Juil 202014
 

Laï Laï Ken est un nom japonais pour un restaurant chinois. On pourrait traduire par “Restaurant allez, viens!”. On est accueilli à l’entrée par 中華料理 (chuuka ryouri) qui signifie “gastronomie chinoise”.

Je suis très souvent passé devant, mais j’ai mis 4 ans à y retourner. La première fois, j’avais goûté à une nourriture chinoise excellente, mais chère et peu copieuse. Et du coup, j’ai fait un blocage sur le restaurant, je l’ai classé par erreur comme un restaurant chinois. Ainsi je suis fréquemment passé devant sans m’y arrêter. Mais un jour, je voulais absolument manger un mâbô dôfu correct. Ayant été passablement déçu par ceux auxquels j’ai pu goûter, j’ai finalement poussé la porte, à nouveau, de Laï Laï Ken.

J’ai regretté mon erreur de 4 ans… Le restaurant n’était pas du tout comme j’en avais le souvenir. Et c’est devenu un de mes restaurants japonais préférés. Et pour cause…

1. Il est ouvert le dimanche, contrairement à beaucoup d’excellents restaurants japonais de la rue Saint Anne (comme Aki).

2. Il propose des plats japonais, dont d’excellentes ramen, les meilleures miso ramen après Zen. C’est plus un restaurant japonais qui fait de la cuisine chinoise à la japonaise.

3. Il y a de la place et de l’espace. D’ailleurs beaucoup de familles avec des bébés y vont car il y a de l’espace pour les poussettes et autres Panzer. Les couples avec bébés savent qu’ici ils ne feront chier personnes avec leur Sherman M4 et leur Banshee (des X-Men).

Il est vrai qu’il est un tout petit peu plus cher que d’autres restaurants de Ramen (Higuma par exemple… 9 euros les Ramen à Lai Lai Ken, contre 7.5 euros à Higuma) mais ça vaut le coup… 4 tranches de porc grillé préparé maison, plus de pâte miso pour plus de goût. Un grand nombre de ramen chinoises à la japonaise, comme Shisen miso ramen (spécialité du Shichuan donc épicées), Tantanmen (ou Dandan Ramen), etc. On retrouve des Gomoku Ramen, Shio Ramen, Shoyu Ramen, etc. Le Mâbô Dôfu est à tomber par terre, bien que légèrement moins épicé que l’original (on est en France après tout).

En menu du soir on est à 15/25 euros par personne, en plat uniquement on tourne autour de 10 euros en moyenne pour les plats repas (en gros, tu manges ton plat et tu n’as plus faim). La cuisine chinoise est adapté à la japonaise, et c’est ce que l’on retrouve à peu près dans les restaurant chinois de Tokyo. Et pour cause, le restaurant est toujours plein de japonais. Et lorsqu’on les écoute un peu on les entend dire 美味しい (oishii, c’est très bon) ou うまい (umai, excellent).

Un restaurant que je recommande fortement!

Depuis que j’ai découvert les miso ramen là-bas, je ne vais presque plus à Higuma (sauf pour les menus Donburi).

google map: https://goo.gl/maps/nkhNd

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
14 + 9 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.