Oct 112010
 


* Titre:  ブラッディ・マンデイ
* Titre (anglais): Bloody Monday
* Format: Renzoku
* Genre: Action, suspense
* Broadcast network: TBS
* Heure de passage: Samedi à 20h
* Episodes: 11
* période d’émission: 11 octobre 2008 au 20 décembre 2008
* musique d’ouverture: Over the rain ~Hikari no Hashi~ by flumpool

1. Sujet

Après une attaque terroriste tuant toute la population d’une ville entière en Russie, la 3ème unité spéciale japonais de nom de code THIRD-i pense que l’organisation terroriste derrière cela planifie de lâcher un virus mortel connu sous le nom de Bloody X sur Tokyo. Par conséquent, l’unité recrute un jeune génie de l’informateur et hacker célèbre Takagi Fujimaru fils d’un des membres de THIRD-i pour les aider à apprendre ce qui s’est passé en Russie. Toutefois, Fujimaru se retrouve pris dans la boucle et se retrouve impliqué au milieu de la guerre entre la section spéciale et les terroristes. il finit par découvrir que les terroristes ont non seulement infiltrés THIRD-i mais aussi son école. Fujimaru doit se reposer sur ses talents de hackers et génie de l’informatique pour révéler les sombres complots de l’organisation terroristes et aider à dévoiler la vérité derrière le code “Bloody Monday”.

2. Acteurs

* Miura Haruma : Takagi Fujimaru (Falcon)
* Kawashima Umika : Takagi Haruka

2.1 Club de journalisme

* Sato Takeru : Kujo Otoya
* Fujii Mina : Asada Aoi
* Tokunaga Eri : Anzai Mako
* Hisano Masahiro (久野雅弘) : Tachikawa Hide

2.2 THIRD-i

* Tanaka Tetsushi : Takagi Ryonosuke
* Matsushige Yutaka : Kano Ikuma
* Katase Nana : Hosho Sayuri
* Ashina Sei : Minami Kaoru
* Yoshizawa Hisashi : Kirishima Goro
* Nakahara Takeo : Sonoma Takao
* Kubota Masashi (久保田将至) : Kudo Akira
* Anan Atsuko (阿南敦子) : Sawakita Miki
* Kudo Shunsaku (工藤俊作) : Okita Koichi
* Harada Kana (原田佳奈) : Nakagawa Saori
* Saito Ayumu (斎藤歩) : Kamata Junichiro

2.3 Terroristes

* Narimiya Hiroki : J (Kanzaki Jun)
* Kichise Michiko : Orihara Maya
* TET : Demon Joichi
* Yamaguchi Ryuto (山口龍人) : Bluebird (Ando Ken)
* Takito Kenichi (滝藤賢一) : Shirota Manabu
* Taniguchi Shota (谷口翔太) : Kobayashi Daisuke
* Nagakura Daisuke (永倉大輔) : Tanabe Ryo
* Tsuneyoshi Rie (恒吉梨絵) : Arimura Nozomu
* Abe Marie (安部魔凛碧) : Miyamoto
* Tozawa Yasuaki (斗澤康秋) : Nishida
* Kojima Koichi (児島功一)
* Kaneko Takanobu (金子貴伸)

2.4 police et agents de l’état

* Hamada Akira : Yasuoka Keitaro (Secrtétaire du bureau du chef)
* Nakane Toru : Osugi Kenichi (Directeur en chef du PSIA )
* Kokubo Joji (小久保丈二) : Ikeda Katsuhiko (Chef des Detectives)
* Ryu Raita : Kujo Akihito (Ministre de la Justice)
* Hotaru Yukijiro : Detective Funaki
* Ozaki Usoh (尾崎右宗) : Detective Iba

2.5 Autres

* Shimada Kyusaku : Kamishima Shimon
* Jinbo Satoshi : Shikimura Sosuke
* Nomaguchi Toru : Ishikawa
* Saeki Arata (佐伯新) : Asakura
* Namiki Shiro : Hikage Kiyoshi
* Miyazawa Miho (宮澤美保) : Tominaga Kyoko
* Yananaka Atsushi (山中敦史) : Kurosaki
* Watanabe Shiho (渡邊志穂) : Murakami Anri
* Takeshima Yasunari (竹嶋康成) : Sada
* Mihara Iona (三原伊織奈) : Ishikawa Matsuko
* Wada Satoshi (和田サトシ) : Yoshioka Keisuke
* Seki Keisuke : professeur
* Eguchi Noriko : Yasuda Yukiko
* Oyamada Sayuri : Yamamura Yoko

