Mai 302011
 

Akihabara@deep

Titre: アキハバラ@DEEP
Titre (romaji): Akihabara@DEEP

Manga
écrit par: Ira Ishida
Publié par: Coamix
Type: Seinen
Magazine: Comic Bunch
Parution originale: 12 août 2005 – 4 mai 2007
Volumes: 6

TV drama
Dirigé par: Hitoshi Ohne
Episodes: 11 + Special
Chaine de diffusion: TBS
Parution: 19 juin 2006 – 28 août 2006
Heure de diffusion: mardi à  25:59

Film Live Action
Dirigé par: Takashi Minamoto
Studio: Toei Company
Parution:  2 septembre 2006
Durée: 119 min

Akihabara@DEEP (アキハバラ@DEEP Akihabara atto Dîpu) est une nouvelle de 2004 novel de Ira Ishida qui s’est retrouvée en adaptation manga, drama télévisé, et film.

Le drama et le manga sont des versions qui ont des différences considérables par rapport à la nouvelle d’origine.

La nouvelle raconte l’histoire d’un groupe d’Otaku et de leur tentatives à faire un nouveau moteur de recherche, qui aurait sa propre intelligence artificielle et qui pourrait comprendre les intentions des utilisateurs pour les aider dans leurs recherches en ligne. Cette technologie capte l’attention de Digital Capital, qui veut leur voler leur technologie.

L’histoire dans le drama se tient à Tokyo dans le district d’Akihabara, ou Akiba comme il est souvent raccourcit. Le drama raconte l’histoire d’exclus de la société, principalement otaku, et une entreprise qu’ils ont créé pour régler les problèmes de leur quartier d’Akihabara.

Le mangaa une histoire plus similaire que la nouvelle, dans le fait qu’il s’agit de Otaku qui sont en conflit avec Digital Capital sur le développement d’un nouveau logiciel.

Le film, d’un autre côté, montre un aspect plus noir, et plus violent et légèrement  perverti de la condition de vie d’un Otaku d’Akiba. Le film est paru en septembre 2006.

Akihabara@Deep a été adapté en manga un an après la publication de la nouvelle. Il a été créé par la mangaka Makoto Akane, et suit l’histoire de la nouvelle originale. Il a été sérialisé dans la revue de manga seinen Weekly Comic Bunch,  en août 2005 et couvre un total de 6 volumes tankôbon.

akihabaraatdeep

1. Sujet

1.1 Nouvelle

Un groupe de Otaku, qui se rencontrent grâce à un site internet, décident de former une entreprise d’informatique. Ils cherchent à créer un moteur de recherche qui deviendra aussi populaire que Google. Ils appellent leur création CROOK (クルーク). Ce nouveau moteur de recherche utilise une intelligence artificielle pour comprendre les besoin de l’utilisateur et l’aider plus efficacement dans sa recherche. Ceci attire l’attention de Nakagomi Takeshi, le président de Digital Capital (DigiCap), qui après avoir raté de prendre le controle de Akihabara@Deep, vole la technology pour lui-même. Le groupe doit alors trouver un moyen de récupérer leur technologie de DigiCap. La nouvelle est narrée à partir du point de vue de l’intelligence artificielle CROOK.

1.2 Drama

Le Drama prend une approche plus légère et plus sentimentale de l’histoire. Elle commence avec une mystérieuse personnalité online nommée Yui qui décide de faire se rassembler des Otaku pour les pousser à former un groupe dédié à résoudre les problèmes qui nuisent à la vie à Akiba. Ainsi le groupe forme la société Akihabara@DEEP, souvent raccourcit par seulement @DEEP. Un exemple de résolution de conflit est lorsque des otaku de Akiba se font attaquer par des brutes. la première tâche de @DEEP est de faire partir les agresseurs. Après avoir résolu ce problème, ils doivent résoudre d’autres affaires. Certaines d’entre elles est de trouver le coupable qui film des jeunes filles faisant du Cosplay lorsqu’elles se changent dans les vestiaires, à des fin de nuir au Cosplay. Protéger une journaliste qui à cause d’un reportage a humilié les otaku de Akiba et doit faire face à leur colère. Ou encore aider un “maid café” que les gens de Akiba fréquentent mais qui se retrouve en concurrence avec un autre maid café mais qui propose des services sexuel allant jusqu’à la prostitution. A l’inverse de ce qu’un maid café digne de ce nom propose.

