Mai 152010
 


Depuis quand, l’auto-destruction est “cool”?

Que nous arrive-t-il à nous (êtres humains)? Depuis quand l’auto-destruction est devenu “cool”? Pourquoi est-ce que fumer, boire de l’alcool, l’absence de sommeil, etc… est devenu tellement normal à un point qu’il est n’est pas étrange de “le faire”, mais étrange de “ne pas de le faire”?

Hier soir, Lila et moi sommes allé à un championnat de MMA pour encourager un de nos amis de l’équipe Philippine Lakay, dans son combat contre un boxeur thailandais professionnel. Kevin a gagné par KO technique au sol en seulement 2 minutes 30.
 
Mais les combats de MMA n’étaient pas la seule chose qui se passait ce soir. De nombreux autres combats se déroulaient, et je pouvais voir environ 80% des 3000 personnes de la foule combattre contre leur propre corps.

J’ai été choqué par le nombre important de demoiselle (je devrais dire filles, parce que lorsque l’on boit autant, on perd le titre de demoiselle), buvant des verres en plastiques géants comme si c’était de l’eau. Et c’était SI naturel, SI normal.

C’était comme si la bière était une nouvelle eau. Nous savions déjà que les hommes sont suffisamment stupides pour la boire  bouteille après bouteille, mais les femmes??? Pourquoi? Est-ce qu’on se sent vraiment plus “cool” avec quelque chose dans nos mains? Est-ce la seule façon pour casser la lourde barrière des traumatismes émotionnels et du manque de confiance en soi que l’on soit obligé de le cacher derrière un verre de bière ou une cigarette?

Ce n’est pas parce que le goût est bon? Il ne l’est pas. C’est seulement un conditionnement (de la famille, des amis, des films, de la société, …) qui nous fait penser que c’est bon? Si vous essayez de donner un verre de bière ou une cigarette à une personne qui n’est pas conditionnée comme un jeune enfant ou un homme sauvage de la jungle Africaine, et vous verrez exactement ce qu’en est le goût pour un véritable être humain!
 
Je suis arrivé en Asie la première fois en 1991, et même dans les grandes villes, vous auriez pu vois rarement une femme fumer ou être saoule. Aujourd’hui 2010, j’habite à Singapore et il semble que tout le monde fume. Partout où je regarde, les gens boivent de la bière, du coca-cola, ou essaye de sembler français avec un verre de vin. Allez au rez-de-chaussé d’un immeuble de n’importe quelle entreprise, et à n’importe quel heure du jour, vous verrez 5 à 10 gars (et filles) prendre leur “pause cancer”. Une pause; oui, ils vont en avoir une. Une pause de la vie.

Je continue à me poser la même question, et je ne trouve aucune réponse. Quand est-ce que boire est devenu cool? Quand est-ce que fumer est devenu cool? Quand est-ce que se lever le matin avec un mal de tête carabiné, une mauvaise haleine, et arriver 20 minutes en retard au travail est devenu cool?

Je ne sais pas. Mais ce que je sais maintenant est cela: J’attends impatiemment le jour où nous, humains, déciderons finalement d’évoluer, et lorsque nous boirons de l’eau, serons végétariens, respirant de l’air frais, n’abîmant pas la couche d’ozone, nous seront COOL.

J’attends impatiemment ce jour, lorsqu’au lieu de se battre les uns les autres au nom du messie ou d’un prophète, nous commencerons à appliquer ce que ces grands professeurs nous ont enseigné un millier d’années auparavant, et que nous n’avons pas vraiment compris.
 
Si nous ne sommes pas capables de prendre soin de ce temple qui est notre corps, de nous aimer et nous respecter les uns les autres, de vivre en harmonie avec notre environnement, à quoi ça sert d’aller à l’église, au temple, à la mosquée, etc… Pourquoi est-ce qu’on prie ou qu’on fait le ramadan une fois par an? Pour s’acheter une bonne conscience? Et bien, que tu y crois ou non, on ne marchande pas avec les dieux. Soit tu vis proprement soit tu ne vis pas proprement. Mais ce ne sont pas les dimanches qui vous achèteront une place au paradis!
 
Certaines personnes pensent que les arts martiaux, la boxe, le MMA sont violents, durs pour le corps, inhumains. Et bien repense-z-y par deux fois. Hier sur le ring, ces deux combattants, semblaient bien plus humain que ce groupe de dix personnes (5 filles et 5 gars) devant nous, mangeant ces étrange hamburger sentant la mort et buvant des litres et des litres de bière!

traduction d’un article de Fred Evrard: http://www.kali-majapahit.com/articles/articles_selfdestruction.htm


Je trouve cet article intéressant pour plusieurs raisons.