3. Production

* scénario original (manga): Bloody Monday by Ryumon Ryo (龍門諒)
* scénaristes: Makita Mitsuharu, Watanabe Yusuke (渡辺雄介)
* Producteur: Makita Mitsuharu
* Metteurs en scène: Hirano Shunichi, Hatano Takafumi (波多野貴文), Miyashita Kensaku (宮下健作)

source: http://wiki.d-addicts.com/Bloody_Monday

4. Mon Avis

En général je suis bon public,mais là je suis plutôt réservé. Mes sentiments vis à vis de cette série sont contradictoires. Je n’ai pas trop aimé le jeu des acteurs, j’ai trouvé que ça manquait de profondeur, de passion de réalisme. Ca semble une série à très petit budget. Mais ce qui est grinçant par dessus tout, ce sont les personnages. On se retrouve avec un héro lâche et qui n’arrête pas de pleurer, est incapable de prendre ses responsabilités. Il essaye de se conduire en adulte, et parce qu’il a fait un mauvais choix, des gens meurent. Plutôt qu’apprendre de ses erreurs il recommet les mêmes et se retranche derrière ses larmes. Une vraie tête à claque et on a vraiment envie de rentrer dans la série pour lui coller une trempe dont il se souviendrait dans toutes ses vies futures. De ce point de vue il fait plutôt l’anti-héro. Des incapable de prendre ses responsabilités… ce n’est plus du héro vulnérable, mais vraiment de la lavette 100% pure peureux et pure lâche. Les scénaristes ont peut-être voulu faire de lui un être pur et naïf, mais là, c’est raté. D’autant plus qu’il est tellement émotif et sanguin qu’il se laisse manipuler par les terroristes de façon hallucinante. Etre pur et naïf ne veut pas dire être lobotomisé et ne pas réfléchir et sauter à pied joint dans un trou quand on le voit. Le voir courir à la rencontre d’une bagarre entre policiers et terroristes armés de révolver semi-automatiques en étant armé de… son sac d’école… oui, un crayon de papier taillé, ça peut faire mal… Bref pathétique! Ensuite parlons du THIRD-i, censé être des policiers d’élite de la lutte anti-terroriste, une brigade spéciale… ils sont d’une inefficacité à mourir de rire. Pour des professionnels, ils ne suivent pas les ordres, sont incapables d’assurer la protections de gens à sauver. Lorsqu’on leur confie la vie de quelqu’un, la protection n’est assurée par un seul agent, femme, d’une nullité sans autre pareil. Le groupe est incapable de s’organiser, on a l’impression de voir  des poules s’exciter dans un poulailler… Heureusement pour eux que la lavette a quelques talents en informatique… sinon de Tokyo il ne resterait plus rien. Bref, voir cet adolescent écervelé courir après les voitures comme un chien et sauter à pieds joints dans les pièges visibles qu’on lui tend (je parle évidemment des pièges visibles, grossiers et absolument pas recherché), ça a de quoi faire grincer des dents… Et les scènes larmoyantes, je n’en pouvais plus, ça pleure à longueur du temps à en devenir insupportable. Bon ça s’appelle drama, mais faut pas que ça soit le tombeau des lucioles à chaque seconde non plus! Bref, je ne sais pas pourquoi, mais dans ce drama, les jeux d’acteurs ne sont pas crédibles… Avec d’autres personnage, ça se serait mieux passé, je pense. Tout cela fait grincer des dents, et énerve vraiment. Quand on le regarde on ne peut pas ne rien ressentir, on éprouve de la colère contre ses personnages creux, incompétents au possibles et profondément dégoutant tant ils passent leur temps à pleurer pour des fautes que leur incompétence et leur refus d’assumer leur responsabilité ont entrainé. Déjà être amené à ressentir des émotions, c’est une réussite pour une série… même s’il s’agit d’émotions négatives telles que la colère, la frustration, l’énervement, le dégout pour les situations. Je ne compte pas le nombre de fois où j’aurais souhaité être dans la série pour pouvoir coller une prune entre les deux yeux de telle ou telle personne, qui voit ses crimes et forfaits impunis…

