Avr 072014
 

Il y a quelques temps je vous avais parlé de ma vision de la pratique martiale vis à vis du sexe faible, comme on l’appelle: Sexe faible, self défense et arts martiaux

Cette fois ci je reviens sur le sujet avec un autre type de violence, les violences verbales mais aussi les agressions d’ordre sexuelles (et l’attouchement EST une agression sexuelle).

L’histoire est relatée ici et là:
http://www.madmoizelle.com/colere-harcelement-agression-sexuelle-239358
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/agressee-sexuellement-dans-le-metro-elle-est-accusee-de-l-avoir-bien-cherche_1500458.html
http://crackrockmountain.tumblr.com/post/79452376073/edit-du-17-mars-ici-derniere-mise-a-jour-a

Évidemment nos hommes politiques étant des prédateurs sexuels compulsifs, aucun ne fera un commentaire ou une loi qui risquerait de les voir condamner… Donc ne vous étonnez pas si vous n’en n’entendez jamais parler…

L’histoire

Globalement, une fille se fait tripoter par un mec dans le métro. Le mec glisse sa main sous sa jupe et remonte jusqu’à son sexe, à travers les sous-vêtements. La fille ne se laisse pas faire et luis assène quelques coups devant l’indifférence totale des passagers présents.

Si l’affaire est quelque chose de banale à Paris, ce qui suit est symptomatique d’une société qui part en cacahuète (mais ça c’est une autre histoire)…

La jeune femme publie donc son aventure, incitant à travers son histoire à monter aux autres victimes que ce n’est pas normal, et qu’il ne faut pas accepter et se laisser faire.. Ce qui a pour réponse des commentaires dignes de pervers et malades sexuels inaptes à la vie en société…

Voici les types de commentaires que l’on trouve:

“Et deuxièmement, on m’as jamais mis de main à l’entrejambe, soit parce que je suis un mec, soit parce que je prends pas le métro les jambes à l’air…”

Autres ci-dessous

Cautionner cela c’est y prendre part

Parmi les atrocités ci-dessus toutes aussi écoeurantes que symptomatiques de malades sexuels je retiendrais une particulièrement atroce qui mérite qu’on retrouve le posteur et qu’on le castre avec deux briques. Bastien Belloc, vous êtes un monstre et si vous êtes capable de cet empathie avec le “violeur du métro”, c’est que vous avez été dans le cas que vous décrivez… et si vous avez été dans ce cas, vous êtes un malade, un prédateur sexuel en puissance. Je retranscris les paroles de ce monsieur Bastien Belloc. Si vous le connaissez, faites faire connaissance entre votre pied et son arrière train de malade sexuel pour moi.

T’as qu’à pas mettre de jupes sinon?
Tu te mets à la place des fois? Des hommes?
Imagine un instant qu’aux premiers rayons du soleil tous les hommes se mettent à sortir nus, avec une érection fièrement dressée vers les cieux?

Parce que c’est la putain de même chose. Une fille en jupe, genre toi, ok pas de galère. Mais toute la journée sur paname on voit des culs, des culs, des culs, des culs défiler, des jambes nues, des jupes qui flottent au vent. Moi à la fin de la journée, je suis dans le même état qu’après une heure à trainer sur un site porno.

Alors je n’excuse en rien son attitude. Mais je la comprend carrément. Parceque parfois, c’est vraiment dur de se dire “elles s’habillent comme des sacs à bites mais c’est pas pour exciter l’oeil, c’est parcequ’elle se trouve jolie dans son miroir avant de partie”.

Donc je pense qu’à un moment, tu devrais faire un choix entre cocquetterie et pudeur. Si c’est si désagréable pour toi de séduire les hommes, je pense que tu pourrais régler des problèmes juste en t’habillant mal, ca me parait pas insurmontable, si?

Je vous aimes les femmes hein, je vous aime toutes, mais je vous comprendrai jamais.

(inutile de vous dire qu’en retranscrivant ces lignes mon sang n’a fait qu’un tour et je n’ai ressenti que colère contre ce détraqué).

