Oct 142014
 

Anime television series
Dirigé par: Masaki Tachibana
Ecrit par: Pierre Sugiura
Musique: Kenji Kawai
Studio: Kinema Citrus
Licence: Funimation
Chaines: NTV, NIB, SUN, HTV, STV, CTV, MMT, FBS, BS Nittele
Diffusion: 6 juillet 2014 – 27 septembre 2014
Episodes: 12

Barakamon (ばらかもん,  littéralement « personne plein de santé » dans le dialecte local) est un shōnen manga créé par Satsuki Yoshino. Il est prépublié dans le magazine Gangan Online de l’éditeur Square Enix et publié depuis juillet 2009. La version française est éditée par Ki-oon depuis octobre 2012.

Une adaptation en anime produite par le studio Kinema Citrus a été diffusée entre juillet et septembre 2014 sur NTV. Dans les pays francophones, la série est diffusée en simulcast par Crunchyroll.  La chanson thème d’ouverture est “Rashisa” (ら し さ) Réalisée par SUPER BEAVER, et le générique de fin est “Innocence” par NoisyCell.

Une série dérivée centrée sur le passé de Handa est également publiée depuis octobre 2013.

Sujet

Malgré son jeune âge, Seishu Handa est un calligraphe professionnel. Sa vie bascule le jour où, pris de colère, il frappe le conservateur de musée qui trouve son travail banal et sans saveur… Comme punition, son père décide de l’envoyer sur une petite île perdue sur les îles Gotô, au fin fond de la campagne japonaise. Alors qu’il pensait trouver le calme et travailler, ses nouveaux voisins vont débarquer dans sa vie…

Personnages

Seishū Handa (半田 清舟 Handa Seishū)
Doublage: Daisuke Ono
23 ans maître calligraphe. Son vrai nom est Sei (清). Après avoir frappé un directeur de Galerie d’art pour appeler sa calligraphie “sans originalité”, il est envoyé par son père dans un village sur l’île de Gotô pour se détendre. Il reste un adulte enfantin et colérique. Il a aussi peur très facilement. Il est affectueusement appelé “Sensei” (先生) par les gens du village.

Naru Kotoishi (琴石 なる Kotoishi Naru)
Doublage: Suzuko Hara
Une gamine de 7 ans (6 ans au début). Énergique et curieuse, elle aime Seishū et adore capturer des insectes. Elle est une écolière de première année dans une école primaire locale.

Miwa Yamamura (山村 美和 Yamamura Miwa)
Doublage: Nozomi Furuki
Jeune collégienne de 14 ans, ayant une personnalité de garçon manqué qui est ami avec Tamako et Naru. Naru apprend beaucoup de choses étranges à son contact (principalement des choses qu’elle ne devrait pas connaître). Elle a créé cinq copies des clés de la maison de Seishū, dont un a été perdu dans les montagnes derrière sa maison.

Tamako Arai (新井 珠子 Arai Tamako)
Doublage: Rumi Ōkubo
Une jeune lycéenne de 14 ans. Elle souhaite devenir une artiste manga. Elle est très attirée par le Yaoi même si elle refuse de l’admettre, et a un intérêt pour les manga violents et gores.

Hiroshi Kido (木戸 浩志 Kido Hiroshi)
Doublage: Kōki Uchiyama
Fils du chef du village. C’est un lycéen qui a des notes moyennes.

Hina Kubota (久保田 陽菜 Kubota Hina)
Doublage: Rina Endō
Elle est une enfant de l’île et la meilleure amie de Naru. Très timide elle pleure facilement en présence d’étrangers.

Kentarō Ōhama (大浜 謙太郎 Ōhama Kentarō)
Doublage: Seiya Kimura
Un garçon chauve et ami de Naru. Il est juste comme Naru: un gamin vraiment énergique. La première fois qu’il a rencontré Seishū, il lui a fait kanchô.

Akihiko Arai (新井 明彦 Arai Akihiko)
Doublage: Megumi Han
Il est le frère de Tamako et aime les jeux. Il est aussi très mature pour son âge.

Yūjirō Kido (木戸 裕次郎 (郷長) Kido Yūjirō (Gōchō))
Doublage: Tanuki Sugino
Le chef du village et le père de Hiroshi ..

Ikkō Sakamoto (坂本 一行 Sakamoto Ikkō)
Doublage: Fumihiko Tachiki
Le vice-directeur de l’école de Naru, pour Seishū il ne ressemble pas vraiment à un professeur ou un Principal adjoint. Il a une habitude de fumer et aime la pêche dans l’étang du village.

Takao Kawafuji (川藤 鷹生 Kawafuji Takao)
Doublage: Junichi Suwabe
L’ami de Seishū qui prend soin de sa calligraphie et d’autres besoins.

Kōsuke Kanzaki (神崎 康介 Kanzaki Kōsuke)
Doublage: Yūki Kaji
Un calligraphe lycéen. Il idolâtre Seishū et a commencé la calligraphie professionnelle après avoir vu une exposition de lui. Il a obtenu le premier prix dans un concours de calligraphie.

