Juil 042012
 

Titre: 死化粧師
Titre (romaji): Shigeshoshi
Appelé aussi: L’embaumeur
Autre titre: エンバーマー 間宮心十郎 (Embaumeur Mamiya Shinjujiro)
Format: Renzoku
Genre: Psychologique, suspense
Episodes: 12
Chaine de diffusion: TV Tokyo
Période de diffusion: 5 octobre 2007 au 21 décembre 2007
Horaire de diffusion: jeudi 00:12
Génériques:
— de début: “Slide” de Super Flying Boy
– de fin: “Kokoro no Kagi” de Yoriko

Sujet

Mamiya Shinjuro est un jeune homme naturellement enjoué ayant un faible pour les jolies filles mais sous ses airs joyeux il cache en fait des blessures passées et s’il travaille de jour comme homme à tout faire dans l’hôpital d’un ami de son père décédé, de nuit il embaume les cadavres des patients décédés.

Acteurs

Wada Masato : Mamiya Shinjuro
Igarashi Shunji : Natsui Mitsuru
Shinohara Mai : Natsui Azuki
Ono Maaya (小野麻亜矢) : Mihara Madoka
Abe Asami : Takuma Yukari
Oshinari Shugo : Kobayashi Renji
Kokusho Sayuri : Koyuki Shoko
Rokkaku Seiji : Yabuta
Onodera Akira : Shisaka Atsuhiro

Invités

Fukushita Megumi (福下恵美) : Hoshikawa Shiori (ep1)
Okada Kohki : Hibino Tomiyuki (ep1)
Saito Rei (斉藤レイ) (ep1)
Ishida Tae (石田妙) (ep1)
Matsuyama Mary (ep1)
Natsukawa Asaki (夏川亜咲) (ep1)
Nishimura Kazuhiko : Naruse Hiroki (ep2)
Seto Catherine : Naruse Yuko (ep2)
Sato Ryohei (佐藤涼平) : Naruse Daiki (ep2)
Minami Tsukasa (南つかさ) (ep2)
Nakamura Kumi : Shirakawa Sumiko (ep3)
Ikko : Hiroshi (ep3)
Nakamura Yoko (中村容子) (ep3)
Matsura Ayumi (松浦愛弓) (ep3)
Iwakura Saori (岩倉沙織) (ep6)
Handa Takao (飯田孝男) (ep6)
Kaji Masaki (ep6)
Yamaguchi Kappa (山口河童) (ep6)
Shiga Keijiro (志賀圭二郎) (ep6)
Toji Takao (ep7)
Yamashita Yorie (ep8)
Orimoto Junkichi (ep9)
Hasegawa Hatsunori (ep10)
Sasaoka Risa (ep10)
Ogi Shigemitsu (ep11)
Sudo Masahiro (須藤雅宏) (ep12)
Kitagawa Takako (北河多香子) (ep12)

Production

Scénario original (manga): Mihara Mitsukazu (三原ミツカズ)
Scénariste: Kawashima Sumino (川嶋澄乃)
Producteur: Okabe Shinni (岡部紳二)
Metteur en scène: Mori Masahiro

source: http://wiki.d-addicts.com/Shigeshoshi

Mon Avis

Un des dramas les plus beaux que j’ai pu voir, et les plus tristes aussi. Forcément, qui dit embaumement, dit forcément décès. Dans ce drama, à chaque épisode on a le droit à un décès dans des circonstances les plus dramatiques et dures les uns que les autres. Le sujet traite de la mort, mais au delà, de la peine des proches et donc du deuil. Au Japon les défunt sont immédiatement incinérés, du coup l’embaumeur n’a aucun intérêt. Mais le drama montre qu’il n’en est rien. Que même pour quelques minutes, entre la présentation du corps du défunt et de l’incinération, l’embaumement a un intérêt, dans le deuil des proches pour atténuer leur peine (surtout dans le cas de décès très accidentels). Ainsi, le drama présente l’embaumement comme une façon d’alléger le deuil et la peine des familles dans des cas de décès violent ou accidentels où le défunt est difficilement présentable. 

Ce type de drama n’est certainement pas un sujet qui pourra passionner en occident, où même qui pourra être un sujet de drama. Et c’est bien dommage…

Quelque part il me fait penser à “Okuribito“, qui a pour thème “les pompes funèbres”, ici on est aussi dans l’offre de service aux familles des défunts afin de pouvoir dire au-revoir correctement. Comme il est dit dans la série, les défunts, même s’ils sont morts, restent des êtres humains et non des simples cadavre qu’on jette au rebut, et pour cause de l’impact émotionnel que provoque la disparition du proche pour la famille.

Alors que l’embaumement n’a aucun intérêt au Japon, vu que les défunt sont immédiatement incinérés, le drama présente cette technique comme une méthode pour apaiser la peine de ceux qui sont laissés derrière par le défunt. Il s’agit de lui donner un aspect serein, voir heureux afin que le souvenir des vivants gardent une belle image et que la cérémonie d’adieu se passe bien. Ca permet de réduire le traumatisme de la disparition et d’alléger la peine. Ca permet aux vivants de repartir avec une image plus belle du défunt, de lui dire au-revoir correctement et dignement. En ce sens, chaque épisode est vraiment émouvant.

C’est aussi une réflexion sur la vie, le sens de la vie, le sens de la mort, et de l’importance de profiter au maximum des contacts sociaux et de la présence de nos proches. De toujours dire ce que l’on pense sans remettre à plus tard, car il peut ne pas y avoir de plus tard. Par exemple dans l’épisode du couple dont la femme décède soudainement suite à un problème vasculaire cérébrale. Il dit regretter, car pendant 20 ans, il a été oppressé et stressé par le travail et n’a pas pu apporter à sa femme sa présence et la rendre pleinement heureuse. Alors qu’il peut le faire maintenant, elle décède… et du coup il regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt.

Bref, un drama que j’ai beaucoup aimé, mais qui reste très dur… Et qui contient de nombreuses sources de réflexion.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
9 × 29 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.