Oct 242009
 

 


Amicalement invités par nos amis du Kenyukai, nous nous sommes rendus au stage de kobudô et Uechi-ryû du 24/25 octobre 2009.

Arrivé dans le 17ème arrondissement porte de Clichy, on est rapidement accueillis par des organisateurs qui prennent nos inscriptions. On se change et une fois en tenu, on peut revoir des visages connus, et quelques célébrités dans le milieu du Uechi-ryû France.


L’équipe de l’Uechi-ryû Shubukan et Shota Tsukayama Sensei

Après avoir salué les connaissances, salué de nouvelles connaissances, le maitre du jour arrive. Il s’agit de Shota Tsukayama, 5ème dan de Uechi-ryû et élève de maitre Kinjo Kiyohide. Le stage s’avère être un stage international de par la présence de pratiquants Uechi-ryû d’Allemagne (assez nombreux), d’Espagne, et un pratiquant des Etats-Unis.

Après un salut typique shinto (on frappe deux fois dans les mains) pour appeler les ancêtres et les esprits de kanbun Uechi on commence par des assouplissements des jambes puis on passe aux hojo undô. On peut déjà voir dans les Hojo Undô une petite différence avec ceux pratiqués dans notre courant.

On passe ensuite aux Yakusoku kumite du Kenyukai.

attaquant et défenseur en garde à gauche (hidari kamae).

1er Yakusoku Kumite:
* attaquant: oizuki droit
* défenseur: shôtei uke et contre-attaque nukite dans le cou (sous l’oreille) simultanée

2ème Yakusoku Kumite:
* attaquant: oizuki droit puis oizuki gauche
* défenseur: hirate mawashiuke droit sur le oizuki droit puis mawashiuke gauche sur le oizuki gauche avec saisie
* contre-attaque tsumasaki geri

3ème Yakusoku Kumite:
* attaquant: oizuki droit, shomen geri droit, mawashi geri gauche et oizuki droit
* défenseur:  mawashiuke gauche sur oizuki, gedan barai gauche sur shomen geri droit, morote juji uke sur mawashi geri gauche et mawashi uke gauche sur oizuki
* défenseur: contre attaque boshiken

4ème Yakusoku Kumite:
* attaquant: oi zuki droit
* défenseur:  en sen no sen, shôtei uke gauche et frappe shukoken, sokuto geri droit dans le creux popité, mawashi geri gauche dans la tête puis saisie gauche du col et frappe shôken dans la nuque

attaquant en garde à droite défenseur en garde à gauche
5ème Yakusoku Kumite:
* attaquant: shomen geri gauche, puis oizuki droit et shomen geri droit (à l’origine en simultané maintenant décomposé)
* défenseur: gedan barai gauche sur shomen geri gauche, age uke ou jôdan shôtei uke gauche sur oizuki droit avec saisie, gedan mawashi uke droit sur shomen geri droit avec saisie de la jambe
* défenseur: contre-attaque projection en pivotant sur la jambe avant et en déplaçant la jambe arrière. Frappe shôken une fois l’adversaire au sol

attaquant et défenseur en garde à auche
6ème Yakusoku Kumite:
* attaquant: shomen geri droit et mawashi geri gauche
* défenseur: gedan barai gauche sur shomen geri droit, puis laisser passer le mawashi geri gauche pour amener l’attaquant à être de dos et (à l’origine frappe du pied dans le creux popité puis) amenée au sol en tirant par les épaules pour faire tomber sur le genou et atemi final (shôken)

attaquant en garde à droite défenseur en garde à gauche
7ème Yakusoku Kumite:
* attaquant: shomen geri gauche puis oi zuki jôdan droit
* défenseur: gedan barai gauche sur shomen geri gauche puis jôdan age uke sur oi zuki droit, descendre sur la jambe avant  (ici droite) avec la main droit appuyer sur l’intérieur de la cuisse et tirer sur vers soi sur le talon d’achille avec la main gauche pour faire chuter pour se relever en tirant sur la jambe saisie (avant que le défenseur soit à terre) et frappe dans l’entrejambe du pied en piétinant. (un peu comme un mouvement que l’on retrouve dans kanchin et sanseiryû, avec la double frappe gedan shôtei uchi)

attention il y a peut-être des manques dans ces descriptions dûes à un manque de mémoire. De la même façon dans l’ordre des kumite.


une partie des pratiquants durant une pause

Après deux heures de kumite, 2O fois attaquant et 20 fois défenseur, on passe ensuite à la pratique du kata seiryû.
On le fera deux fois, avec les corrections du sensei. On peut voir qu’il y a quelques différences  entre notre courant et celui du Kenyukai. Par exemple lors des 3 hiratemawashiuke et yonbon nukite, nous les effectuant en ayumi ashi, alors qu’ici ils sont fait en yori ashi. entre autre…

C’est trempé de sueur que je termine ce stage.

Ce que j’ai apprécié:
– l’ambiance, l’organisation, le sentiment de faire partie de la grande famille de l’Uechi-ryû sans les dissention inter-courant, le thème de travail du jour

Ce que j’ai moins apprécié:
– trop de chute sur du parquet (et pas d’échauffement pour préparer le corps), pour un stage de ce niveau faisant venir un expert okinawaien, j’aurais aimé voir des points de détails structurels En effet lors des kumite et du kata très peu de choses ont été mis au point niveau technique. Et de mon côté j’aurais aimé avoir un peu plus d’explication sur les pratiques de bases.

Mais ça reste personnel comme appréciation.

Dans tous les cas, ce fut un stage très enrichissant et je remercie beaucoup mon partenaire du jour, un 3ème dan allemand du club de Wuerzburg (entre Frankfurt et Nurmberg) et du sensei de ces clubs, Herr Haberzettl de m’avoir corrigé. Ce fut très sympathique d’échanger avec tous ces pratiquants issus  d’autres pays, et de dépenser autant d’énergie et de sueur avec toute la famille Uechi-ryû.


Shota Tsukayama Sensei et moi-même

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
10 − 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.