Jan 092014
 

Le Sankei-en (三溪園, Jardin Sankei) est un jardin de style japonais traditionnel situé dans l’arrondissement de Naka, à Yokohama au Japon. Ouvert en 1906, le Sankei-en est conçu et réalisé par le négociant en soie Tomitaro Hara (原富太郎) (1868–1939), connu sous le pseudonyme Sankei Hara. Presque tous ses bâtiments sont des structures historiquement importantes achetées par Hara lui-même dans des endroits partout dans le pays, dont Tokyo, Kyoto, Kamakura, la préfecture de Gifu et la préfecture de Wakayama. Dix sont désignées biens culturels importants, et trois autres sont désignés biens culturels corporels du Japon par la ville de Yokohama. Sévèrement endommagé au cours de la Seconde Guerre mondiale, le jardin est donné en 1953 à la ville de Yokohama, qui le confie à la Fondation Sankeien Hoshōkai (三溪園保勝会, Sankeien Hoshōkai). Le Sankei-en est alors reconstitué presque dans son état d’avant-guerre.

Sankei-en a une surface totale de 175000 m² et présente des mare et des petits ruisseaux designé par Sankai Hana lui-même, On y trouve de nombreux bâtiments historique comme le Tōmyō-ji ancienne pagode à 3 étages (旧燈明寺三重塔), originellement construit à Kyoto en 1457 et délocallisé en 1914, ainsi que l’ancienne maison des Yanohara (旧矢箆原家住宅), à l’origine la résidence privée des Yanohara.Après l’entrée il y a le Kakushōkaku (鶴翔閣) l’ancienne résidence privée de la famille Hara.

Après le Kakushōkaku, le mémorial  Sankei  (三溪記念館 Sankei Kinenkan) a été construit pour présenter au public le Jardin ainsi que diverses exhibitions et oeuvres artistiques.

Jardin extérieur: c’est la région après la mare principale, qui a été la première chose à avoir été ouvert au public en 1906. Les buildings sont leTōmyō-ji, une salle de cérémonie du thé appelée Rindō-an (林洞庵), une hutte à thé appelée Yokobue-an (横笛庵), L’ancien Butsuden de Tōkei-ji (旧東慶寺仏殿 Kyū-Tōkei-ji butsuden) l’ancien hon-dô du Tōmyō-ji’s (旧燈明寺本堂 Kyū-Tōmyō-ji hon-dō).

Jardin intérieur: Le Jardin intérieur au nord de la mare principale a été ouvert au public en  1958, et était le jardin privé de la famille Hara à ce moment. Ses batiments sont la Porte Gomon (御門), le Hakuun-tei (白雲邸), the Rinshunkaku (臨春閣), l’ancien Jutō Ōidō du Tenzui-ji  (旧天瑞寺寿塔覆堂 Kyū-Tenzui-ji Jutō Ōidō), le Shunsōro (春草廬), le Kinmokutsu (金毛窟), le Gekkaden (月華殿), le Tenju-in (天授院), le Chōshūkaku (聴秋閣), et le Renge-in. Le Rinshunkaku et le Hakuun-tei ne sont ouverts au public qu’en été.

J’ai juste pas eu de chance qu’il pleuvait le jour là, et que j’ai visité ce jardin en hiver. Avec la floraison des cerisiers et pruniers, le jardin doit être sublime…

informations: http://www.sankeien.or.jp/

Quelques photos de plaques d’égouts qui sont toujours très décorées au Japon
(petite dédicace à Fanfan)

Une publicité sympa dans le métro

Entrée du jardin

La carte du Jardin

Une exposition de Bonzai

Repas de midi, oden

L’oden (おでん) est un pot-au-feu japonais. Des gâteaux de poisson et des légumes entrent dans sa composition. Le bouillon, de type dashi, est fait à partir de konbu ou de katsuobushi. Pour préparer un vrai oden, on commence par préparer du dashi bouillon avec des Konbu une sorte d’algue, etc. mais il est possible d’utiliser un assaisonnement tout prêt. Le plat de l’oden est originaire de la région de Kanto, ce qui fait qu’au Japon, il est souvent appelé ragoût de Kanto, c’est-à-dire, à Nagoya, Kanto ni (関東煮)et, à Kansai, Kanto daki (関東炊き).

Ici miso-oden de konyaku

Oden et thé vert

Visite de l’intérieur

On monte au premier étage

Sous le toit de chaume

   

Quelques plaques d’égouts du Jardin pour l’ami Fanfan

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
2 + 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.