Mai 052010
 


A l’occasion aujourd’hui mercredi 5 mai 2010, de la fête kodomo no hi (こどもの日) au Japon, Madame Hattori, présidente de l’association Franco-Japonaise espace Hattori qui a réalisé la 8ème édition du Festival Koi Nobori: Koi Nobori 2010, les enfants du monde, a invité le groupe Namahage Sato Kagura pour une série de spectacle dont le dernier se déroulait ce soir, lors de la fête des enfants au Japon à Vincennes au centre Georges Pompidou.

Le spectacle a le même programme que celui de l‘inauguration du 30 avril 2010 (où vous pourrez trouver une dizaine de vidéo du spectacle donné ce jour). C’est à dire:

    – Kafofumi: Les namahage descendent de la montage
    – Shikisai: La beauté des quatre saisons de la préfecture d’Akita
    – Shamisen: Les paysages de Tohoku avec du Shamisen
    – Jyongara bushi (mélodie populaire traditionnelle de la région de Tsugaru à Hokuriku).
    – Matsuri: pot pourri des chansons folkloriques de Akita
    – Raijin: les dieux descendent du ciel en dansant (la péninsule d’Oga est un lieu où les dieux se réunissent. Ce morceau représente une scène où les dieux viennent de la montagne, de la mer, du fleuve et du ciel).

On commence par un discours de Madame Hattori sur l’histoire des Namahage, des Koi Nobori et de la signification pour elle de ce Festival de Koi Nobori en France et dans le monde et surtout son importance.

Puis rapidement le spectacle commence…

Voici la vidéo du début du spectacle: http://youtu.be/LBYnC-Ksv-4

Les artistes sont jeunes et sacrément talentueux! Ils sont tous vraiment impressionnants.

Les musiques sont variés, flutte traversière japonaise, shamisen, ensemble de taiko avec et sans flûte accompagné ou non de shamisen.

Les rythmes nous emportent. et nous font imaginer le nord du Japon, la flûte qui tire ses notes plaintives nous font ressentir les saisons dans la région de Tohoku.

Les musiciens de Namahage Sato Kagura sont des artistes qui jouent avec le publique, le pousse à battre la mesure des mains, ils échangent entre eux, avec humour pour notre plus grand plaisir, mais ils créent aussi un dialogue avec le publique, avec nous. Je vois notamment un petit jeu d’acteur entre le “chef” du groupe et un batteur qui après son solo a été faiblement applaudis, alors que le reste des musiciens continue de battre le rythme, il s’approche du batteur et par des mimiques et le langage du corps lui fait comprendre, et nous fait comprendre que sa prestation n’a pas été assez bonne… Et donc il nous refait un solo de tambour avec des acrobaties en y mettant toute son énergie, déclenchant des applaudissements un peu moins froid. On pourrait croire à une mise en scène préparée, mais non, d’un spectacle sur l’autre, les petits jeux de scènes entre eux, avec le publique mis en cause, s’ils sont préparés, ne sont pas les mêmes. Et leur réaction suit vraiment la façon dont le publique se comporte.

Ce sont vraiment de grands artistes qui gagnent à être connus. Leur prestation est superbe, vraiment vraiment très très bonne! Et les rythmes sont vraiment entrainants. Les mélodies au shamisen et à la flûte nous prennent droit au coeur. C’est superbe!

Un grand merci à madame Hattori et son espace culturel pour l’organisation de cette fête. Un grand merci à la ville de Vincennes pour avoir accordés le centre Pompidou pour cet évènement… et infiniment merci au groupe Namahage Sato Kagura pour avoir accepté de venir en ces terres si inhospitalières pour ravir nos yeux et nos oreilles de leur magie. Un spectacle merveilleux qui nous touche au plus profond de notre être

Vraiment un spectacle à voir tellement le son est excellent et magique et tellement l’intéraction avec les artistes est aussi proche que celui d’une pièce de théatre. Ils se donnent sans compter s’épuisant devant nous, avec le sourire, la joie et la bonne humeur. Ils donnent sans compter en allant jusqu’au bout d’eux mêmes. Et on sent qu’ils ont la passion de la musique, qu’ils vivent leur musique, mais aussi la passion de faire partager leur musique avec le publique.  un groupe qui m’a vraiment touché et qui m’a procuré beaucoup de joie et m’a fait ressentir plein de choses merveilleuses.

N’hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter de ce site pour être tenu au courant de ce type d’actualité, si cela vous intéresse: >cliquer ici<. Je ne manquerai pas de faire une annonce lorsqu’un spectacle de ce type se produit en région parisienne ou en France.

Un point négatif pour finir… Bon c’est vrai que le spectacle était en semaine… en milieu de semaine même… qu’il n’est pas évident de se déplacer… Il est vrai que déjà la culture ne touche pas beaucoup de monde, et quand il s’agit de celle des autres, ça touche encore moins de monde… Mais je n’ai jamais vu aussi peu de monde pour un spectacle de cette qualité. Et le peu de monde qu’il y a eu, était d’une froideur à glacer un volcan en éruption (C’est en Islande qu’il aurait fallu les envoyer)! Franchement l’investissement physique, et personnel de ces artistes et le show grandiose qu’ils nous ont offert aurait mérité un publique plus réactif que ces morts vivants. Bref, ils auraient certainement plus de succès en se produisant en Allemagne où les gens sont plus chaleureux et n’hésitent pas à manifester leur appréciation bruyamment, avec des tonnerres d’applaudissement. (apparté Hors Sujet: C’est une chose qui m’a marqué en Allemagne, à la fin d’un film lorsqu’il a été bon, les gens se lèvent et applaudissent… en France, quand on se lève après un film, c’est pour rentrer chez soi)… Namahage Sato Kagura aurait mérité une “standing ovation” à la fin de leur spectacle, il n’y a eu qu’un débile à se lever pour les applaudir: moi… Namahage Sato Kagura aurait mérité un rappel plus bruyant, plus sonore que deux trois applaudissement en rythme… Namahage Sato Kagura aurait mérité des tonnerres d’applaudissement pour la micro “standing ovation” à laquelle ils ont eu droit après le retour et leur final… mais non… le public était froid, coincé du cul… bref, c’est dommage pour ce groupe merveilleux! Voir un tel spectacle comme on regarde un film à la télé… en mangeant des chips et en buvant une bière… c’est très dommage… J’en suis triste pour eux.

Pour ma part j’ai été un peu trop extrémiste, j’ai battu la mesure, applaudit aussi fort que je pouvais, sans m’arrêter pendant toute la durée du spectacle à en avoir mal à la ceinture scapulaire… et aussi à m’en faire saigner les mains…

Bref, un moment magique, qui donne le moral et donne foi en un avenir meilleur plein de belles choses à voir et à entendre. Merci Namahage Sato Kagura, merci pour tout. Un jeune groupe talentueux à suivre de prêt. ils sont prometteurs et ont un très bel avenir devant eux.


aïe bobo de trop applaudir

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
22 × 17 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.