Juil 102012
 

Tarako (鱈子), en cuisine japonaise, sont des nourritures à base d’oeufs de poisson salés, habituellement préparé à partir de colin d’Alaska bien que  tara (鱈) signifie morue ou cabillaud en japonais (morue et cabillaud sont le même poisson). Linguistiquement tarako signifie “œuf de cabillaud” (鱈子, “鱈, tara” signifie cabillaud, “子, ko” signifie l’enfant ou l’œuf pour le poisson ou la poule).
Normalement on appelle “tarako” les produits aux œufs de cabillaud (ou de colin), et plus particulièrement “nama-tarako” les œufs de cabillaud crus.
La saison du nama-tarako est le printemps.

Tarako : Les œufs de cabillaud saumurés, ils sont originaires de Hokkaidô.

Tarako est servi de plusieurs façons :
– Nature (consommé habituellement au petit déjeuner)
– Comme garniture pour les onigiri
– Utilisé en sauce pour des pâtes  (en général avec du nori)

Traditionnellement, le tarako est teinté en rouge vif, mais des récentes études sur la sécurité alimentaires des colorants tend à supprimer cette coutume. A Kyûshû, le tarako est habituellement servi avec des miettes de piment rouge, peut-être à cause des liens que cette île entretien avec la culture coréenne.

Le tarako est riche en vitamines B1, B2 et E. Mais il contient beaucoup de cholestérol, il faut donc faire attention de ne pas trop en manger. Il existe de nombreux produits aux œufs de cabillaud (ou colin d’Alaska).

Mentaiko (明太子) est la version marinée des oeufs de colin (ou de cabillaud) est un ingrédient de la cuisine japonaise. Mentaiko a pour origine le  myeongran jeot (명란젓) de la cuisine coréenne, et a été introduit au Japon après la guerre russo-japonaise. Kawahara Toshio (川原 俊夫 ), un japonais né à Busan, a adapté le mentaiko coréen pour le goût japonais à Fukuoka dans les années 1950. Le nom est dérivé du mot coréen pour le colin d’Alaska (mentai, 명태 : myeongtae en coréen) et du mot japonais pour dire “l’enfant”  (子 ko). l’assaisonnement typique est légèrement différent au Japon. Les œufs de colin (ou de cabillaud) sont séchés, saumurés et assaisonés avec le saké, le mirin, et la poudre de piment séché, etc.

Tarako et Mentaiko se mangent crus ou grillés. Ils se marient très bien avec le gohan (riz nature). On peut les utiliser pour faire des onigiri (boulettes de riz pour l’obentô) et l’ocha-zuké (riz avec le thé vert japonais)

Mentaiko est produit avec une grande variété de couleur et de saveurs, et est disponible dans les aéroports et les principales gare.  Bien que le plus souvent consommé sous la forme de onigiri, on peut l’apprécier seul avec du sake. Une variété plus répandue est la karashi mentaiko (辛子明太子). C’est un produit du district de Hakata de la ville de Fukuoka.

Le style de mentaiko japonais a été nommé comme le plat numéro un, des plats d’accompagnement par l’hebdomadaire japonais  Shūkan Bunshun.

Les tarako sont représentés dans les publicités par des petits personnages.

publicité:
http://youtu.be/vAtBNOKT8jM
http://youtu.be/SaBpzhYw1bw

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
15 × 16 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.