Juin 012020
 

Aujourd’hui, j’ai pu récupérer quelques uns des épisodes de Spectreman, la première série de mon enfance, avant même sankukai, avant même X-OR. Avec cette série j’ai fait un saut dans le temps. Parallèment à cela j’ai regardé de vieux épisodes de City Hunter (alias Nicky Larson en France). Ayant pas mal voyagé au Japon ces dernières années, j’ai pu me replonger dans un Japon que je connais mais que je ne reconnais pas. Et pour cause, ces séries, live action drama ou animé, remontent à 20 ans ou plus avant mon premier voyage au Japon.

Que cela soit des animé qui reflètent une réalité du Japon à cette époque mais dessinée, ou des live action drama qui capturent en image la réalité de l’époque, ce sont devenus des captures de l’histoire du Japon. Même les animés, qui sont issus de l’imagination de mangaka talentueux, il n’en reflète pas moins la technologie et le mode de vie de l’époque.

Mon père appelait cela des “japoniaiseries”, mais maintenant, elles sont une image de l’histoire.

On peut facilement faire le parallèle entre des animé et des clichés de l’époque où ont été dessiné les mangas ou animés.

Que cela soit des live action drama qui capture une image réaliste ou des animes qui dessinent une image réaliste, je ne fais pas de différence sur le contexte historique.

En revoyant des scènes d’animes se déroulant à Tôkyô ou de Live Action Drama, et en revoyant ce Tôkyô qui a évolué au moment où j’y suis allé pour la première fois et au moment où j’y suis allé pour la dernière fois, je réalise vraiment les transformations des villes et villages mais aussi de la population et du mode de vie.

Lorsque je suis allé à Tôkyô pour la dernière fois, la gare principale était devenu piétonne: https://shinryu.fr/8762-voyage-mai-2019.html

Lorsque je revois ces vieux live action et animes, le devant de la gare de Tokyo est encore un espace soumis à la circulation.

Finalement, tous ces dramas et ces animes, ce ne sont plus seulement des produits ludiques mais ils deviennent également des éléments historiques de l’évolution et du passé du Japon.

Lorsqu’on regarde les premiers tokusatsu et les premiers sentai, on se rend compte de la technologie de l’époque, des modèles de voitures, l’absence de téléphones portables et de la façon de vivre de l’époque.

C’est avec ce regard nouveau que je redécouvre tous les animes et live action drama des années 70 et 80.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
23 × 11 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.