Oct 162014
 

Là je trouve tellement pas de titre, que l’image représentant cet article c’est une licorne qui fait un caca multicolore (parce que c’est bien connu, les licornes sont des animaux qui chient des arc-en-ciel), et 3 étrons rouges qui rigolent. Et si les couleurs et l’aspect rigolo de l’image portent un aspect joyeux et heureux, je dédicace l’aspect irréel, surréaliste et les étrons aux services de la SNCF/RATP. Et à tous les pontes et responsables du cataclysme des transports en communs d’île de France, je vous défèque des étrons radioactifs, et multicolores dans la bouche et vous les enfonce dans l’œsophage avec une brosse à chiotte usagée!

Pourquoi? Parce que quelque part ma journée ressemble à un WTF géant! Tellement génial parce ce qui se passe et tellement à chier dans les merdes infâmes que SNCF/RATP appelle des services et des transports…

Le boulot j’ai pas à me plaindre, j’ai un chef très proche de notre équipe, qui sert de fusible et qui est suffisamment technique (développeur dans ce milieu) pour savoir anticiper et donner des deadline réalisables, compréhensif et humain il a un excellent relationnel. J’ai un boulot passionnant, chronophage, mais je peux pas dire que je m’y ennuie, j’apprends chaque jour depuis deux ans et je continue à apprendre, sans avoir un espoir de maitriser complètement la technologie (qui évolue toujours) avant encore une dizaine d’années. Globalement j’ai des collègues très sympas, intéressants, passionnants avec qui j’apprécie être en compagnie. Mais c’est tout le reste, aller à son travail par la SNCF/RATP (un cauchemar, y a pas pire dans le monde), ou braver la mort et aller défier les voitures et les camions en deux roues (et c’est un pire cauchemar, car les travailleurs, en voiture ou en camion, sont dans leur bon droit, et n’hésiteront pas à vous ôter la vie pour gagner 5 minutes, sans compter la plaie de la route, la parisienne qui se remaquille au volant et pense qu’elle a tous les droits). Le stress c’est devoir se déplacer en Île de Rance (oui oui bien « Rance » et pas « France » parce que des années de politiciens véreux et pourris jusqu’à la moelle ont gangréné cette région si ce n’est ce pays au point de le rendre rance!). Avec des transports publiques efficaces et compétents mis à dispositions des usagers par les pouvoirs publiques efficaces et compétents (si vous avez pu lire cette phrase sans vomir ou sans avoir les yeux qui saignent, alors continuer à voter… vous êtes un bon con-sommateur). <punaise j’avais dit… pas de politique>

(Ambiance Forever Slave « The Circle on Tenebra »)

Il y a des soirées que l’on organisé à la va-vite,  et que l’on regrette de ne pas avoir pris plus de temps de préparé. On regrette de ne pas l’avoir préparé plus tôt et d’avoir pris les les dispositions pour que ça puisse se dérouler tranquillement dans de bonnes dispositions.  On regrette de ne pas avoir été plus disponible, de ne pas avoir eu plus de liberté , plus de temps, moins de travail. Et cette soirée en est de cela.

On rencontre des amis avec qui on partage la vie, pas seulement des éléments communs mais réellement la conception du bonheur, la conception de la vie, au point que chaque argument n’est qu’une répétition de ce qui est pensé et partagé. Et ces moments trop rares, trop rapides, on en regrette toujours leur fin, de ne pas en avoir plus profité, de ne pas avoir eu plus de temps, de ne pas avoir prévu plus de liberté. Et surtout de ne pas avoir ouvert un créneau plus grand et d’avoir eu des entraves. Si ces moments nous permettent d’apprendre sur nous et d’évoluer en temps qu’être humain, ils nous permettent de nous élever, mais certaines choses peuvent nous écraser au sol très rapidement et nous broyer.

Je dédicace cet article à mes « amis » de la SNCF/RATP qui font un devoir de me pousser au suicide en faisant de ma vie un enfer. Grâce à leur ponctualité reconnue par les statistiques (on ne peut rien contre les sciences), je suis arrivé 30 minutes en retard au lieu d’être à l’heure.  Et oui, à Paris, pour être à l’heure, il faut s’assurer de pouvoir arriver au lieu X en temps et en heure en métro, en bus et en taxi.  Si vous êtes assuré de 2/3 alors vous avez une chance d’être à l’heure. A l’aller je n’ai pas eu cette chance et j’ai dû compter sur RER A+ RER B. Et 30 minutes de moins avec des amis c’est une éternité de perdu. Mais pour me punir de ce retard SNCF/RATP m’ont réservé un petit cadeau. Le retour… Un vrai bonheur…

Petite marche en bonne compagnie jusqu’à châtelet les halles. Et là première perforation anale par SNCF/RATP… Pas un seul train entre  Paris et Cergy/Poissy… et il n’est même pas 22h30… Du coup stop à Opéra/Auber pour prendre un métro 3… ah non pas de métro 3 suite à un problème de signalisation et donc marcher jusqu’à Saint Lazare pour prendre le train dir…. ah ben non pas de train direct à cause de travaux, donc se rabattre sur le train omnibus … ben non pas de train omnibus non plus vu qu’il vient de partir et qu’il n’y en a que 2 par heure.

Si je regarde ma vie en Île de Rance, je ne vis pas, je survis (merci SNCF/RATP… caca multicolore dans le gosier, toussa toussa). En fait je ne suis plus libre ici et je me dis qu’au final, quitte à se faire imposer sa viepar quelque chose ou quelqu’un de mauvais et de malsain, autant être en dictature déclarée et avérée qu’en une dictature cachée derrière le mot « démocratie ».

Bref… Le caca c’est pour la sncf/ratp (et je vous l’enfonce bien profondément dans le gosier, à coups de pelle)…

La licorne (Forest of the Unicorn de Rhapsody) et le côté festif, c’est pour la trop courte super soirée que j’ai passé à La Frange. J’en avais déjà parlé, et c’est assez incroyable de ne pas voir des gens pendant des mois et quand on les revoit, on croit qu’à peine une semaine s’est passé depuis la dernière fois. On s’est bien marré, on peut se dire les choses sans se vexer, et accepter qu’on nous dise les choses sans prendre la mouche. Du coup, franchise et confiance… La base de toute relation qui fait qu’au final une relation humaine c’est simple, c’est blanc ou noir. Pas de gris… soit il y a de la franchise et de la confiance et tout peut être dit sans rien changer. Soit on cache des choses, on ment, on n’a pas confiance et ça ne peut pas aller (au final ça finit par pourrir). Rien de plus simple, rien de compliqué. (anecdote avec le fameux status de facebook « c’est compliqué » que je ne comprends toujours pas… mais qu’est-ce qui peut être compliqué dans une relation humaine? Soit on est franc et honnête, on a confiance et on nous fait confiance et tout va bien. Ou soit il n’y a ni franchise, ni honnêteté, pas ou peu de confiance et on doute, et ça ne pourra jamais marcher… Bref une super soirée, avec une excellente bière que je n’avais encore jamais goûté en pression: la  cuvée des trolls… A refaire (et évidemment aller et retour animé par les merveilleux branquignoles SNCF/RATP)

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
36 ⁄ 9 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.