Juil 312015
 

Nom: Megashark vs. Kolossus
République Tchèque: Megažralok versus Kolossus
Hongrie: Megacápa a Kolosszus ellen
Japon (titre DVD) (titre anglais): Mega Shark vs. Great Titan
Pologne: Megarekin kontra Kolossus
USA (titre court): Mega Shark 4: Kolossus

Studio: The Asylum

Mis en scène par Christopher Ray
Scénario: Edward DeRuiter

Produit par:
– John Azpilicueta: producteur délégué
– Paul Bales: coproducteur
– Warren Duenas: producteur délégué
– David L. Garber: producteur adjoint
– David Michael Latt: producteur
– David Rimawi: producteur exécutif

Musique:
– Chris Cano (Christopher Cano)
– Chris Ridenhour

Cinématographie par Laura Beth Love

Date de sortie
– Japon: 16 Mai 2015 (Qualite Fantastic Cinema Collection)
– USA: 18 juin 2015 (TV premiere)
– Hongrie: 3 Juillet 2015 (TV premiere)
– Japon 3 Juillet 2015 (DVD premiere)
– Canada     7 Juillet 2015 (DVD and Blu-ray premiere)
– Germany: 16 Juillet 2015

Durée: 89 minutes

Histoire

Une machine de guerre autonome nommée le Colosse de Rhodes, issue de projets militaires datant de la Guerre Froide, est accidentellement réveillée par les Russes, et se met à détruire les villes autour de la Méditerranée. Dans le même temps, un requin géant fait son apparition. L’humanité est menacée aussi bien sur terre que sur mer…

Acteurs

Illeana Douglas: Dr. Alison Gray
Amy Rider: Moira King
Brody Hutzler: Joshua Dane
Adam Dunnells: Wilhelm
Edward DeRuiter :Spencer
Tara Price: Lt. Commander Elisha Parker
Ernest Thomas: Amiral Titus Jackson
Jeff Hatch: Dr. John Bullock
Tim Abell: Ivan
Clare Grant: Clare
Alison Haislip: Ali
Milynn Sarley: Milynn
Rileah Vanderbilt: Rileah
Bryan Hanna: Benedict
Patrick Bauchau: Dr. Sergie Abramov
Ozzie Devrish: Chef
Jeff Houkal: Soldat Roumain
Chris Clanton: Chef de Section Steve Hardin
Meg Rutenberg: Aral
Marcus Weise: Commander
Dustin Courtney: Charles
Robair Sims: Agent Sims
Sean Christopher: Marin Carter
Christine Kent: Secretaire

Mon avis

Après “Méga-Shark vs Giant Octopus”, “Mega-Shark vs Crocosaurus”, “Mega-Shark vs Mecha-Shark” voici le 4ème opus de la lignée “Mega-Shark vs Kolossus”.

The Asylum est un studio et distributeur de films à faible budget, surtout connu pour ses diverses séries B de monstres et ses “mockbusters” comme les Transmorphers (plagiat d’un blockbuster mais tourné avec peu de moyen). Destinées quasi-exclusivement au marché du DVD, les productions Asylum ornent régulièrement les grilles de programme des chaînes du câble et de la TNT.

On commence par la recherche des américains envers une nouvelle source d’énergie: le mercure rouge, mis au point par un inventeur russe durant la guerre froide. Et là tout part en quenouille et en eau de boudin.

Le Colosse de Rhodes ressemble étrangement au Titan Colossal du manga et anime “l’attaque des Titans” (dont je n’ai pas parlé car mieux documenté sur wikipedia).

Et je pense que c’est un fait exprès. The Asylum adore glisser dans ses films des références cachées dans ses films.

Alors que dans Méga-Shark vs Giant Octopus, le Mégalodon sautait sur les bateau pour les détruire, dans ce film le Mégalodon projette les bateaux les uns sur les autres.

Alors que dans Méga-Shark vs Giant Octopus, le Mégalodon sautait hors de l’eau pour gober un 747 en plein vol, dans ce film il est propulsé au-delà de l’Exosphère pour gober un satellite.

Les images de synthèse ne sont pas à la hauteur d’un 3-Headed Shark Attack, mais le requin est nettement mieux modélisé que ses précurseurs: “Méga-Shark vs Giant Octopus”, “Mega-Shark vs Crocosaurus”, “Mega-Shark vs Mecha-Shark”.

Le film est très sympa, pas énervant, pas mou, il se regarde avec plaisir lorsque l’on est fan du genre. Il est même amusant si l’on apprécie le second degré.

trailer: https://www.youtube.com/watch?v=5f78-ga4bgs

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
30 − 25 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.