Nov 292009
 


Aujourd’hui, rendez vous au même lieu, à 9h30 pour la deuxième partie du stage. Déjà bien diminué par les courbatures, des coupures aux pieds et les résultats de kitae-waza trop poussés par l’enthousiasme du stage, on salue amicalement ceux qui sont revenus ainsi que des nouveaux visages et des connus qui n’étaient pas là hier: Lionel, Greg, Maki, Martine… On commence à s’aligner petit à petit.

C’est Didier qui fait l’échauffement pendant un petit quart d’heure. Très dynamique, très progressif, les articulations sont bien préparées et les groupes musculaires aussi. Le rythme cardiaque s’est élevé de ce qu’il faut pour passer à la suite.

Puis sous la direction de sensei Shimoji on effectue le kata sanchin trois fois, avec l’accent mis sur la position de base. Sensei shimoji corrige de nombreux détails avec la traduction et les explications supplémentaires de sensei Shimabukuro. Sensei Shimoji insiste beaucoup sur la position, le fait de fermer la position des jambes mais aussi de compacter un peu plus la position des membres .

Puis on passe aux kata kanshiwa, kanshu et seichin. A chaque fois les conseils sur la positions, le rythme, la structure sont vraiment justes et précis.

Puis on est séparé en deux groupes: ceux qui connaissent seisan et les autres. Pendant que le groupe qui connait seisan l’effectue avec sensei Shimoji, deux groupes sous la direction de sensei Shimabukuro et sous la direction de Didier pratiquent les premiers kata et travaillent des applications à deux.

Durant la pratique du kata seisan, sensei Shimoji nous corrigera plus sur le rythme et les enchainements des techniques. Sensei Shimoji est réellement impressionnant, très compact, mais très fluide et dynamique.

Puis on passe aux habituels kitae-waza. Je travail avec Greg… L’apport technique et les conseils que donnent les senpai sont riches et n’ont pas de prix. Puis Greg demande à sensei Shimoji de nous faire travailler les kitae-waza tel que lui les fait travailler dans son dojo.

Ainsi sensei Shimoji nous présente son travail des kitae waza tels qu’il a l’habitude de les faire travailler dans son dojo: frottement avant-bras contre avant-bras, frappe sur l’avant-bras après coup de poing, low kick dans le mollet et la cuisse, puis à l’intérieur. Il nous explique les pourquoi de chaque exercice. Par exemple, sur les kitae-waza à l’intérieur de la cuisse, il faut y aller très doucement car beaucoup de veines et de points vitaux se trouvent à l’intérieur. J’en ai déjà plein les jambes. Là je travaille avec Tsuyoshi.
Tsuyoshi-san doit mesurer quelques centimètres de moins que moi et peser moins de 15 kilos (si ce n’ets plus), mais il est la preuve vivante que la technique et la pratique surpassent le physique.

On passe ensuite au travail des techniques de combat.
attaque low-kick droit, low-kick gauche (ou coup de genou) et direct à la tête avec saisie et contrôle. La saisie doit être ferme et rapide et le contrôle doit planter le partenaire pour l’empêcher de réagir par une contre-attaque.
Puis on effectue le même type d’exercice en switchant de garde. Si on est garde à gauche on switch en garde à droite puis on déclanche l’attaque.

Sensei Shimoji nous fait travailler une défense contre tsuki chûdan ou jôdan. Avec un tai sabaki et la défense/contre-attaque en simultané. Le partenaire attaque oizuki chûdan (par exemple), on efface le buste (tai sabaki) et riposte par un atemi en étant en protection. Sensei Shimoji nous montre les cibles à toucher principalement (cibles que je ne détaillerai pas ici).

Puis on termine par quelques renforcements musculaires avant d’aller tous ensemble se détendre devant un bon repas convivial et sympathique.

Cette journée de stage a été vraiment passionnante. J’ai pu tourner avec des gens très compétents, très qualifiés, très fort sous la direction de sensei d’exception. Sensei Shomoji est vraiment incroyable, puissant, vif, compact, dur tout en étant souple… c’est un réel plaisir de suivre un de ses stages. Durant ce stage il nous a beaucoup donné… et ça, ça n’a pas de prix.

Maintenant il ne reste plus qu’à récupérer de la fatigue, des courbatures et hématomes divers, et mettre en pratique ce qu’on a pu apprendre durant ce week-end.

Un grand merci au club de Montesson pour avoir organisé ce superbe stage, à maître Shimabukuro pour avoir fait venir sensei Shimoji. Merci à mes partenaires du jour: Greg et Tsuyoshi.

  2 Responses to “[CR] Stage de Uechi-ryû avec sensei Shimoji – 29 novembre 2009”

Comments (2)
  1. hi jack , am trying to read your blog , nice pictures are all

    thank you

    sajesh

    • Hello Sajesh, Thank you for coming there. Welcome here.
      I’m sorry that every article are in French. Unfortunatly I don’t have time to translate in English. But at least I’ll try to do it when giving feedback of seminar.
      お元気ですか?下地先生とサジェーシさんのかぞくによろしくお願いいたします。
      お元気で。
      Jack

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
4 + 13 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.