Mai 092014
 

Appelé au pays du soleil levant “Kakatte koi pari” (かかってこいパリ), ce deuxième ouvrage de  Nishimura Taku alias JP Nishi fait suite à “A nous deux Paris” (パリの迷い方 Paris no mayoikata, Perdu dans Paris) que je vous avais présenté précédemment.

Cet ouvrage est excellent comme le premier. Si la surprise quand au style et au contenu n’est pas présent, pour ceux qui ont pu passer par l’ouvrage précédent, et que l’histoire reste la même, Nishimura san approfondit dans ce deuxième tome sa première expérience en solitaire à Paris. Les zones d’ombre qui pouvaient exister dans le premier ouvrage sont enfin dévoilées. On découvre comment JP Nishi a pu se trouver un logement, un emploi chez Kioko, etc. Il approfondit également ses relations avec ses amis, mais aussi ses rencontres, la façon dont elles se sont faites, ainsi que de nombreuses anecdotes. Il porte un regard simple et bienveillant sur la société parisienne, son fonctionnement, et tout ce qui frustre et énerve même les français.

Il porte aussi un regard également assez critique sur les japonais en France ainsi que la communauté japonaise présente dans la capitale.

Ce qui m’a plu, et qui montre que je ne suis pas un extra-terrestre, c’est que j’ai également vécu bon nombre de ses mésaventures, bien qu’étant français (les pousseurs des tourniquets, l’incompétence des employés, l’absence de professionnalisme des employés: “ça ne me regarde pas”, “ce n’est pas de ma faute”, “je ne sais pas”, ainsi que l’antipathie de nombreux commerçants parisiens…). Parfois sa vision est vraiment juste et justifiée. Comme par exemple, le refus d’accepter sa faute et de s’excuser, qui est quelque chose que l’on doit téter au biberon, parce que, malheureusement, ça vient naturellement. Au lieu d’accepter notre faute, il y a toujours la justification qui arrive, et ça en est tellement automatique, qu’on pourrait le croire naturel.

Ce deuxième ouvrage, comme le premier, ne se pose pas en donneur de leçon, ou en prenant le lecteur de haut, mais vraiment comme une description simple et naturelle d’un vécu et d’une histoire très personnelle. Il y décrit ses impressions avec tact de la découverte de la culture parisienne, de Paris-plage, mais aussi de la culture kawaii et culture pop japonaise en France (via la Japan Expo).

Un excellent ouvrage qui vient compléter à merveille le premier: “A nous deux Paris“, et que je vous conseille vraiment. J’aime beaucoup son style de dessin, sobre et humoristique, sa façon de mettre en oeuvre ses mésaventures, mais aussi ses bons moments, mais également son auto-dérision. Un excellent auteur qui apporte une vision très juste et excellente de la société française et du comportement parfois exécrable des français.

Le plus drôle est la transformation des noms, surtout lorsqu’on connait le quartier de l’opéra à Paris, les employés de Kioko, la fameuse école de ce professeur de karate, etc. Encore une fois, son deuxième ouvrage est vraiment drôle. J’ai passé un excellent moment à le lire. Et je passe un excellent moment à chaque fois que je le relis!!!!

Et toujours:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
24 + 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.