Fév 062015
 

Titre original: るろうに剣心 伝説の最期編
romaji: Rurouni Kenshin: Densetsu no Saigo-hen
Titre international: Rurouni Kenshin: The Legend Ends
Metteur en scène: Keishi Ōtomo
Producteur: Satoshi Fukushima
Basé sur le manga Rurouni Kenshin de Nobuhiro Watsuki
Musique: Naoki Satō
Cinematographie: Takuro Ishizaka
Distribution: Warner Bros.
Date de sortie: 13 septembre 2014 (Japon)
Durée: 135 minutes
Pays: Japon
Langue: Japonais
Budget: US$30 million de dollars (partagé avec Kyoto Inferno)
Box office: US$42.7 million de dollars (international)

Sujet

Shishio a mis les voiles dans son navire à toute épreuve pour faire tomber le gouvernement de Meiji et faire tomber le Japon dans le  chaos, emportant Kaoru avec lui. Afin de l’arrêter à temps, Kenshin s’entraîne avec son ancien maître afin d’apprendre sa dernière technique secrète.

Acteurs

Takeru Satoh: Himura Kenshin
Emi Takei: Kamiya Kaoru
Munetaka Aoki: Sagara Sanosuke
Kaito Ōyagi: Myojin Yahiko
Tatsuya Fujiwara: Shishio Makoto
Ryunosuke Kamiki: Seta Sōjirō
Yu Aoi: Takani Megumi
Maryjun Takahashi: Komagata Yumi
Yūsuke Iseya: Shinomori Aoshi
Tao Tsuchiya: Makimachi Misao
Yōsuke Eguchi: Saitō Hajime
Min Tanaka: Kashiwazaki Nenji/Okina
Masaharu Fukuyama: Hiko Seijuro

Mon Avis

Ce film est la suite de るろうに剣心 京都大火編 – Rurouni Kenshin: Kyoto Taika-hen. On devrait dire qu’il s’agit d’un seul film coupé en deux. Alors que le premier film nous avait laissé un Kyôto à feu et à sang et le destin de personnages dans la balance. Ce deuxième épisode nous offre une suite aussi vivante et dynamique que la première.

Tout ce que j’ai dit pour le premier opus, reste valable ici.

On nous offre en outre l’apprentissage d’une technique ultime avec de magnifiques clichés: le vieux maître (qui n’est pas si vieux que ça) vivant en ermite, seule dans la forêt. Le combat opposant le professeur et l’étudiant dans une forêt de bambou. Deux choses sont très réalistes. Les techniques ne s’enseignent pas, elles se “volent”. Lorsque le professeur juge que son disciple a le niveau nécessaire, il montrera la technique, mais ne l’expliquera pas, c’est au disciple à comprendre et ainsi “voler” la technique et l’appliquer. Le deuxième est qu’au sommet de son art, le pratiquant n’a pas de technique secrète à apprendre en terme de mouvement. La technique secrète est autre… et c’est ce qui fait la différence entre un maître qui a la maturité et un élève au sommet de son art à qui il manque le vécu.

Ce deuxième film montre d’autres choses est de ce fait complète le premier film.

Mais attention ça reste une adaptation d’un manga et anime.

Il n’en reste pas moins excellent et offre un moment de détente agréable. On finit même par avoir envie de porter le sabre et de vivre ce type d’aventures.

Je vous conseille cette suite, si vous n’avez pas été écoeuré par le premier épisode :)

trailer: http://youtu.be/MJ0IF2POrrc

 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
9 × 27 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.