Alors que @DEEP résout de nombreux cas, le groupe attire l’attention de Nakagomi Takeshi président de Digital Capital (DigiCap). Alors que le groupe se rend à la rencontre de Yui, leur bienfaitrice qui les a fait se rencontrer et commencer l’aventure Akihabara@DEEP, cette dernière décède dans la rue d’un accident médicamenteux. Le groupe commence alors à voir qu’une intelligence artificielle s’est développée sur le site qu’entretenait Yui. Ce qui attire encore plus l’intérêt de Nakagomi. La raison est que dans un passé pas aussi lointain que ça, Nakagomi et Yui sortaient ensemble alors qu’ils étaient à l’université d’informatique. Et en voyant le programme d’intelligence artificielle reproduisant la voix et le visage de Yui, Nakagomi y voit un bénéfice pour lui-même et pour son entreprise et décide de mettre la main dessus. Il ira jusqu’à voler l’Intelligence artificielle de Yui et kidnapper Akira.

Akihabara@deep-chart

2. Personnages

Les principaux personnages de  @DEEP sont tous des gens un peu en marge de la société à cause de leurs motivations et désirs qui ne rentrent pas dans les standards et ils ont tous un problème psychologique ou psychosomatique. Après avoir eu des conseils venant du site internet  “Yui’s Lifeguard” ces six individus se réunissent poussés par le responsable du site, Yui, pour nettoyer Akiba.

Page (ページ Pêji)

Nom réel: Shima Kouji.
(Drama: Shunsuke Kazama; Film: Hiroki Narimiya)

page

Page est le chef de Akihabara@DEEP. En plus de problème d’articulation et d’élocution, il a un bégaiement très fort qui l’empêche de parler aux autres sans utiliser un programme de synthèse vocale sur son ordinateur qui parle à sa place. Programme modifié par Taiko par la suite pour ressembler à la voix originale de Paige. Page est le seul membre du groupe @DEEP qui n’a pas une expertise particulière, mais il montre de nombreuses fois qu’il est un chef digne de confiance et compétent. Il tient le bien-être de ses amis en haute estime et il travail dur pour les protéger. Comme il est possible de le voir lorsqu’il protège Akira, Box et Taiko qui se font passer à tabac, en menaçant de faire exploser la ceinture d’explosifs qu’il a autour de la taille (actuellement des feux d’artifice). Au début de chaque mission, il dit souvent, “Bien! C’est le moment pour faire un plan!!” au point que les autres se moquent de lui car il est obligé de se répéter constamment et a des difficultés à le dire correctement. Son surnom vient du fait qu’il aime beaucoup lire et écrire.

Box (ボックス Bokkusu)

Nom réel: Miyamae Sadatsugu
(Drama: Toma Ikuta; Film: Shugo Oshinari)

box

Box est le designer graphique de Akihabara@DEEP. Il porte des gants tous les temps pour éviter d’être en contact direct avec le monde extérieur. Il a peur des femmes au point tel que de la mousse lui sort de la bouche s’il est trop proche d’une fille. Il n’a, toutefois, pas de problèmes avec “les femmes en 2D”, par exemple les filles sur magazine ou jeux vidéos, ou celles qui sont relatives au monde de Akihabara (cosplay, maid, otaku) mais pas les ero-maid qui ont trop de peau nue pour être considérées comme des “filles 2D”. A chaque fois qu’il se retrouve proche d’une fille, il y a un bruit dans sa tête, comme un signal d’alarme qui fait “kyupin!” et il se sauve. Dans l’épisode 9 du drama, le passé de Box est révélé et la raison de sa peur des filles dévoilé, ainsi que son surnom. Mais dans le manga Miyamae Sadatsugu est appelé “Box” parce qu’il enquiquinait toujours Page à cause du qu’il qu’il soit verbeux lorsqu’ils s’exprime via son interface et avait restreint les caractères de sortie à des “boxes”  (un tableau de 17 caractères sur 19 lignes)

