Août 202013
 

Depuis mes trois  heures de cours samedi 17 août 2013, je n’étais plus vraiment sûr de moi. Il  faut dire que si je me sentais bien sur le parcours lent, le freinage et l’évitement ce n’étais pas vraiment ça. Du coup j’ai repris 3 heures de conduites lundi 19 août 2013. Sous l’effet du stress, le plateau, c’est pas ça, j’étais vraiment sous pression, dans les conditions de l’examen et j’ai foiré mes deux premières tentatives. Mais le freinage et l’évitement ça allait un peu mieux. Du coup j’étais moins angoissé, mais tout de même, bien que m’étant couché à 21h, j’ai pour ainsi dire pas dormi de la nuit, je me réveillais toutes les deux heures, je faisais cauchemar sur cauchemar et donc c’est complètement stressé et fatigué que je suis allé au rendez vous à l’Auto-école Griziaux. Là-bas on prend les motos et on se rend à Vélizy, sur la ZA de Villacoublay. Pour y aller j’ai pu profiter d’une heure de moto, sur voie rapide et sur autoroute.

On arrive donc à 9h, c’est à dire une heure en avance. Là-bas on peut voir d’autres candidats passer et surtout voir la piste qui est plus longue que sur celle sur laquelle j’ai appris. Mon point noir: le parcours lent.

Je commence le premier module: poussette et vérification technique. Pour ça je suis confiant, mon poids aide pas mal et je n’ai aucun problème à pousser la moto en avant ou en arrière. Au pire je m’attends à un B à cause des vérifications techniques. Mais finalement, je tombe sur des choses pas trop difficiles et je m’en sors avec un A.

Le deuxième module: le parcours lent me fait un peu stresser, car je n’ai jamais réussi du premier coup, ni du deuxième… et là il ne faut pas que je me rate. Premier parcours, ça se passe pas trop mal, j’arrive à être dans les temps sans toucher les plots ou les barres. Mais voilà au dernier demi tour avant de prendre le passager, je me propulse d’un pied. Pour le reste, ça va assez bien. Premier essai: un B. L’inspecteur me demande si je veux retenter, je me dis qu’ayant fait le circuit une fois, et ayant eu une erreur que je fais à chaque fois car je croyais que c’était autorisé, je me dis que je vais retenter et essayer de corriger l’erreur « on the fly ».  Mais du coup, ma confiance commence à vaciller, le stress fait que mon regard n’est plus mobile, je n’arrive plus à réfléchir et ça devient automatique. Mais finalement au demi tour j’arrive à me récupérer sans mettre le pied, et c’est un A.

J’enchaine sur le troisième module, le freinage. Là il faut juste que je fasse attention à ma vitesse, pas trop lentement, pas trop vite, car sur piste courte j’ai tendance à carburer un peu. L’erreur serait de continuer à accélérer et à arriver à 80km/h au lieu de 50. Mais finalement encore une fois, je ne vois rien, tout est automatique et le freinage est bon. Encore un A pour ce module.

Avec 2 A, je pouvais m’assurer 3 B, mais en me relâchant, je risque de faire un C éliminatoire. Du coup, il faut absolument que je ne relâche rien. J’enchaine tout de suite sur le quatrième module, l’évitement. La piste est longue, du coup j’ai le temps de bien monter en régime atteindre la 3ème vitesse et les 40km/h à l’aller. La braquage inverse est bon, là dessus je ne réfléchis plus, ça vient tout seul, je suis en sensation. Puis le demi-tour, je monte en régime, je stabilise à 53km/h et je fais l’évitement. Ici aussi je me souviens de rien, je ne sais pas où a été mon regard, où je suis passé si j’ai touché, rien. L’inspecteur me dit que c’est un A.

Il ne me reste plus qu’à ne pas merder le dernier, les fiches. Je ne les avais pas apprises par coeur, car je n’en ai pas eu le temps. J’avais opté pour une lecture quotidienne avec une réécriture de l’intégralité notamment sur ce même blog: fiches techniques permis moto. Cela m’a permis de comprendre l’idée globale de ces fiches, les liens qui les unisses et de pouvoir avoir un discours transversale. Je tire au hasard la fiche sur la vitesse et le freinage. Je commence donc à développer le pourquoi de l’importance de la vitesse, avec les pourcentages sur les tués, les dépassements de vitesse, l’importance de la vitesse dans le calcul de l’énergie cinétique, etc. Et je puise également dans les autres fiches les éléments qui constituent ma présentation. Malheureusement, l’inspecteur a compris que je maitrisais  mon sujet et m’a arrêté en me donnant un A avant même que je puisse terminer sur mes équations de physique du point, comme la force centrifuge, la force centripète,  et l’équation de mouvement jusqu’à la chaleur de dissipation de l’énergie cinétique. Là c’est un sujet que je maitrise! Ensuite pour le freinage, je sais juste l’importance de ne pas bloquer les roues, et de répartir le freinage avant arrière, etc. 

Du coup j’ai fait un carton plein… A pour chaque module, plateau réussi! Woohooooo V(^_^)V.

Prochain examen, la circulation le 2 septembre 2013!

 Tagged with:

  2 Responses to “Plateau réussi – mardi 20 août 2013”

Comments (2)
  1. Bravo pour le plateau ! Je révise les fiches du permis A2 et je ne comprend pas l’énergie cinétique, du coup j’ai cherché des images sur internet et je suis tombé sur ton site internet. Pas grand fan de la culture Jap’ mais grand fan de moto. Du coup j’ai pioché avec intérêt. Et maintenant j’ai compris ce qu’est l’énergie cinétique. Merci Newton ! Bravo pour ton site et les explications. Je l’ai mis en favoris sur mon ordinateur !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
34 ⁄ 17 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.