4 Responses to “魔境伝説アクロバンチ – Makyou Densetsu Akurobanchi”

Comments (4)
  1. Merci pour ce travail. Je suis un grand fan de cette série depuis plus de 20 ans comme l’indique le pseudo de mon plus vieux compte courriel. Vraiment merci beaucoup.

  2. Bonjour. Excellent travail, il est vrai que beaucoup de détails ne m’avaient pas marqué à l’époque de ma lointaine jeunesse. Quand à savoir qu’elle est exactement les différences de scénarios entre la VO japonaise et celle américaine dont les distributeurs ont étaient impliqué dés le départ dans la réalisation de cette série, c’est assez difficile de s’y retrouvé.

    Les batailles aéronavales entres les ”forces mondiales” et les Logors m’avaient beaucoup marqué à l’époque. On mettait cela tout public mais il y avait autant de carnages voir plus que les films de guerre des années 70/80 comme la bataille des Ardennes qui passaient le soir.

    Le robot d’Ageiro, maintenant que vous le dites, à en effet un design particulier :)

    Au fait, je signale une faute dans la phrase suivante : Rien a voir avec la douceur et la gentillesse diplomatiques et censurée des merdes animées actuelles destinées au même “publique”/public.

    • Bonjour,
      Un grand merci pour votre message et votre retour. Et surtout merci pour votre lecture et la correction. Ca n’a pas de prix et je vous en remercie beaucoup (du coup j’ai vu d’autres fautes que j’ai pu corriger également… mais il doit encore en rester).
      Je suis content que l’article vous ait plu.

      Encore merci pour tout.

      Amicalement,
      Jack

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
18 + 21 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.