Mar 282008
 

Titre original: ハチ公物語 – Hachiko Monogatari
 
Autre titre:
– Hachi-ko (USA)
– Hyvä ja uskollinen palvelija(Finland)
 
Producteur: Seijirô Kôyama
Scénario: Kaneto Shindô
Date de parution:
– 1 Août 1987 (Japon)
– 28 juin 2002 (Corée du Sud)
 
Acteurs:
 
Masumi Harukawa … Okichi
Hisashi Igawa… Maekawa
Saburo Ishikura … Machida
Mako Ishino   … Chizuko Ueno
Shigeru Izumiya  … Yasui
Hairi Katagiri  … Oyoshi, serveuse
Tokiko Kato… Tamiko
Yoshi Kato  … Kondo
Shirô Kishibe  … Client
Norihei Miki… propriétaire de l’auberge
Hiroyuki Nagato … Kiku-san
Tatsuya Nakadai… Shujiro Ueno
Toshinori Omi … Ogata
Kin Sugai   … la femme du propriétaire de l’auberge
Choei Takahashi… Kanze
Takahiro Tamura… Furukawa
Taiji Tonoyama   … Hashimoto
Kumeko Urabe  … propriétaire du magasin de tabac
Kaoru Yachigusa   … Shizuko Ueno
Kei Yamamoto   … Serizawa
Shingo Yamashiro … Tome-san
Toshirô Yanagiba  … Moriyama


Un formidable film poignant, émouvant retraçant la vie de Hachikô le chien fidèle. Un film qui ne peut qu’émouvoir. On sourit devant ce chien, et on pleure devant toutes les émotions qui y sont suscitées. Le jeu des acteurs est grandiose et rend le film encore plus attendrissant.
On ne peut qu’être ému devant la beauté des relations humaines, plutôt homme-animal, devant la pureté des sentiments exprimés. Un film vraiment vraiment vraiment beau.

On est attendrit par la naissance des bébés Akitaken (de Hachikô et ses frères et soeurs). Les petits gémissements du bébé chien ajoutent un touche adorable tout au long du film.

Le film est aussi très intéressant culturellement, car on peut voir les habitudes vestimentaires de l’époque. On peut y voir un mariage chrétien, un aperçu d’un département de l’université de Tôkyô. On y voit aussi un aperçu de l’histoire du Japon avec un clin d’oeil au début de la guerre sino-japonaise.  Un film culturellement très intéressant, vraiment…

Même si l’histoire du film diffère un peu de l’histoire véritable, il n’en reste pas moins triste pour autant.  La musique elle-même rajoute de la mélancolie aux gémissements de tristesse de cette brave bête. On ne peut s’empêcher de verser une larme lorsque le chien rejoint enfin son maître.

mort de Hachiko: http://youtu.be/TRBL9x0k9AQ

Tatsuya Nakadai, bien connu des amateurs de chambara nous donne une prestation des plus remarquable. Le chien lui même joue incroyabalement bien, les émotions transparaissent à travers lui. Difficile de ne pas verser une larme devant la tristesse de la solitude de ce brave chien. L’amour entre le maitre et son animal est tel que le chien attendra son maitre décédé dans la souffrance de la faim, de la solitude, de la tristesse des rejets, des blessures.

Âmes sensibles s’abstenir, ou prévoir un paquet de kleenex!

Les émotions sont si pure qu’il est difficile de ne pas éprouver de tristesse ou de compassion, lorsque cette relation si forte qui unit le maître et son chien se termine par le décès brutal du maitre. Un amour simple, pur mais tellement fort.

Tout se mêle dans ce film, humour devant les bétises du petit chiot, beauté de la naissance des chiots, du mariage, côté poignant et attendrissant de l’amour du chien pour son maître et réciproquement, côté triste et mélancolique de la solitude du chien qui attend un maitre qui ne reviendra jamais, côté déchirant et difficilement supportable lorsque le chien s’en retourne rejoindre son maître dans l’autre monde.

Un film plus que magnifique!

vidéo: tribute to Hachiko Monogatari sur fond de Bittersweet du groupe Within Temptation  http://youtu.be/P3s11acb7Z8




 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
22 − 13 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.