Kōsaku Kotoishi (琴石 耕作 Kotoishi Kōsaku)
Doublage: Hiroshi Ito
Le grand-père de Naru. Il est très gentil avec Seishū et lui demande fréquemment de l’aide.

Iwao Yamamura (山村 巌 Yamamura Iwao)
Doublage: Atsushi Ono
Le père de Miwa. Il est un homme excentrique et effrayant, que Seishū appelle un Yakuza.

Seimei Handa (半田 清明 Handa Seimei)
Doublage: Kōsuke Meguro
Père de Seishū, grand calligraphe de renom.

Emi Handa (半田 えみ Handa Emi)
Doublage: Yoshino Takamori
Mère de Seishū.

Mon avis

La conjecture de départ de Barakamon est assez simple : maître calligraphe, Seishû Handa ne supporte pas la critique. Après une remarque de ses calligraphies  “trop scolaires”, “trop communes”, Seishû frappe un éminent directeur d’art et voit sa réputation dégradée. La sanction viendra de son père? L’isolement sur la petite île Fukue de l’archipel de Gotô-Rettô, où le le maître calligraphe devra faire taire son arrogance et  réussir à donner à ses calligraphies une note personnelle. Sa rencontre avec les insulaires va lui réserver quelques surprises…

Seishû est envoyé sur l’archipel Gotô (五島列島, Gotō-rettô, littérallement “archipel des 5 îles”) précisément sur l’île Fukue. Gotô est en fait un groupe d’île sur la côte ouest de Kyûshû faisant partie de la préfecture de Nagasaki. Il y a en fait 140 îles qui s’ajoutent aux 5 grandes îles principales: : Fukue (福江島 Fukue-jima), Hisaka (久賀島 Hisaka-jima), Naru (奈留島 Naru-shima), Wakamatsu (若松島 Wakamatsu-jima), et Nakadori (中通島 Nakadōri-jima). Fukue a un climat généralement chaud et très humide (Köppen Cfa) avec des étés chauds et humides et des hivers oppressants frais et humides avec pratiquement pas de neige en raison de la latitude sud de l’île. Malgré cela, pendant les mois d’hiver l’eau froide transporté au sud de la mer d’Okhotsk par la côte orientale de la Haute sibérien rend le temps très sombre avec à peine plus de soleil que la côte “San’in” de Hagi à Wakkanai. Comme le reste de Kyûshû, Fukue et les autres îles Gotô sont sujettes aux typhons pendant l’été et l’automne qui peut donner des précipitations quotidiennes allant jusqu’à 432,5 mm (17,0 po) le 10 Septembre 2005 et 433,5 millimètres (17,1 po) le 7 juillet 1987. le mois le plus pluvieux jamais enregistré a été Juillet 1987 avec 872 millimètres (34 pouces) et le plus sec a été Novembre 1971, avec 3,5 millimètres (0,1 po).

D’ailleurs le dialecte utilisé sur l’île est rendu dans l’anime et donne lieu à pas mal de quiproquos très drôles. Chaque personnage a sa psychologie vraiment bien exploitée, ce qui donne de nombreuses situations hilarantes. La présentation de l’histoire sous forme de tranches de vie des insulaires n’est pas sans rappeler Docteur Koto.

L’anime présente un des arts japonais très peu compris qui est le shodô (書道): l’art de la calligraphie.

Là où Barakamon diffère des autres comédies basées sur l’art, c’est que la calligraphie n’est pas un prétexte pour commencer l’histoire. Le héros continue à écrire sérieusement et et cet art représente sa vie. On nous montre vraiment que Seishû passe tout son temps à vivre le s

La calligraphie n’est pas vraiment présentée de façon à ce que tout le monde puisse comprendre et apprécier le fait que Seishû soit vraiment sur l’île avec un but ultime, celui de trouver sa voie, et non celle des autres.

L’anime joue essentiellement sur la personnalité très libre des différents caractères faisant à peu près tout ce qu’ils veulent et emportant le héros malgré lui mais aussi d’autres personnages dans leur vie. Il n’y a pas de véritables passages sérieux, la plupart de ces moments finissent rapidement dans le comique.

C’est très réussi avec tout une culture autour de cette île déroutant Seishû le gars de la Ville, le Tôkyôïte. La personnalité de ce dernier est également sujet au comique, puisque si d’apparence il est normal, il n’a pas eu la même vie que les enfants étant constamment entrainé au shodô. Ce qui fait qu’il est comme un enfant découvrant des choses nouvelles avec le même intérêt qu’un enfant. Ou ayant des déconvenues car il croit connaitre quelque chose parce qu’il l’a lu.

La force de Barakamon réside dans le fait qu’il est amusant de suivre leur vie paisible. Le comique est drôle mais sans extrême. Une ambiance chaleureuse, conviviale, simple, rafraichissant.

Ce n’est vraiment pas une série apportant de vives émotions mais chaque épisode apporte amplement de quoi avoir envie de continuer à la regarder. C’est une série calme et amusante.

trailer: http://youtu.be/P4tBqdydpJM

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
2 × 9 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.