Déc 052021
 

Baaghi (बाग़ी, littéralement « rebelle ») est un film indien réalisé par Sabir Khan, sorti en 2016.

Titre : Baaghi
Titre original : बाग़ी
Réalisation : Sabir Khan
Scénario : Shifuji Shaurya Bharadwaj, Sanjeev Dutta et Madhiyalagan Subbiah
Musique : Meet Bros, Amaal Mallik, Manj Musik, Julius Packiam, Pranaay et Ankit Tiwari
Photographie : Binod Pradhan
Montage : Manan Sagar
Production : Sajid Nadiadwala
Société de production : Benetone Films et Nadiadwala Grandson Entertainment
Pays : Inde
Genre : Action, romance et thriller
Durée : 133 minutes
Dates de sortie : 29 avril 2016

Histoire

Le gangster Raghav Shetty enlève l’actrice Sia Khurana sur un tournage et l’emmène à Bangkok. Le père de Sia et le producteur du film contactent la police qui ne peut rien faire du fait que la jeune femme n’est plus sur le territoire indien. Ils font alors appelle à l’ex-petit ami de Sia, Ranveer « Ronny » Singh.

Acteurs

Shraddha Kapoor : Sia
Tiger Shroff : Ronny
Sudheer Babu Posani : Raghav Shetty
Shifuji Shaurya Bharadwaj : Guruswamy
Sourav Chakraborty : Biju
Sunil Grover : P P Khurana, le père de Sia
Sumit Gulati : Sukhi
Sanjay Mishra : Harry
Aryan Prajapati : Subbu
Biswapati Sarkar : Hari
Chobber Sidhu : Armaan
Prashant Singh : Gopi

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Baaghi_(film,_2016)

trailer: https://www.youtube.com/watch?v=FV-3avN3Oxc

Mon Avis

Bon, j’étais en manque de nanars, et du coup je suis allé chercher du côté du cinéma Bollywood. En fait le cinéma indien ne fait pas que du Bollywood, et il y a de bons films.

Baaghi m’a assez surpris et je ne m’attendais pas du tout à trouver ce que j’ai trouvé.

Le sujet a été repassé dans tous les sens, un champion d’arts martiaux qui se bat pour la femme qu’il aime contre un rival tout puissant qui aime la même femme.

Par contre, les acteurs sont beaux, ça c’est sûr, ils ont de très belles plastiques qui montre des heures et des heures d’entrainement pour maintenir cela.

Bien que l’art martial qui est le sujet du film est le Kalaripayattu, il y a peu de chorégraphies qui soient spécifiques de l’art, et on retrouve souvent du spectaculaire (coups de pied de Taekwondo). Ce qui n’enlève rien aux prouesses. Tiger Shroff est vraiment impressionnant et Sudheer Babu Posani m’a époustouflé.

J’ai repéré des échanges qui montrent que les coups sont retenus et donnés sans puissance, mais encore une fois, on parle de chorégraphie martiale, et donc c’est beau, esthétique, fluide.

Bon, on retrouve un peu de Bollywood avec du chant et de la danse, mais ça n’enlève rien au film, au contraire.

Bref, j’ai passé un très bon moment devant Baaghi que je recommande chaudement.

Sinon le film présente aussi de très belles images de l’Inde et en cela ça change beaucoup des films que j’ai l’habitude de voir.

Bref, un coup de coeur pour Baaghi. Et le regarder en VO est encore plus intéressant, je ne savais pas que la langue indienne utilisais autant de mots et d’expressions anglaises.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
26 + 24 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.