Taiko (タイコ)

Nom réel: Hounan Kakeru
(Drama: Gen Hoshino; Film: Yoshiyoshi Arakawa)

taiko

Taiko est un musicien techno qui crée des musiques de portable ou de site comme si c’était un passe-temps. Lorsqu’il est exposé à des lumières clignotantes il se bloque et se raidit étant figé comme le système d’exploitations windows sur un ordinateur. Son surnom vient  de ses talents musicaux, car les taiko sont des tambours japonias traditionnels. Dans le film, il apparait comme un technicien en mécanique et non un musicien.

Akira (アキラ)
(Drama: Yuka Kosaka; Film: Yu Yamada)

akira

Akira est la maid combattante de Akohabara@DEEP, elle travaille au maid café “Akane-chin” durant le jour et participe à des combat de “cat-fight” en MMA la nuit. Elle apporte à @DEEP les finances initiales avec le gain d’une victoire dans un de ces match. Elle est très populaire parmi les otaku de Akihabara. Akira commence à attirer encore plus d’attention sur elle lorsque Page, Box et Taiko créent son site officiel. Akira est un personnage typique “tsundere” qui rend la plupart des otaku devenir MOÉ~. Le père de Akira est un militaire américain alors que sa maman est japonaise. Elle a grandit dans une base militaire. Son vrai nom n’est pas dévoilé, mais elle utilise le prénom masculin “Akira” lorsqu’elle se connecte sur internet pour ne pas être embêtée par les garçons.

Ism (イズム Izumu)
(Drama: Hatsune Matsushima; Movie: Haruma Miura)

ism

Ism est le prodige programmeur et hacker de @DEEP, et celui/celle qui a programmé le site de Yui et le système d’intelligence artificielle. Elle/il est aussi la première/le premier de Akihabara@DEEP à avoir rencontré Yui dans la vraie vie. Dans la nouvelle et le film Ism est un garçon, mais dans le manga et le drama c’est une fille. Il/elle souffre d’une maladie qui a coloré ses yeux en bleu très clair. Elle/il est aussi très ami avec  Tosaka, le  programmateur travaillant pour Nakagomi à Digi Capital. Depuis l’age de 5 ans, Ism a commencé à bidouiller dans l’ordinateur de son père. Peut de temps après Ism avait hacké des serveurs en Europe, écrits de vers (vers informatiques),des virus et des applications de crack. Ism code en langage assembleur. Dans la nouvelle, Ism a été appelé “Kyose Isumu” parce que son père est un fan de  Tezuka Osamu – et voulait nommer son enfant d’après le nom de ce grand Mangaka. “Ism” est son pseudonyme de Hacker.

Daruma (ダルマ)

Nom réel: Ushiku Noboru
(Drama: Yuki Himura)

daruma

Daruma est l’expert en cosplay de @DEEP. Dans la nouvelle et le manga c’est un juriste d’age moyen qui apporte des informations légales pour l’équipe. Dans le drama, il est retenu pour son expertise en cosplay et sert aussi à @DEEP de trésorier. Il apporte le côté comique au drama, grâce aux nombreux gags concernant ses cosplay. Il a été complètement retiré du film.

Yui (ユイ)
(Drama: Manami Honjo)
Yui est une mystérieuse femme qui permet aux membres de Akihabara@DEEP, de se rencontrer et de créer l’organisation. Elle a un site web, où les gens se connectent pour exposer leur problèmes et où elle aide les gens en leur donnant des conseils ou en les encourageants. Elle a eut une relation amoureuse avec Nakagomi mais qui s’est terminée à cause de la différence de leur motivations; Nakagomi recherchait le gain financier, alors que Yui voulait simplement aider les autres. Après que Yui ait décédé, son intelligence artificielle (programmée par Ism) a évolué en un programme conscient.

