Mai 012013
 

Titre: アットホーム・ダッド
Titre (romaji): At Home Dad
Format: Renzoku
Genre: Famille, Comédie
Episodes: 12 + 1 Spécial
Chaine de diffusion: Fuji TV
Période de diffusion: 13 avril 2004 au 29 juin 2004
Horaire e diffusion: mardi 22:00
Générique de début: Asayake no Tabiji de Jackson vibe
Thème: Aishite mo Aishitarinai de Fayray

Sujet

Yamamura Kazuyuki travaille comme directeur de publication dans une entreprise de publicité. Ayant une bonne position dans cette société, sa femme, Miki, n’a pas besoin de travailler et est donc chargée de s’occuper de leur fille, Rie, encore en maternelle.
Tous trois déménagent dans un nouveau quartier où ils font la connaissance de leurs nouveaux voisins : un couple bien différent de celui formé par les Yamamura. En effet, chez les Sugio, c’est la femme qui travaille et le mari qui s’occupe de la maison. Cette situation agace Kazuyuki qui ne comprend pas comment son voisin peut ainsi voir sa fierté d’homme piétinée de la sorte.
Au même moment, les choses vont au plus mal pour Kazuyuki au travail : il est transféré dans une petite branche de la société qui fait faillite avant qu’il n’ait commencé à travailler. Sans emploi, il se retrouve contraint à adopter le même style de vie que son voisin et à devenir un père au foyer.

Acteurs

Abe Hiroshi : Yamamura Kazuyuki
Shinohara Ryoko : Yamamura Miki
Ando Sakura : Yamamura Rie
Miyasako Hiroyuki : Sugio Yusuke
Nakajima Tomoko : Sugio Shoko
Yoshikawa Fumiki (吉川史樹) : Sugio Ryota
Kawashima Naomi : Iwasaki Marie
Kunitake Hiroshi (國武大志) : Iwasaki Tsubasa
Nagai Masaru : Osawa Kenji
Takizawa Saori : Kuramoto Saeko
Nakamura Shigeyuki : Ueda Satoshi
Fujita Yumiko : Aso Mitsue
Kamiji Yusuke (ep1)
Kobayashi Susumu (ep10)
Omi Toshinori (ep11)
Nakamaru Shinsho (ep11)
Ida Kunihiko (ep11-12)
Nogiwa Yoko (SP)
Sasaki Mao

Production

Scénariste: Ozaki Masaya
Producteurs: Ando Kazuhisa (安藤和久), Tojo Yuji (東城祐司), Ito Tatsuya (伊藤達哉)
Metteurs en scène: Ninomiya Hiroyuki, Miyake Yoshishige
Musique: Nakanishi Kyo

source: http://wiki.d-addicts.com/At_Home_Dad

Mon Avis

En ce premier mai 2013, ça tombe bien on va parler d’un travail quotidien non rémunéré, non soumis à aucune taxe, ingrat et n’ayant aucune valorisation d’aucune sorte, sans parler de l’absence de respect et de gratitude…

Abe Hiroshi m’avait régalé dans dragon zakura, HERO, Tricks, Kekkon Dekinai Otoko, My Little Chef, Change, et encore une fois, quand j’ai vu qu’il était un des personnages principaux de la série, je ne me suis pas trompé sur la qualité de la série en question. Autant dire que les acteurs, le scénario et la musique sont à la hauteur, et je dirais même plus: WAOUUUUU…. J’ai été aussi impressionné par les enfants, non seulement leur façon de jouer, mais aussi leur figuration… plus qu’impressionnant!

Lorsqu’on regarde la série on n’a pas l’impression d’être dans une série, mais d’être un observateur de tranche de vie de familles, avec les problèmes liés à l’évolution des mentalités de la société japonaise.

Quelque part, la série joue avec les clichés mais en même temps, exagère certains points pour justement présenter une évolution positive du mode de pensée, ou du moins montrer une idée d’évolution positive. Alors que dans la société japonaise la place de la femme est à la maison à s’occuper des enfants et de la maison, et ce, à la fois dans la tête des hommes mais aussi de celle des femmes qui pensent qu’il n’y a qu’une femme qui peut tenir une maison et s’occuper des enfants, et leur donner une bonne éducation, la série présente une alternative.

En effet, lorsque Kazuyuki se met à sortir, lorsque les gens le rencontre ils ne lui diront que “tiens, vous êtes en congé”, comme si le fait de voir un homme ne pas travailler signifie qu’il ne peut être qu’en congé… De la même façon un docteur expliquera que, l’homme n’a pas la sensibilité nécessaire pour connaitre l’état de santé de ses enfants avant qu’ils soient malade, et ainsi que le rôle de la femme est de s’occuper des enfants. Les pédagogues, enseignants, iront dans ce sens, que seuls une mère peut donner une éducation correcte à un enfant.

Mais ça ce sont les pensées du siècle dernier (qui persistent encore, mais personne n’est parfait, on a toujours des hommes de cromagnon qui vivent à notre époque et continuent à refuser brassage ethnique, modernité, évolution des moeurs), mais la série présente la société actuelle dans laquelle on évolue, et certains changement. En effet, en terme de carrière, de talent, la femme est l’égal de l’homme, du coup il faut chercher un équilibre dans le foyer… Et cet équilibre, comment le trouver? Où le trouver? Certains vont chercher au niveau de l’apport financier: celui du couple qui gagne le plus travail, l’autre s’occupe des enfants… Certains vont chercher le bonheur du couple, se sentir à sa place, mais voir les autres membres de la famille heureux.