Un petit bémol… l’intrigue est très bien ficelée, et on est surpris à chaque épisode par les retournements de situations… Aussi surpris que le sont les personnages dans la série. L’intrigue est un vrai puzzle dans un labyrinthe où les pièces les le chemin se construit petit à petit tout au long des épisodes. On est tenu en haleine et on veut vraiment connaître la suite. Pas une seule fois, j’ai dû me forcer à regarder la suite. Au contraire, je devais me contenir pour ne pas passer une nuit blanche et enchainer les épisodes les uns derrière les autres. Les terroristes sont de vrais méchants, pas beaux à l’âme pourri jusqu’à la moêle! Contrairement aux autres séries que j’ai pu voir, le méchant n’est pas une personne avec un bon fond qui fait le mal pour une bonne raison, ici, ils font le mal par pure fanatisme et pure  désir de faire souffrir. Pour certains on frise la démence. Les actions des méchants de l’histoire sont telles qu’il n’existe pas de torture suffisamment horrible qu’on aurait envie de leur faire endurer. Bref l’histoire est passionnante, et on rentre vite dedans… même si les héros (adolescents ou policiers) font grincer des dents par leur incompétence et leur nullité (sauf en informatique pour le héro).

Lorsqu’on connait un peu l’informatique, on ne peut s’empêcher de sourire devant les invraisemblances et les erreurs. Par exemple lancer un linux et tomber sur des lignes de commande DOS… annoncer avoir réussi à hacker un serveur et avoir arrêter un processus létal, alors qu’à l’écran il n’y a qu’un simple commande “ls” qui liste les répertoire du disque dur de l’ordinateur. Le héro passe son temps à taper des lignes de commandes, à toute vitesse, alors que rien ne s’affiche à l’écran. Lorsqu’il pénètre une base de donnée d’un site, il tape du SQL pour récupérer les informations… évidemment sans connaitre la structure de la base de données… c’est fort. Mais bon, on retrouve ce type de comportement stéréotypé du hacker dans tous les films faisant intervenir un informaticien (Traque sur Internet, Opération Espadon, etc…). Mais c’est drôle de voir que ces stéréotypes ne changent pas. Et dans l’ère du tout numérique, c’est assez cocasse d’avoir des ordinateurs et serveurs dernière génération et de voir tourner des programmes de localisation entièrement à la ligne de commande avec un rendu graphique digne d’un amstrad CPC 6128, ou d’un ZX Spectrum.  Mais bon c’était pour l’anecdote humoristique…

Niveau réalisation, je ne suis pas un expert, mais j’ai trouvé de nombreux plans proches de l’amateurisme. Disons que j’ai vu des réalisations de fan et d’amateurs (par exemple France Five, Lopeprod, etc. faire beaucoup mieux). Mais c’est peut-être voulu? Niveau bande son, j’adore la musique, elle colle parfaitement avec l’intrigue et les images et rajoute beaucoup de sentiments aux scènes… Personnellement j’ai eu un gros coup de coeur pour la musique qui me reste dans la tête.

En général il est rare qu’un film ou une série me prenne aux tripes et me fasse passer des nuits blanches en visionnages. Mêmes si les personnages et leur façon de se comporter font grincer des dents, la série m’a littéralement scotchée au point de vouloir absolument connaitre toutes les clefs de l’intrigue et surtout le dénouement. Et les nombreuses scènes me faisaient réagir avec fougue et passion, j’ai pu être soulagé, indigné, révolté, écoeuré… Si un film arrive à vous faire éprouver des sentiments, alors c’est qu’il est réussi… ça semble être le cas pour bloody monday.

Et il y a une 2ème saison!!!!!

Que je regarderai… évidemment, la première saison ne finissant pas vraiment!

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
24 ⁄ 8 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.