Globalement on trouve encore des hommes dégénérés, pour dire qu’ils comprennent l’acte du pervers, arrivent à l’expliquer, minimiser la gravité, mais EN PLUS retourner la faute sur la victime. Les gens qui réagissent comme cela, sont des prédateurs sexuels en puissance, incapable de refréner leur pulsion, et comme ils ne le peuvent pas, pensent que pour tous les mecs, c’est pareil. Et bien non. Il est vrai qu’il y a des choses incontrôlable, tel le fait de saliver devant une bonne odeur de tarte lorsqu’on a faim… mais ça n’empêche pas qu’on ne mettra pas le doigt pour goûter, qu’on ne volera pas la tarte pour la manger. Et que ce type d’idée ne passerait même pas par la tête. Voir une jolie fille habillée sexy, et parfumée, on peut se sentir émoustillé, mais ce n’est pas une raison pour l’aborder, la toucher, la violenter verbalement ou physiquement. On est des hommes, pas des animaux, on peut avoir des réactions internes biophysiques dues aux phéromones, mais en aucun cas passer à l’acte, ni même penser à y passer.

De mon point de vue, RIEN ne peut justifier ce type d’acte, de réaction, de commentaire. AUCUNE excuse peut être invoquée, c’est tout. RIEN ne peut ni ne doit justifier cela. Une fille qui décide de se faire jolie, a le droit de le faire sans s’attirer les commentaires libidineux des hordes de macaques préhistoriques en manque. Depuis quand c’est la faute de la victime, si elle a été agressée?

Est-ce que je fais l’apologie de la violence des victimes envers leurs agresseurs? Oui clairement. On sait que la justice française ne punit pas vraiment les coupables, ou pas suffisamment, que les pires des pervers, les pires des prédateurs sexuels sont justement des gens qui nous gouvernent et qui font les lois. De ce fait, je suis persuadé qu’une femme, si elle ne veut pas être victimes, dans notre société de dérangés, doit frapper vite et fort, quitte à tuer… ou savoir appeler  l’aide.

Lorsqu’on parle de self-défense, les fausses écoles de self-défense parlent techniques… techniques de combat. Frapper dans un sac une fois par an, n’a jamais protégé une femme (ou un enfant). Par contre, il faut enseigner les comportements qui sauvent. Et par là je ne parle pas de changer sa façon de s’habiller ou d’être, simplement des détails mineurs: savoir appeler à l’aide, savoir demander de l’aide quand on ne se sent pas à l’aise. Savoir s’asseoir dans un train, éviter la racaille que l’on reconnaît à des kilomètres, etc… Tout un tas de comportements qui consistent à se mettre en sécurité, préparer un replis stratégique ou se faire aider plus facilement.

Dire à une femme: “tu en as marre de te faire harceler, d’avoir des attouchements, alors cesse d’être belle” est une insulte. Rien de plus. Une femme, un homme, ont le droit de s’habiller comme ils l’entendent dans le respect des moeurs et des lois. Et les décolletés et les mini-jupes n’ont pas été interdits par les moeurs et ne sont pas hors la loi. Dire à une femme de ne pas mettre de décolleté ou de mini-jupe, c’est lui enlever la liberté d’être elle-même, c’est insultant, et incorrect. Et c’est faire preuve de faiblesse. Au lieu de conseiller cela, accompagnez la, protégez la, donnez lui des conseils pour qu’elle se protège elle même (exemple avec l’ouvrage PROTEGOR).

Je suis complètement favorable à défoncer la tronche de ces détritus qui frappent les femmes, les agressent, les touchent sans autorisation, se permettent de les insulter, même par messagerie ou commentaires internet. Je vais peut-être être extrémiste, mais ce n’est qu’en éradiquant cette race de nuisibles qui font du mal aux femmes (et aux enfants) physiquement mais aussi verbalement qu’on arrivera à une société correcte (o-Inari-sama, que de politiciens à éliminer). Les gens comme ce Gregory, ce Bastien Belloc sont des nuisibles, s’ils se permettent de juger ainsi de minimiser la portée de l’acte et de retourner la faute sur la victime, et qu’ils ne valent pas mieux que ceux qui passent à l’acte. Justifier et comprendre ceux qui passent à l’acte, c’est quelque part passer à l’acte dans sa tête ou être prêt à le faire.

