Oct 192014
 

Aujourd’hui, samedi 18 octobre 2014, comme annoncé précédemment je suis d’abord allé voir l’évènement “C’est bon JAKEN”, à l’espace CINKO se trouvant passage Choiseul. Et ça tombe bien, car les trois évènements annoncé il y a peu de temps se déroulent pratiquement au même endroit. L’évènement à l’espace CINKO est très bien organisé, très bien décoré. Malheureusement l’espace CINKO est petit, et il y a beaucoup de monde, et tant mieux pour les exposants. De nombreuses traducteurs bilingues sont présents pour permettre aux exposants japonais, et notamment aux brasseurs de pouvoir interagir avec les curieux francophones ou anglophones. L’espace se découpait en trois couloir, un couloir pour tout ce qui est artisanat local d’Hiroshima, un couloir pour le saké, et un couloir pour la gastronomie.

Il faut savoir que lorsque l’on parle de Hiroshima, on ne parle pas de la ville, on parle de la préfecture Hiroshima-Ken (広島県) et donc de la ville mais également des nombreuses îles qui en font partie, comme la plus célèbre: Miyajima (宮島), mais aussi les ‘îles aux citrons (瀬戸内). Pour rappel, ces îles sont les lieux de nombreux anime et drama comme ももへの手紙 – Momo e no Tegami.

Au niveau gastronomie, il n’était pas possible d’acheter les gâteaux au citron, le thé miel-citron, et plein d’autres produits. Les exposants étaient là pour faire découvrir et non pour vendre. J’ai pu goûter à de nombreux produits locaux à base de citron, mais aussi la mayonnaise spécifique de Hiroshima, la “HiroshiMayonnaise”, et le miso de Hiroshima. Il y a avait des okonomiyaki de Hiroshima qui sont une spécialité de la région, mais ayant déjà déjeuné un  miso châshû râmen à LaiLaiKen, je n’avais pas faim.

Ensuite je suis passé à la dégustation des nihonshu. Etaient présents essentiellement des junmaishu, des junmai ginjo et junmai daiginjo. Cela se passait de cette façon. On payait 10 euros (puis 5 euros en fin d’après midi) pour un ochoko (お猪口), la tasse à sake.

J’ai pu gouter les nihonshu des brasseries:

Brasserie Umeda (http://www.honshu-ichi.com)

  • Honshu-ichi Muroka Junmaishu
  • Honshu-ichi Muroka Junmai Ginjo

Brasserie Enoki (http://www.hanahato.co.jp)

  • Kiyomoro Heian Nigorizake
  • Hanahato Kijoshu 8 ans

Brasserie Kamoizumi (http://www.kamoizumi.co.jp)

  • Kamoizumi Junmai Ginjo Shusen Honjikomi
  • Kamoizumi Junmai Daiginjo

Brasserie Kamotsuru (http://www.kamotsuru.jp)

  • Kamotsuru Itteki Nyukon (une de mes préférences pour le côté sec et sa délicieuse amertume)
  • Kamotsuru Daiginjo Gold

Brasserie Suishin Yamane (http://www.suishinsake.co.jp)

  • Suishin Junmai Ginjo de premier choix
  • Ho’o Suishin “Daiginjo suprême”

Brasserie Fujii (http://www.fujiishuzou.com)

  • Ryusei Junmai Daiginjo
  • Ryusei Cuvée spéciale Junmai Daiginjo

Brasserie Miyake (http://www.sempuku.co.jp)

  • Sempuku Yamahai-jikomi Kurakaori
  • Sempuku Shinkiri Kimoto Junmai Muroka Genshu 85

Brasserie Morikawa (http://morikawa-shuzo.com)

  • Hakuko Yondan-jikomi Junmaishu
  • Hakuko Tsuyada Umeshu (un umeshu de tueur, pas très sucré mais faisant ressortir le goût de la prune encore plus)

Brasserie Chugoku (http://www.chugoku-jozo.co.jp)

  • Seishu Ichidai Sakura Misen Junmai Ginjo
  • Seishu Ichidai Aimisen Daiginjo

Je ferai des articles plus tard sur chacun de ces 18 crus.

Etant trop en avance pour l’évènement suivant : dédicaces de JP Nishi, je suis allé voir la foire aux sake chez Kioko. Je n’ai pas trouvé les sake que je recherche depuis longtemps. Du coup j’ai opté pour une liqueur de Yuzu (柚子): Tsukasabotan Yamayuzu Shibori (山柚子搾り) de la brasserie Tsukasabotan (http://www.tsukasabotan.co.jp/).

Puis je suis allé voir pour acheter des chaussures de marche pour randonnée urbaine en prévision de ma prochaine excursion au Japon, où j’ai prévu plusieurs très pèlerinage dans certaines villes et aussi dans des temples en montagne. Je suis allé “Au Vieux Campeur”. Déjà je me suis rendu près de Notre Dame, où se trouve le Village du “Au Vieux Campeur”, un ensemble de plus de 30 boutiques dispatchées dans une zone près de la Sorbone.

Petit passage devant la fontaine Saint Michel

Puis devant Notre Dame

Là bas j’ai dû faire deux boutiques pour trouver celle où se trouve les bonnes chaussures que je recherche, et à ce moment, pas un vendeur… au bout de 30 minutes d’attente, je suis reparti bredouille en me disant qu’avant 14h, c’est pas une bonne idée de venir ^^

J’ai pris le bus 27 pour retourner à Pyramides et me rendre en face de Kioko à Komikku pour me faire dédicacer un livre par JP Nishi.

JP Nishi ne fait pas que signer, il prend le temps de discuter avec chaque personne, de dessiner quelque chose, puis de faire un portrait de la personne venu le rencontrer.

Je voulais quelque chose de lui, quelque chose d’optimiste et de positif. Je lui ai demandé de me dessiner la chose la plus positive qu’il a eu à Paris, celle qu’il a préféré par dessus tout. Cela a été pour lui la culture du bisou. (ce qui explique le dessin, et ce n’est pas une déclaration). J’ai pris des photos de lui, mais il m’a demandé de ne pas les uploader (ce qui explique pourquoi vous n’avez que la pancarte annonçant sa présence pour dédicace).

Quelque part ce fut une leçon, et j’ai revu ma façon de voir Paris. Peut-être que si je ne peux pas aimer cette ville, je peux au moins essayer de ne pas la haïr et de toujours trouver un côté positif… Voir aussi apprécier de vivre dans ce pays, ne serait-ce que pour les bisous ^^

Merci JP Nishi pour vos mangas (A nous deux Paris, Paris le retour, Paris toujours) et pour m’avoir dessiné avec des cheveux ^^

 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.