Takeshi Nakagomi (中込 威 Nakagomi Takeshi)
(Drama: Kazuki Kitamura; Movie: Kuranosuke Sasaki)
Nakagomi est le PDG de Digi Capital, et un otaku lui-même. Lui et Yui ont eu une relation amoureuse et ont décidé de commencer Akihabara@DEEP ensemble mais pour des raisons différentes, Nakagomi voulait faire de l’argent alors que Yui voulait aider les gens. Après avoir appris l’existence de Akihabara@DEEP, il a essayé de les aider anonymement, puis lorsqu’ils ont refusé de lui donner l’IA de Yui, il a cherché à les détruire. Dans le drama, il a une addiction étrange aux chupa chups et se cosplay souvent en  Char Aznable (Mobile Suit Gundam). Il refuse de se considérer lui-même comme un otaku comme tout le monde à Akihabara, mais se qualifie de “otaku évolué” (référence aux pokémon et à leur évolution?).

Professor Wataru Hanzawa (半沢 航 Hanzawa Wataru)
(Drama: Mickey Curtis)
Il a été le professeur de ingénieurerie des communications et d’électronique à l’université. Il a enseigné à Yui et Nakagomi, lui et Nakagomi travaillaient sur un nouveau système d’exploitation. Lorsqu’ils eurent presque terminés, Nakagomi vola les données et les revendit. Il utilisa l’argent pour créer Digital Capital. Dans le drama il prévient les membres de @DEEP de se tenir éloignés de Nakagomi.

Naoki Tousaka (遠阪直樹 Tôsaka Naoki)
(Drama: Satoshi Matsuda; Movie: Masato Hagiwara
Un ami de Ism et aussi hacker et programmeur. Il travaille pour Digital Capital. Il a eut une société similaire à @DEEP mais l’a perdu en faveur de Nakagomi. A la fin de la série il devient une figure proéminente dans le monde du développement.

Kounosuke Shimoyonagi (下柳幸之助 Shimoyonagi Kônosuke)
(Drama: Masayuki Izumi)
C’est l’assitant et l’adjoint de Nakagomi, il semble être le clown de Nakagomi, et apporte un élément comique aux situations. Il est un personnage exclusid du drama.

Ajita (アジタ)
(Drama: Youssef Lotfy)
Un indien vendeur ayant sa boutique sur le trottoir. Il propose des éléments d’ordinateur de seconde main, et divers objets rare, voir même illégaux. Dans le drama il vend tout et n’importe quoi, des oden en passant par les feux d’artifice jusqu’à la nouvelle Densha Otoko. Dans l’épisode final du drama il apporte assistance aux membres de @DEEP pour leur permettre de pénétrer les quartiers généraux de DigiCap.

Maids

maids1

Maid Rui (メイドルイ) – 信川清順 (Nobukawa Seijun)
Maid China (メイドちな) – 福永ちな (Fukunaga China)
Maid Miri (メイドみり) – 秋本未莉 (Akimoto Miri)
Maid Rika (メイドりか) – 藤井梨花 (Fujii Rika)
Maid Misa (メイドみさ) – 望月みさ (Mochitsugi Misa)
Maid Ayaka (メイドあやか) – 七沢彩夏 (Nanasawa Ayaka)

maids2

3. Dans le Drama

– Daruma est un otaku spécialiste en cosplay, il se déguise en: Amuro Ray (Mobile Suit Gundam), Alan Tracy (Thunderbirds), Maetel, Tetsuro (Galaxy Express 999), Cyborg 009 (Cyborg 009), Cobra (Space Adventure Cobra), Black Jack (Black Jack), Nobita (Doraemon), Shinguji Sakura (Sakura Taisen), Alexandria Meat (Kinnikuman). Dans la deuxième histoire, il présente de nombreux costumes de cosplay notamment celui de  AYA (ancien guitariste Psycho le Cemu) de PV “Prism”,  complet avec choregraphy et perruque rose.
– Nakagomi Takeshi est un fan de Gundam, qui fait de nombreuses références à Gundam, sans oublier son cosplay de Char Aznable et du fait qu’il possède un modèle Char Custom Zaku à taille humaine et de nombreux autres modèles des Gundam. Il est aussi célèbre pour sa moto ressemblant à celle de Kaneda (de Akira).
– Les membres de  akihabara@DEEP ont aussi un modèle Char Custom Zaku de taille humaine model, mais aussi un modèle Snake de Metal Gear Solid 3 à taille humaine.
– Le building de Digital Capital apparait au sommet d’un des  Akihabara Dai Building. Il s’agit d’un ajout en image de synthèse.

