Août 012015
 

Production: The Asylum
Distributeurs: The Asylum (2015) (USA) (TV), Sci-Fi Channel (2015) (Pologne) (TV)

Metteur en scène: Christopher Ray (Christopher Douglas-Olen Ray)
Scénario:
– Jacob Cooney
– Bill Hanstock

Producteurs:
– Paul Bales: coproducteur
– David L. Garber: producteur assistant
– Alison Goser: producteur délégué
– David Michael Latt: producteur
– David Rimawi: producteur exécutif

Musique:
– Chris Cano (Christopher Cano)
– Chris Ridenhour

Cinematographie: Alexander Yellen

Date de sortie:
USA: 20 July 2015 (TV premiere)
Pologne: 22 July 2015 (TV premiere)
Australie: 24 July 2015 (TV premiere)
Hongrie: 30 July 2015
Allemagne: 9 October 2015

Histoire

Un requin à trois tête attaque une plage, puis une station de recherche sous-marine puis tout ce qui passe…

Acteurs

Jena Sims: Professeur Laura Thomas
Danny Trejo: Mike Burns
Karrueche Tran: Maggie Peterson
Jaason Simmons: Dr. Nelson
Kimberly Battista: Fille en Bikini
Dawn Hamil: Allison
Brianna Ferris: Rose Marie
Rob Van Dam: Stanley
Brad Mills: Greg
Rebekah Hart Franklin: Scientifique
Sharon Posey: Scientifique
Cristalle C. Leonard: Chercheur
Martin Ross Henne: Handsome Marin
Scott Thomas Reynolds: Ryan
Carlos Javier Rivera: Howard
Nestor Fuentes: Maurice
Stephen Norris: Steve
Stephen Harwick: Mark
Scott Alan Warner: Sandoval
Bob Constance: Brad
James Poule: Brian
Mark Nager: Seth
Larry Gamell Jr.: Dr. Leonard

Mon avis

On commence par un film de requin classique: une plage, une fête étudiante énorme (de 10 personnes à tout casser), du boobs, du bikini, une partie de Volley-ball, et de la bière. Puis… croc, croc, croc, le requin fait son gueuleton. Rien qui ne sorte de l’ordinaire…

Ensuite on a les clichés classiques: le héro neuneu pétrifié par la peur que sa copine doit tirer par la manche pour fuir. Le  gonzesse rendue complètement folle par une crise de panique qui se jette à l’eau, alors qu’un garçon essaye de la sauver en essayant de la rattraper. Il sera mangé évidemment. Des neuneus qui nagent super mal, et du coup se font manger. Une fête d’étudiants, avec moulte bobbies, boobs, tits et titties… Et de l’alcool qui coule à flot.

Bref le début du film ne sort pas de l’ordinaire… Si ce n’est qu’un requin qui mange les canettes de bière jetées à l’eau par les étudiants: en quelque sorte un requin écologique. En effet le requin mange les déchets. Et comme l’être humain est lui-même un déchet il ne faut pas s’étonner qu’il figure sur le menu.

Ensuite on continue dans le ridicule et l’amateurisme des acteurs. Le film aurait pu nous épargner cela, les hurlements des filles (j’ai coupé le son à un moment donné car je n’en pouvais plus de ces bimbos décolorées qui passent leur temps à hurler. Heureusement que le requin met rapidement fin à leurs hurlements… Les héros sont bêtes à manger du foin, mais alors d’un niveau qui m’a fait passer de la lecture normale à la lecture fois 4. Karrueche Tran incarne l’héroïne Maggie Peterson d’une façon qui me hérisse les poils sur le dos. Je ne sais pas si c’est son script ou si c’est son choix, mais tout est illogique dans son choix: “allons tous nous sacrifier pour sauver quelqu’un qui est déjà mort” en fait partie. Alors qu’elle passe son temps à être terrorisée, elle devient subitement tellement courageuse qu’elle en est suicidaire. Bref, la plupart des personnages sont bête à manger du foin et illogique dans leurs actions si l’on compare leurs différentes scènes (pour ceux qui ont la chance de réchapper aux attaques de requin.

Les seuls moments intéressants sont: le requin qui est superbement réussis, et là rien à voir avec ses prédécesseurs: pas de trouble pour masquer une mauvaise réalisation. On a même le droit à des plans nets et prolongés. Et surtout Dany Tréjo. Il est vraiment grandiose et crédible dans son rôle. A la rigueur ils auraient pu virer tous les acteurs et les figurants et ne garder que Dany Tréjo et le film aurait été une réussite. Dommage qu’il ne soit à l’écran que peu de temps.

La plupart des autres acteurs, ne sont pas crédibles et ils sont seulement chiants. Je trouve juste dommage que le requin finisse par être tué par eux. Niais, avec un QI d’huître, illogiques, limites en arrêt cérébrale… Toutes leurs actions sont complètement illogiques rendant les scènes sans queue ni tête. A la limite on a juste l’impression qu’ils ne sont là que pour faire apparaître le requin et montrer des effets spéciaux. Quel dommage que des héros aussi pourris  finissent par arriver à bout du monstre (sympathique si l’on considère qu’il est encore plus fort que l’Hydre de Lerne, quand on lui coupe une tête, c’est trois qui repoussent le transformant en 5-Headed Shark Attack).

Un film à voir bourré, avec quelques bières dans le nez, pour supporter les passages lents, chiants et nerveusement insupportables (comme les cris des filles). Les acteurs sont mauvais et le scénario qui semble globalement bon se retrouve finalement à chier. Le film n’apporte rien de plus que les films d’attaque de requin depuis “Jaws” en 1975, il  reprend même tous les clichés, toutes les scènes, tous les principes sans rien changer. A part Dany Tréjo en action, de magnifiques effets spéciaux, et un sublime requin modélisé de façon exceptionnelle, ce film est une sombre merde, et on se fait profondément chier en le regardant (à moins d’être profondément bourré, ce que je n’étais pas et je regrette vraiment de l’avoir vu à jeun). Bon évidemment c’est une réalisation The Asylum, donc on notera quelques références célèbres à d’autres films et réalisation. Notamment une grosse référence à Machete (forcément… Dany Tréjo), et une référence à Jaws de 1975: le requin qui fait pencher le bateau et la personne qui glisse pour atterrir dans ses mâchoires.

J’ai été un peu déçu, j’en attendais beaucoup trop visiblement. Je m’attendais à quelque chose qui sorte de l’ordinaire, comme Sharknado 3 par rapport à Sharknado  et Sharknado 2. Mais non rien de plus que 2-Headed Shark Attack et rien de plus que les habituels films de requin… Dommage.

trailer: https://www.youtube.com/watch?v=ACedNZ5H1Qc

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
26 − 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.