Fév 242013
 

Deuxième jour de stage… Ce matin c’est une dizaine de courageux qui ont affronté la neige, le vent et le froid pour venir se taper dessus… J’ai du me faire violence pour y aller, les courbatures et douleurs de la veille étaient omni-présentes, sans compter la fatigue après une mauvaise nuit. Mais sensei Shimabukuro et Didier sont présents, ce serait un manque de respect de ne pas être présent pour un motif aussi minable que la flemme de se mettre en route. Du coup je me suis fait violence et je suis partit sous la neige pour rejoindre le dojo.

Après un échauffement articulaire et la pratique des techniques d’attaques et de défense, on commence par rentrer dans le sujet avec les kata sanchin, kanshiwa, kanshu, seichin et seisan.

Puis on commence à travailler des techniques de combat.
Tout d’abord en “Sen”, on prend l’initiative, attaque low-kick puis saisie et enchainement.
Ensuite sur contre. Puis contre du contre. Mais toujours avec enchainement et jamais une technique unique.
Les tibias étaient encore endoloris par les renforcements de la veille, sans compter les cuisses. Comment lever la jambe lorsque l’on  a l’impression d’avoir deux bloc de ciment à la place?

Ensuite on travail les balayage et fauchage avec accompagnement de l’adversaire au sol pour le terminer. Sensei Shimabukuro nous fait travailler le fait que même au sol, on ne doit pas être passif et on doit se mettre en garde et continuer à combattre. Il appelle cela des kaeshi-waza (返し技). Chaque art martial comprend ces techniques qui permettent de toujours combattre et riposter et de ne pas perdre lorsqu’on a subit une technique.

Puis après divers travaux d’affrontement avec toujours l’optique du plein contact, de sécher l’autre, on continue sur du travail de frappe avec cardio.

Travail au bouclier de ushiro tobi geri à distance courte.
Puis enchainement ushiro tobi geri, low-kick. Puis enchainement ushiro-tobi-geri low-kick saisie etc…

On passe ensuite à un travail un peu plus cardio, à l’image de celui que l’on avait déjà fait la veille:
10 low-kick donnés très rapidement, 1 pompes
9 low-kick donnés très rapidement, 2 pompes
8 low-kick donnés très rapidement, 3 pompes
7 low-kick donnés très rapidement, 4 pompes
6 low-kick donnés très rapidement, 5 pompes
5 low-kick donnés très rapidement, 6 pompes
4 low-kick donnés très rapidement, 7 pompes
3 low-kick donnés très rapidement, 8 pompes
2 low-kick donnés très rapidement, 9 pompes
1 low-kick donnés très rapidement, 10 pompes

Je crois que même la rage et la colère ne me permettaient plus de me battre pour accomplir les séries jusqu’au bout. Et là, c’est tout qui faisait mal, le dos, les épaules, les cuisses…

On termine par des séances d’abdos: 50 répétitions pour les abdos du bas, 100 pour les abdos des côtés (50 fois chaque côté) et 30 pour les abdos du haut.

Et pour finir des étirements.

Un super stage qui permet de se remettre en route après deux mois d’interruption…

 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
18 ⁄ 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.