AkihabaraDeep-newsasia-

4. Staff

Personnages Principaux :
Kazama Shunsuke dans le rôle de Page
Ikuta Toma dans le rôle de Box
Himura Yuuki dans le rôle de Daruma
Hoshino Gen dans le rôle de Taiko
Kosaka Yuka dans le rôle de Akira
Matsushima Hatsune dans le rôle de Izumu/Izm
Honjo Manami dans le rôle de Yui
Kitamura Kazuki dans le rôle de Nakagomi Takeshi
Matsuda Satoshi dans le rôle de Tosaka
Izumi Masayuki dans le rôle de Shimoyanagi Konosuke
Isayama Hiroko dans le rôle de Watao Akane
Nobukawa Seijun dans le rôle de Rui / Tama-chan (Hipopo)
Fukunaga China (福永ちな) dans le rôle de China
Akimoto Miri dans le rôle de Miri
Fuji Rika (藤井梨花) dans le rôle de Rika
Mochizuki Misa (望月みさ) dans le rôle de Misa
Nanasawa Ayaka (七沢彩夏) dans le rôle de Ayaka
Nomizu Iori dans le rôle de Tsuku (Hipopo)
Shitara Osamu (設楽統)
Kawamoto Bunta (川元文太)
Kuroda Toshiyuki (黒田俊幸)
Mickey Curtis (ミッキー・カーチス)

Invités :
Yamane Kazuma (山根和馬) (ep1)
Kubota Kazunobu (久保田和靖) (ep2)
Tachibana Misato dans le rôle de Katsurai Mami (ep3)
Sano Natsume dans le rôle de Tachibana Satsuki (ep3)
Hibi Daisuke (日比大介) dans le rôle de Akada Shunichiro (ep4)
Kinami Haruka dans le rôle de Kaira (ep4)
Hiraiwa Kami dans le rôle de Shoko (ep5)
Konno Narumi dans le rôle de Mizuki (ep5)
Suho Reiko dans le rôle de Kuno Akiko (ep6)
Mari dans le rôle de Nagomi (ep8)
Takizawa Nonami dans le rôle de Mikiko (ep9)
Matsumura Yuki dans le rôle du Fukusyuya (ep9)
Ishida Ira (石田衣良) dans son propre rôle (ep11)

Équipe de Production:
Scénariste(s) : Masahiko Kawahara (河原雅彦), Yuuko Kawabe (川邊優子)
Réalisateur(s) : Hitoshi Ohne (大根仁)
Oeuvre Originale de : Ishida Ira (石田衣良) Akihabara@Deep (roman)

Production:
Histoire originale: Ishida Ira (石田衣良) Akihabara@Deep (nouvelle)
Scénaristes: Masahiko Kawahara (河原雅彦), Yuuko Kawabe (川邊優子)
Producteurs: i-cf corporation (株式会社アイ・シー・エフ), Geneon Entertainment Inc., Yomiko (読売広告社)
Directeur: One Hitoshi (大根仁)
Musique: Tucker