C’est justement cette place que Kazuyuki et son épouse vont chercher tout au long de la série. Et d’autant plus facilement que l’un et l’autre on été dans la situation du conjoint précédemment. Kazuyuki comprend sa femme qui travaille, fait des heures supplémentaires, a des responsabilités, et Miki comprend sont mari et ce qu’il ressent quand il rentre tard, part en voyage d’affaire, etc. Du coup la série nous montre qu’il faut qu’on puisse se mettre à la place du conjoint pour être heureux dans un couple, car la société ne permet pas cela, la société ne permet pas de comprendre ce que ressent son conjoint et la difficulté de sa position, qu’elle soit en entreprise ou à la maison…

Mais la série met le point sur un élément important: l’enfant… L’enfant est le centre du foyer, et les décisions qui doivent être prises, doivent profiter à l’enfant et non à un des parents dans un but égoïste au au profit de l’un ou l’autre des parties du couple. Et ce drama rajoute une couche supplémentaire sur la gestion de la famille, c’est de faire participer l’enfant au décisions de la famille. Par exemple, alors que Miki travaille, Kazuyuki se voit offrir un poste en or, mais dans un autre pays, ce qui signifie déménager, que Miki arrête son travail. Miki ayant donné son accord, le couple explique la situation à l’enfant,mal, mais quand même, ils le font participer à la décision. Et c’est quelque chose qui est rare, et est innovant à l’époque où le drama a été tourné. D’autant plus au Japon, où il est rare que les parents aient des discussions sérieuses sur la famille avec les enfants (pour peu qu’il y ait des discussions, en général, le père qui travaille décide et la famille suit, ça ne va pas plus loin). En ce sens le drama donne une excellente leçon de pédagogie: parler au enfant, leur expliquer les choses simplement et ne pas les prendre pour des demeurés qui ne peuvent pas comprendre et du coup ça ne sert à rien de leur expliquer. Au contraire, c’est très bon pour eux, de les impliquer dans des décisions, de leur demander leur avis, afin qu’ils se sentent faire partie intégrante d’un tout et non d’une entité spéciale, prince ou esclave…

Du coup on comprend bien qu’un enfant est une entité à part entière, un être humain, et non une poupée ou un pantin qu’on peut façonner à son image. Du coup le sujet touche la relation parent-enfant et notamment l’absence de relation. Mais là, le débat dépasse un peu le sujet du drama.

Quoi qu’il en soit, la série met en place la place et le rôle de la femme et de l’homme dans un couple, dans une société qu’on pourrait penser machiste, mais qui ne l’est pas forcément. On la voit machiste car on demande l’avis des hommes, qui mettront la place des femmes au fourneaux. Mais en fait, les femmes voient aussi leur place en tant que mère, auprès des enfants à leur donner amour et affection tout en supportant (encourageant) leur mari qui ramène de quoi subsister. Car les femmes aussi se voient à cette place, non pas parce qu’elles se dénigrent elles-mêmes, mais parce qu’elles jugent les hommes incompétents, et incapable de faire leur travail, car elles voient dans le rôle de mère au foyer un travail et non une activité chômée. Et la série met le point là-dessus, entretenir une maison, gérer le budget, s’occuper des enfants… c’est une tâche fastidieuse et difficile pour qui le fait sérieusement avec pour objectif le bonheur du foyer, et ça s’apprend. Toutefois si les femmes le font, les hommes peuvent le faire, pourvu qu’ils mettent leur fierté de côté et s’y mettent sérieusement.

Enfin le drama met un point sur un concept important sur le bonheur de la vie en couple ou en famille: le partage des tâches. Comment une femme peut-elle être heureuse lorsque les deux personnes du couple travail, si elle doit aussi travailler une fois rentrée chez elle? Si les tâches ménagères sont réparties entre l’homme et la femme alors le couple et moins fatigué et peut plus profiter de moment d’intimités ou de loisir, ou alors de temps avec les enfants…

 Si cette série est sous la forme d’une comédie et présente certains traits du couple et de la famille de façon exagérée, c’est principalement pour faire passer la pilule à une société profondément patriarcale, machiste et sexiste. Mais je pense qu’elle a le mérite de poser les bonnes questions, mais surtout (et c’est suffisamment rare pour le souligner) de proposer des réponses et des alternatives qui ne nuisent en rien au bonheur de la famille… au contraire.

A part cela, un des points positifs de père au foyer, c’est de pouvoir être proche des ses enfants, suffisamment pour les comprendre, et surtout de les voir grandir et de profiter de chacun de leurs moments importants avec eux… Car un foyer, si c’était un moteur, l’enfant serait l’essence, ce qui propulse le foyer, le fait avancer…

Un drama excellent, superbe que je vous recommande chaudement… Les acteurs sont excellents, tout y es vraiment excellent, un divertissement formidable pour un drama qui peut être vu et revu…

épisode 1 première partie: http://youtu.be/lvt9qLUERb0

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
5 + 23 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.