Avr 132011
 

IMAG0036

Comme annoncé précédemment, le mercredi 13 avril 2011 a eu lieu la soirée organisée par Kioko sur le thème de Hanami. Durant cette soirée un Bentô spécial hanami nous a été proposé ainsi que des Hanamizake. L’histoire de la culture de Hanami nous a été expliqué en détail, son origine et son esprit, ainsi que la façon dont cela se déroulait.

Puis le contenu du Bentô nous a été présenté ainsi que la façon de concevoir, cuisiner ces repas. Les recettes , procédures et ingrédients nous ont été donnés.

IMAG0034

Le bentô comprenait:

  • en haut à gauche:porc pané au fromage (とんかつチーズロール)
  • en haut au milieu: friture de saumon mariné à la sauce aigre douce (鮭の竜田揚げ 南蛮漬け風)
  • en haut à droite: salade en rouleau (ラップロールサラダ)
  • au milieu à gauche: onigiri au oboro kombu et au shibazuke (おぼろ昆布としば漬けのおにぎり)
  • au centre: mini Inari zushi (ミニいなり寿司)
  • au milieu à droite: onigiri au boeuf (牛肉巻おにぎり, ushiniku maki onigiri)
  • en bas à droite: omelette japonaise à l’anguille (鰻のだし巻き, unagi no dashimaki)
  • en bas au milieu: Boulette de poulet “Tsukune” (鶏つくね焼き, tori tsukune yaki)
  • en bas à gauche: radis mariné à la fleur de sakura (ラディッシュ桜漬物, radish sakura tsukemono)

Les recettes nous ont été transmises, ci ça vous intéresse n’hésitez pas à me contacter et je vous les enverrai.

IMAG0037

Les sake (日本酒, nihonshu) étaient excellent et vraiment variés, ils provenaient tous de la brasserie Tomita et font partie de la gamme appelée “shichi hon yari”, littéralement “Les sept lances”.

Au bord de l’ancienne route de la chaîne de montagne Shizugatake, tout au nord du Biwako (le plus grand lac du Japon), se trouve la brasserie Tomita, et son histoire longue de 450 années. Aujourd’hui cette brasserie vit sa 15ème génération. Les montagnes de Shizugatake sont connues pour la bataille qui a eu lieu entre deux shogun: shibata Katsuie et Toyotomi Hideyoshi, pour prendre le pouvoir. A l’issu de la bataille de Shizugatake, sept samurai devinrent célèbres pour leur exploit. Ils furent appelés les “shichi hon yari de Shizugatake”, littéralement “les sept lances de Shizugatake”. La brasserie dans cette montagne a nommé ces sake, ainsi, en l’honneur de ce fait historique. De plus les écritures sur les étiquettes sont écrites par un très grand artiste (peintre, calligraphe, céramiste…) nommé Kitaooji Rosanjin connu en tant que gastronome.

Kitaoji Rosanjin (ou Kitaoji Rozanjin, 北大路鲁山 23 Mars 1883 – 21 Décembre 1959) était un calligraphe , céramiste et restaurateur au Japon durant la première moitié du 20e siècle. Né dans le village de Kamigano il a fondé le Club Bishoku (Club Gourmet) en 1921, qui est devenu par la suite restaurant privé. Le grand tremblement de terre de Tokyo de 1923 a détruit la plupart de sa collection de céramiques, et il a commencé à faire de la poterie pour le remplacer. Il est également devenu un spécialiste de la poterie antique publiant ses travaux dans les années 1930. Isamu Noguchi (勇 野口, 17 November 1904 – 30 December 1988, un artiste américano-japonais et architecte connu pour le jardin japonais à l’UNESCO, Paris; le pont de la paix à Hiroshima, Japon; Kodomo no Kuni, un jardin de jeu d’enfant à Yokohama, Japon; etc…) a vécu dans sa propriété pendant un certain temps dans les années 1950. Rosanjin a été mentionné à plusieurs reprises sur l’émission de télé japonaise “Iron Chef” comme étant le “mentor” du personnage appelé «président Kaga”caractère. Son apprenti, Masaaki Hirano, a été occasionnellement un juge à l’émission.

IMAG0038

Selon l’explication que l’on nous a donné, le responsable de la brasserie lorsqu’il est venu en France a été étonné de voir que chaque domaine vinicole possédait ses propres vignes, ce qui ne se faisait pas au Japon, où le riz provenait principalement du riz de bonne qualité en circulation sur le marché. Il n’y avait pas d’idée d’utiliser du riz local. Dès lors il a été décidé d’utiliser une sélection rigoureuse de riz local, et un contrat a été établit avec la rizière locale. Actuellement 98% de la brasserie utilise un riz local de la région de Shiga. Il s’agit principalement de riz Tama-Sakae, Gin-Fubuki, Watari-Buné et Yamada-Nishiki.

Les sake ont été les suivant de gauche à droite:

  1. Junmai Tama Sakae
  2. Junmai Ginjo Tama Sakae
  3. Teiseihaku Junmai Nama Genshu
  4. Junmai Ginjo Nama Genshu
  5. Junmai Daiginjo Shizuku Zake

On nous a expliqué les particularités de ces sake, avec quoi il s’accompagnent bien et comment les déguster.

J’ai passé une très bonne soirée dans un magnifique cadre, avec un excellent repas et de très bons crus. Les séances de cuisine de Kioko sont vraiment très intéressantes… Il est à déplorer que ces sessions s’interrompent pour le moment et que le devenir de ces évènements n’est pas prévu pour le moment.

IMAG0031

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
21 × 10 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.