Un prédateur sexuel, ce qu’il fait subit, ce qu’il dit, doit être condamné, et ces nuisibles ne comprennent que la violence. Les thérapies et la prison, ne font que les faire recommencer. Ceux qui justifient les actes de ces nuisibles, qui les comprennent et arrivent à expliquer leur geste, sont également des prédateurs sexuels en puissance.

Encore une fois, la pratique d’arts de plein contact permet de s’affranchir de l’hésitation qui permet à une victime de se défendre. Un agresseur ne mérite que de finir aux urgences sous les coups de sa victime. Il n’y a pas d’autres solution pour une victime de s’en sortie et pour un agresseur de comprendre son erreur. J’en courage toutes les femmes à ne pas hésiter à prendre des cours de self-défense sérieux (on va éviter le judo jujitsu, le krav-maga, etc… soyons réalistes un peu) et se diriger vers les écoles tels que l’ADAC, le FISFO, l’ACDS, le RDS et à ne pas hésiter à passer à l’acte qui à enfoncer sa clef d’appartement, de maison ou de voiture dans la trachée ou l’oeil de l’agresseur. Le type de détraqués qui s’attaquent aux femmes (et au enfants) sont des cancers et ne méritent qu’un traitement de fond et de choc.

Je félicite et applaudis le geste de “Jack Parker” qui a fait “cracher ses dents” à son agresseur et je lui souhaite un bon rétablissement (à Jack Parker, hein? L’agresseur, il mérite un deuxième service).

J’ai envie de dire aux femmes de ne pas hésiter à dézinguer leur agresseur. Il ne faut pas oublier une chose, si vous vous faites agresser, tripoter, par quelqu’un, vous n’êtes certainement pas la première ou le premier, il y en a eu d’autres avant vous et il y en aura d’autres après vous (et ce malgré la case procès, prison), donc autant mettre un terme immédiatement.

Voilà la France, ce pays dans lequel on habite… ça me déprime parfois…

A toutes les gens qui comprennent les actes de ces dégénérés qui touchent aux femmes, qui les tripotent, et à qui vous leur trouvez des excuses. Et vous? Vous avez une fille? Une femme? Une soeur? Une tante? Une mère? Une amie?… que ressentirez vous si quand vous la revoyez elle se retrouve comme ça:

Parce qu’un trou de balle l’a prise pour “un sac à bites”, qu’il n’a pas pu “résister à l’attraction”, que “c’est de sa faute, elle avait qu’à pas aguicher en s’habillant comme une chiennasse”? Et si c’était votre soeur? Votre mère? Votre femme? Votre fille? Votre amie? Vous lui direz aussi que c’est de sa faute que vous comprenez que ce que le mec a fait avec elle? Avant de juger les autres femmes anonymes, que vous ne connaissez pas, imaginez que c’est votre femme, votre fille, votre soeur, votre mère, votre amie qui revient complètement traumatisée par l’histoire… Que lui direz vous?

Dans un autre poste je posais la question: ça sert à quoi de faire des arts martiaux, d’être fort, et pour quelle raison? Pour voir des femmes se faire agresser et ne pas bouger? Je suis persuadé qu’un pratiquant d’arts martiaux, parce qu’il a commencé à mettre le pied dedans, s’il se revendique en tant que tel, a le devoir de ne pas laisser le crime impuni. Qu’elles qu’en soient les conséquences. C’est ça être humain, c’est ça être citoyen et c’est ça pratiquer des arts martiaux! Sinon autant faire de la muscu et du yoga!