5. Mon Avis

Une série vraiment drôle. Il présente le monde “underground” de certains Otaku. Ca me fait plaisir de voir les nombreuses facettes du quartier Akihabara ainsi que certains lieux devant lesquels j’avais pu passer. Si la série parodie un peu les otaku en les présentants avec des problèmes visibles, ou encore poussant leur passion à l’extrème, en aucun cas elle les humilie ou les ridiculise. Au contraire, à certains moment je peux m’identifier avec certains d’entre eux. Notamment lorsqu’ils discutent de l’évènement de la journée… qui est la sortie d’un nouveau jeu vidéo. Ou lorsqu’ils font les marchés pour acheter des pièces informatiques nues. La série présente les otaku pas seulement comme des gens ayant une passion, celle des manga, anime, jeux vidéos, cosplay… mais vraiment comme des gens ayant une passion pour une culture à part entière qui est celle qui entoure tout cela. Il n’y a pas que les manga, anime jeux vidéos, il y a aussi toute la vie et la culture qui s’est créé et développé autour. Contrairement à l’image que l’on nous donne en France notamment, l’Otaku n’est pas un être déséquilibré qui aime les japoniaiseries, mais une culture à part entière. Seulement pour le côté attacant et comique de la chose on nous présente des gens ayant des problème de liens sociaux, des troubles du comportement et des phobies et problèmes psychologiques qui les empêche de s’intégrer complètement dans une société normale comme serait notre société occidentale. Mais dans un quartier comme Akihabara il n’y a pas de soucis, les gens ne seront pas montrés du doigt et accusés d’être des inadaptés sociaux. En France, il suffit de lire des mangas, ou de dire que l’on aime les Dessins animés japonais pour être catalogué comme marginal ou inadapté social. Alors qu’il s’agit simplement de l’attrait et de l’intérêt pour une culture populaire différente. Bref, d’un côté le drama donne une mauvaise image des otaku en poussant la présentation des membres de @DEEP avec des complexes et des phobies poussées dans les extrêmes, mais d’un autre côté, il montre le monde des Otaku comme étant une culture à part entière et un monde qui s’adapte très bien dans le Japon moderne.

Si la série est très drôle, comique, mais aussi profondément touchante, les réactions exacerbées des membres à la sensibilité extrême est parfois un peu énervant. Je sais qu’en enchainant les épisodes, j’avais du mal à supporter les beggaiements de Page. Heureusement qu’au fur et à mesure que l’on avance dans la série, ceux-ci ont tendances à diminuer. Mais parfois cette sensibilité est exagérée donnant des scènes, trop longue, où les personnages sont incapables d’exprimer leur sentiments autrement qu’en hurlant, en criant leur frustration. C’est inévitable dans un sens, mais quand ça dure trop longtemps… ça devient vite saoulant. Le plus dur à supporter est de voir que si les jeunes gens se définissent comme faibles, il n’en est pas moins qu’il justifie leur faiblesse de façon ridicule… et par moment, on e envie de rentrer dans la série pour leur donner des coups de pied dans les fesses afin qu’ils fassent preuve d’initiative, de courage et ne se contentent pas de vivre dans la frustration de leur faiblesse en ayant une bonne excuse en justification.

La culture pop présentée dans cette série nécessite un peu de connaissance sur l’univers Nippon, notamment au niveau jeux vidéos, anime, mangas et surtout principe des maids café, des lolitas, et du cosplay pour en apprécier toute la teneur. Mais lorsque l’on connait un peu tout ça, les symboles, les clins d’oeils aux autres séries, les références aux animes et mangas sont si nombreuses que cela en devient presqu’un jeu de toutes les retrouver..

Une excellente série lorsqu’on aime ce type de culture populaire et ce quartier. Et surtout lorsqu’on aime sourire et rire de choses simples. Toutefois comme tout drama qui se respecte il aborde des thèmes dur et important de la vie, et pas forcément de la façon la plus judicieuse qu’il soit. Notamment le viol d’une lycéenne est abordée d’une façon qui m’a un peu choqué. Pas dans le sens où c’est abordé de façon frivole, mais parce que je n’avais pas l’habitude de voir un thème aussi sérieux abordé en présentant ces conséquences pour l’entourage et en omettant de présenter les conséquences psychologiques pour la victime. Mais la façon de faire n’encourage pas à se trouver au rang de victime et donne même l’envie de d’écraser les organes génitaux de ces monstres à coup de marteau, ou lentement dans un étau.

La musique de la série est excellente et donne une très bonne ambiance qui colle bien à l’atmosphère général.

Bref, un très très bon drama sur le sujet des Otaku et de la culture populaire japonaise qui est vraiment très très agréable à regarder… j’ai vraiment adoré.

premier épisode: http://www.youtube.com/watch?v=WYE2l1rNPKA

Le premier épisode est assez amusant car il montre la course poursuite entre une bande d’agresseurs et Taiko… tout ce monde suivit par Box qui trouve la poursuite très drôle. Cette course poursuite donne le ton de la série globalement.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
29 + 24 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.