Oct 212014
 

Au départ je voulais parler dans cet article d’une des conséquences de ce gouvernement d’incapables, de moins que rien, de guignols, de branquignoles,  incapables  de faire leur travail et qui ne font que s’engraisser sur le dos de ceux qui travaillent. Mais je vais plutôt orienter cela vers le côté protection personnelle afin que ce qui s’est passé ait une conséquence positive, que cette mort ne soit pas en vain et qu’on en tire des leçons…

Dernièrement, j’ai lu un article qui m’a un peu alarmé. Je savais déjà que la situation en France au niveau violence et agressivité ne cessait d’augmenter jusqu’à un niveau qui me pousse à me poser beaucoup de questions. Mais je crois que là on touche des sommets.

L’article en question

Et au cas où il soit supprimé je le mets tel quel:

« Un motard de 42 ans est mort ce vendredi matin à Nanterre après un accrochage qui a mal tourné. L’automobiliste avec qui il venait de se disputer l’a poursuivi, le faisant finalement tomber. Puis il a roulé sur la moto, écrasant le motard qui n’a pas survécu à ses blessures.

L’incident du départ s’est produit vers 8h30, sur une bretelle de l’A86 intérieure vers l’autoroute A14, en direction de Paris-La Défense.
Un motard et un automobiliste s’accrochent, sans gravité, mais le ton monte entre les deux usagers de la route.

Lorsque le motard repart, la voiture le poursuit, et heurte le deux-roues avant de lui monter dessus. L’automobiliste, âgé de 28 ans, a été interpellé. La police judiciaire départementale des Hauts-de-Seine, est chargé de l’enquête ouverte pour homicide.« 

Que l’assassin, le meurtrier puisqu’il s’agit d’un assassinat, d’un meurtre de sang froid soit en procès et finisse en prison, ça fait une belle jambe à celui qui a été tué, à sa famille, à ses amis. Et les motards, o-inari-sama à quel point il s’agit d’une grande famille…

Que l’automobiliste soit en tord ou que le motard soit en tord, rien n’explique cela, il s’agit d’un assassinat, d’un meurtre de sang froid et RIEN ni PERSONNE ne peut l’excuser. Si le motard avait poursuivit l’automobiliste pour lui mettre une balle dans la tête, c’était pareil et j’aurais eu la même réaction…

Qu’est-ce que ça m’apprend?

Que si j’étais dans le même cas, peu importe qui a raison ou qui à tord dans l’altercation de départ, il me faudra tuer l’autre avant qu’il ne me tue! Et lorsque je fais la morale à un troud’balle qui fume dans les wagons du RER, dois-je le laisser en vie au risque qu’il me tue par derrière parce que je ne lui plais pas? Ces moins-que-rien n’hésiteront pas un seul instant… le seul qui hésite, c’est moi, et ma vie sociale, de travailleur qui paye ses impôts chaque année toujours plus élevés. Mais si je fais une remontrance à une de ces racailles, que je le tue pour ne pas qu’il me tue, il peut aussi me tuer avant que je lui parle pour éviter que je le tue pour éviter qu’il me tue. En fin de compte, on arrive à un point où pour survivre, il faut buter le mec dont la tête ne te reviens pas avant qu’il ne le fasse. Et en allant plus loin, ma tête ne doit certainement pas revenir à plein de gens autour de moi, donc il faut que je les tue avant que eux me tuent… Donc tu rencontres quelqu’un, il faut le tuer immédiatement avant que lui ne te tue… On ne sait jamais.

Vous aurez compris que ce n’est pas une situation possible.

Du coup que faut-il faire quand on est motard (Je prends cet exemple, même si on pourrait imaginer un motard armé fou-furieux, et quand on est automobiliste, rien ne protège d’un Desert Eagle tirant du .50 Action Express, d’un P16-40 ou d’un Glock 34 tirant du 9mm Parabellum)?

Contre  un automobiliste fou furieux, décidé à nous faire passer de vie à trépas, il n’y a rien à faire, si on ne le voit pas venir, il nous rentre dedans et nous tue. Du coup, il faut réussir à sonder psychologiquement avant pour savoir si on doit céder ou si on peut discuter et lui faire comprendre sa mauvaise conduite. Mais quand on est en phase énervement et qu’on se croit dans son bon droit avec le code de la route pour soi, comment réussir à savoir que le malotru en face nous tuera si on l’amène sur la pente de la colère fou-furieuse. A moins d’être calme soi-même on risque justement de ne rien voir. Mais si on est calme, on n’est donc pas énervé et il n’y a pas d’altercation verbale. On peut maitriser le premier échange.

Bref, en sortie du boulot, on est fatigué, la vigilance nous pousse à tirer sur la réserve, et de ce fait, parce qu’on n’a failli être tué ou renversé par un dingo, parfois on peut s’énerver et se laisser aller à invectiver l’autre. Et c’est le danger, car on ne voit pas que l’on a affaire à un sociopathe qui nous tuerait pour moins que ça, et en s’énervant, on le pousse peut-être à franchir le pas.

Conclusion, ne jamais s’énerver, ne jamais invectiver l’autre, ne jamais essayer de discuter. Ce qui veut dire aussi, je ne jamais essayer de remettre l’autre à sa place. On ne sait jamais, si on prend quelqu’un sur le fait de jeter un papier par terre, de fumer là où c’est interdit, de faire quelque chose de condamnable, mais où il n’y ait personne en danger, est-ce que ça vaut le coup de se prendre un coup de couteau par derrière pour avoir ouvert sa gueule?

Mais du coup, on ne dit plus rien, et en ne se révoltant plus on dit « amen » à tout…

Et c’est pas l’état et notre gouvernement d’incapables qui arrivera à mettre quelque chose en oeuvre pour nous protéger, afin que nous n’ayons pas à nous poser ces questions…

Par contre ce n’est clairement pas dans un club d’arts martiaux traditionnels, ou de sport de combat qu’on peut trouver des réponses à ces questions. Il faut aller dans un vrai club de protection personnelle, de self-défense. Un club qui ne traite pas les techniques, mais qui traite de la psychologie de l’agression du début à la fin, qui traite et entraine le psychologique. Car toutes les meilleurs techniques du monde, ne peuvent rien faire si vous êtes en moto et qu’un automobiliste vous renverse et vous roule dessus, ou si un motard vous plombe de balles dans le buffet lorsque vous êtes au volant de votre voiture et que vous êtes à l’arrêt.

On ne sait jamais sur qui on peut tomber…

 

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
9 × 19 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.