Juil 032009
 

 


Makimono

Un makimono (巻物, “chose qu’on enroule”) est un rouleau manuel japonais. Ils étaient utilisés pour transmettre des images, des textes, ou certaines objets. Le terme se réfère aussi au makizushi.
Attention un makimono est différent d’un e-makimono. Un makimono est un rouleau sans peinture.
Par contre les emakimono sont fait à la base de makimono. Il était de coutume de coucher sur des makimono des secrets d’une école d’arts martiaux, ou des diplômes (système de menkyô)

Emakimono


Un emakimono (絵巻物 , littéralement. ‘peinture qu’on enroule’), souvent simplement appelé emaki (絵巻), est un forme horizontale, narrative et illustrée créé durant les 11ème au 16ème siècle au Japon. les emakimono combinent en général à la fois du texte et des images, et est dessiné, paint ou tamponné sur un parchemin enroulé (makimono). Ils décrivent des batailles, des romances, des histoires religieuses, des contes folkloriques et des histoires du monde surnaturel. Ils sont considérés comme l’origine du manga moderne.

Histoire et caractéristiques physiques

La tradition de l’écriture du parchemin enroulé vient de l’Inde et est venu au Japon par la Chine au 6ème ou 7ème siècle en compagnie du bouddhisme. L’intérêt pour ce type d’arts et l’art de conter n’ont cessé de croitre  durant la période Kamakura en partie grâce à ces rouleaux portables, qui étaient pratique pour la propagande des nouvelles sectes bouddhistes.

Les rouleaux, fait de papier ou de soie, étaient attachés à une goupille en bois par la gauche afin d’être enroulés pour le rangement. Enroulés, les rouleaux était sécurisés par une corde de soie tressée, puis soutenu par de la soie. Ainsi protégés, les rouleau pourvaient être transportés, placés sur des étagères ou emmagasinés dans des meubles laqués élaborés. La taille des rouleaux était en moyenne de 30 centimètres de largeur et 12 mètres de longueur. Une histoire normale prenait au total de 1 à 3 rouleaux.


Les emakimono sont lu en déroulant une longueur de bras à la fois, de droite à gauche, qui est le sens d’écriture japonais. Il était habituel pour des histoires écrites d’être illustrées: soit au début du conte, soit les illustrations coupent le texte à intervalles réguliers. Evidemment celui qui déroulait le rouleau pour le lire, le ré-enroulait pour le remettre dans sa forme originale, un peu comme lorsqu’on rembobine une cassette vidéo après l’avoir regardée.

Les emakimono servait aussi pour les premiers et les plus grands exemples de styles de peinture  que sont les otoko-e (peintures d’hommes) et onna-e (peinture de femme). Il y a plusieurs différences très fines entre ces deux styles, s’appliquant aux préférences esthétiques des deux sexes. Mais peut-être plus facilement notable sont les différences en matières de sujet. Les onna-e, incarnés par le rouleau du conte des Genji, expriment typîquement la vie à la court, en particulier les femmes de la court, et des thèmes romantiques. Les otoko-e, d’ l’autre côté, présentent souvent des évènements historiques, en particulier des batailles. Le siège du Palace Sanjô (1160), décrit dans la peinture “l’attaque de nuit du palace Sanjô” est un example célèbre de ce style.

Exemples très connus

L’exemple de emakimono présenté le plus souvent est le Genji Monogatari Emaki datant de 1130 environ. L’emaki illustre le conte Epic de Murasaki Shikibu appelé “Conte de Genji”. Ecrit aux environs de l’an 1000, la nouvelle raconte la vie et les amours de Genji et le monde de la court Heian après sa mort. Avec seulement 15% du rouleau préservé, les fragments sont exposés comme trésor national.

Le Chôjû giga (rouleau des animaux batifollants) est inhabituel dans son propre milieu, car il ne contient aucun texte, ni images. Il décrit des scènes amusantes d’animaux, par analogie de la société japonaise du 12ème siècle (un Jean de Lafontaine japonais).


  2 Responses to “巻物/絵巻物 – Makimono/Emakimono”

Comments (2)
  1. Un site passionnant, une Shiba craquante. Le bonheur, merci :)

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
22 − 13 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.