Avr 182010
 


Un CR de la journée sur le site du club de Uechi-ryu de Carrières sur Seine: cliquer ici

On commence par un échauffement articulaire dirigé par sensei Tsuchiya, avant de travailler les ukemi. Afin de bien saisir le mouvement, on le décompose, tout d’abord couché, sur le dos, puis accroupi et enfin debout. Sensei Tsuchiya insiste sur 3 points très importants:

– regarder son noeud de ceinture pour éviter que la tête touche le sol
– lorsque la fesse touche le sol, frapper avec le/les bras à 45° pour absorber l’onde de choc en retour
– contracter la ceinture abdominale et pousser sur les hanches pour éviter que les genoux remontent à la tête et fassent basculer le corps

On fait donc les ukemi ushiro et yoko. Puis du même principe un mae-ukemi, mais pas en roulade.

Puis on passe aux principes du goshin jutsu de karate via les techniques d’aikido enseigné par sensei Tsuchiya.

Tout d’abord kote hineri sur saisie des revers. Puis kote gaeshi de façon didactique en posant son poignet contre celui du partenaire. Puis sur tsuki.  On travaille aussi yuki chigae. Ces clefs sont utilisées en défense contre diverses saisies: saisies des poignets de face, par derrière, encerclement bras pris…

Sensei Tsuchiya insiste bien sur le déséquilibre du partenaire, sur le relâchement du corps lors des techniques et sur l’attention. Il faut avoir des yeux derrière la tête et faire attention dans les 4 directions. Et surtout faire attention aux ripostes que l’adversaire peut faire. On travaille un petit exercice vraiment intéressant. Sur une saisie, je commence à faire ma technique (kote hineri) et le partenaire riposte tsuki et/ou keri. C’est à moi de faire attention de parer et continuer ma technique.

L’aikidô de sensei Tsuchiya est vraiment intéressant. Il semble moins circulaire et plus direct que l’aikidô aikikai. Il nous dit qu’en situation de combat il est difficile de faire un grand tai-sabaki circulaire. De plus il ne néglige pas les possibilité de riposte du partenaire lorsque déséquilibré et/ou saisie. Ainsi on doit toujours être vigilant et faire attentions aux frappes potentielles. Et c’est quelque chose de vraiment intéressant dans cette pratique de travailler la technique et que la partenaire essayé d’enchainer une frappe au visage ou un coup de pied à l’entrejambe par exemple ce qui fait que pendant notre technique, il faut être vigilant car on aura à parer des coups en utilisant le corps, les jambes pour les coups bas (arrêt avec le tibia), les coudes ou une main pour le haut ce qui revient à décider de fragiliser la saisie ou pas.

Sensei Tsuchiya est non seulement un sensei ayant une pratique intéressante, il est aussi très pédagogue. Ses exercices sont très didactiques et accessibles. De plus c’est une personne qui a beaucoup d’humour et qui est vraiment très sympathique. Il est vraiment enthousiaste et très facile d’accès, très ouvert., humble, modeste, passionné par ce qu’il fait et ce qu’il enseigne et passionnant C’est vraiment quelqu’un qui m’a donné et laissé une très bonne impression. Et son aikidô est vraiment très beau à voir. J’aime beaucoup, personnellement. C’est vraiment quelqu’un à connaître, à rencontrer et à voir pratiquer. Et son aikidô et sa façon de l’enseigner est vraiment aussi une chose qu’il faut voir et surtout tester (son site: http://shodokan-aikido.fr/). C’est vraiment un plaisir que d’évoluer sous sa direction.

Ce stage a été non seulement très intéressant d’un point de vue technique, culturel mais aussi d’un point de vue humain. Ca a été un réel plaisir de rencontrer ce sensei mais aussi tous les pratiquants d’aikido et de shôtôkan qui sont venus à ce stage. Notamment des pratiquants ayant pris connaissance de ce stage via internet, mais aussi nos amis du club d’aikidô de l’USMC. C’est toujours un réel plaisir d’échanger avec des gens d’horizon martiale diverse.

Merci à Didier et sensei Shimabukuro pour l’organisation du stage, merci à sensei Tsuchiya d’être venu diriger ce stage, à ses assistants et élèves ainsi qu’à mes partenaires du jour.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
21 × 27 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.