Pas de pitié pour les agresseurs! Et ceux qui postent des messages comprenant les agresseurs, minimisant leur rôle, les excusant mêmes ne mérite guère mieux. Des actes ou des mots, c’est la même chose. Car les mots trahissent le vécu, et donc des situations dans lesquelles le courageux posteur anonyme a failli passer lui-même à l’acte… Ou y a pensé. Il n’y a pas de frontière entre penser à passer à l’acte et passer à l’acte. Dans les deux cas, dans notre société, ça se soigne! Et encore une fois, il n’y a pas d’excuse pour une agression fusse-t-elle sexuelle, même se limitant à des attouchements… Ceux qui s’autorisent cela sont des malades et doivent se faire soigner. L’homme n’est pas un animal et il est capable de se retenir, on est en société pas dans la jungle. Et ceux qui l’oublient doivent être soignés! Et renvoyer la responsabilité de l’agression aux victimes , c’est y prendre part et cela ne doit pas être toléré. Va-t-on dire à un homme dont la famille a été assassinée: “je comprends la tueur, forcément tu habites une maison, tu as une voiture, le mec était fatigué et jaloux et du coup sous la panique il a buté tout le monde”? Non ça ne viendrait à l’idée de personne, et bien dans un autre degré, c’est le même cas. Rejeter la fautes de l’agression sur la victime n’est pas tolérable et est insultant. C’est une deuxième agression.

  2 Responses to “Les violences faites aux femmes”

Comments (2)
  1. Bonjour, je vous remercie d’être un honnête homme, et je trouve les réponses à cette jeune femme hideux. Cependant si je trouve qu’il ne faut pas hésiter à se défendre, apprendre l’autodéfense ou les arts martiaux si on le sent mais légalement si la force qu’on utilise est supérieure à celle de l’agresseur nous sommes susceptibles de peines judiciaires.

    • Bonjour,

      Un grand merci pour votre message.

      Ce que vous énoncez de façon très incomplète, est la loi qui régit l’auto-défense. Cette loi ou plutôt cette article de loi (122-5) dit: “N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte. N’est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l’exécution d’un crime ou d’un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu’un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l’infraction.”

      Autrement dit, une femme qui se fait agresser par un homme, si elle se défend et le tue, n’est pas pénalement responsable. Après c’est à l’appréciation du juge, et en général, un homme ou plutôt une racaille qui agresse une femme ne le fait pas par hasard, et n’en est pas à son coup d’essai, ils ont en général un pédigrée long comme le bras. Ce qui joue en faveur de l’agressée.

      Mais pour moi le plus important… et le plus grave… C’est que cette loi, mal connue, souvent mal interprétée, va amener les victimes à ne pas oser se défendre, de peur des conséquences. Du coup, cela va occasionner un blocage mental qui fait que même une femme ayant fait 10 ans de self-défense via des arts plutôt traditionnel dit “de self-défense” qui n’exploitent justement pas le côté légal et le côté psychologique tels que Krav Maga et les différentes synthèses modernes appelés à tord jiu-jitsu ou jujitsu. J’ai vu beaucoup de victimes être des victimes, car elles ont été bloquées justement: la peur de faire mal, la peur de nuire, la peur des conséquences judiciaires.

      Il ne faut pas oublier qu’un prédateur sexuel, de par son choix d’aller dans la prédation perd son statut d’être humain. Il devient un animal, qui ne mérite aucune pitié. De ce fait il ne faut pas avoir de la retenue pour ces monstres.

      Sans oublier qu’une agression quelle qu’elle soit, aura des conséquences importantes sur la vie future. Un agresseur qui réussit va non seulement traumatiser sa victime, mais en plus, va faire d’autres victimes. Et ce n’est ni la police, ni le tribunal et encore moins la prison qui l’empêcheront de recommencer. Alors que se faire passer à tabac par sa victime, c’est la meilleure des thérapie, et c’est une thérapie de choc.

      Encore une fois, se retenir d’agir lors d’une agression, c’est perdre et finir par être agressé. Si on décide de passer à l’acte, il ne faut aucune retenu, aucun frein, aucun blocage. Car celui qui est en face, n’en aura pas, et n’aura aucune pitié.

      Comme on dit: “il vaut mieux être jugé par 12 que porté par 4”.

      Encore merci pour votre commentaire,
      Cordialement,
      Jack

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
32 ⁄ 16 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.