Dans un premier temps il montre l’incohérence des comportements de gens qui se disent croyants et pratiquants et qui suivent les préceptes de leur religion, une fois dans le cadre de la pratique religieuse, mais absolument pas en dehors, et qui n’hésitent pas à se livrer à tous les excès…

Dans un second il montre que la violence que l’on voit dans les sports de combats (mais aussi dans les jeux vidéos) n’a rien en commun avec celle que certaines personnes bien pensantes, qui vont condamner ces jeux vidéos et ces pratiques martiales, infligent à leur corps par leurs excès.

Bref, deux poids, deux mesures…

Merci Fred pour cet article très intéressant…

  7 Responses to “Depuis quand l’auto-destruction est “cool”?”

Comments (7)
  1. Très intéressant comme article, et très vrai pour la France.

  2. Donc l’excès est à bannir certes, mais un cowboy sans sa cigarette…il serait moins “badass” de même qu’un rônin sans son cruchon de saké de temps en temps…

    • Bonjour,
      Oui en effet l’excès est ce qui détruit, et souvent ce qui détruit consommé avec modération tend à soigner. Par exemple l’arsenic, la digitaline, sont des poisons, mais en petite quantité, ils peuvent soigner des problèmes de santé.
      Maintenant se détruire pour avoir l’air “badass”, je ne peux pas me permettre de le cautionner publiquement. Et lorsque l’on dit que la bière, la vin ou le whisky sont bon pour la santé, le filtre de lecture de certaines personnes les poussent à penser qu’il s’agit d’une justification pour se torcher, car pour eux, une demie-bouteille de whisky c’est de la modération. Donc cet article, qui est une traduction en fait, tend à parler des comportements destructeurs (même si je ne partage pas l’aspect extrémiste dans l’autre sens: “boire beaucoup = se détruire, donc il ne faut boire que de l’eau”).
      Ceci dit pour des pratiques martiales sérieuses, il faut mettre cela dans l’équation. Ayant une pratique de loisir, et sachant que l’on est sur terre que pour un tend réduit, et que l’avenir s’annonce pas vraiment gai, je pense qu’il faut se faire plaisir quand on en a l’occasion. Mais il ne faut pas se tromper de discours…
      Amicalement
      Jack

      • Certes le problème étant en effet que les limites semblent être devenues floues pour certain(e)s. Fait qui pour ce que j’en pense découle d’un manque de repères évidents, d’une transformation à peine palpable de notre société, sans compter que les médias de masse valorisent ce type de comportement chez les jeunes (l’éxcès de “connerie”, d’inculture étant valorisé par des émissions comme secret story, certains jeux télévisés…) sorte de satanisme, d’inversion des valeurs…combien de fois m’a-t-on répondu “je n’ai pas envie de me prendre la tête” quand je dis que je regarde uniquement des documentaires quand j’allume ma télé? comme l’a dit Alexandre Astier dans une de ces émissions crétinisantes (extrait à trouver sur le net) “on ne peut pas ranger ensemble regarder quelque chose de brillant et se prendre la tête, on ne peut pas ranger tous ceux qui réfléchissent dans le clan de ceux qui se prennent la tête, c’est un amalgame très dangereux”. Pour ma part il a entièrement raison, je pense qu’il y a une raison pour que ces émissions abrutissantes passent aux heures de grande écoute. On nous a vendu tout ça en tant que divertissements, les opposant aux émissions dites culturelles…
        Mais je m’égare…

        • oui tout à fait, après il y a ce qu’on peut dire publiquement et ce qu’on ne peut pas dire de peur d’être mal compris et qu’on soit sorti du contexte.
          Il vaut mieux dire publiquement NON ou OUI, que “non mais…” ou “oui mais…”.
          Dire “l’abus d’alcool est mauvais pour la santé” introduit une variable “abus”… qu’est-ce qui est de l’abus et qu’est-ce qui ne l’est pas?
          Dire “un verre de vin rouge par jour est bon pour la santé”, introduit une autre variable de quantité, pour certains le verre que je choisirais sera trop pour eux, et vice-versa, un dé à coudre n’est pas vraiment un verre pour beaucoup d’entre nous.
          DU coup pour les politiciens on introduit une déresponsabilisation d’un sentiment double: le sentiment de se préoccuper de la santé des administrés, mais aussi le sentiment de ne pas nuire au lobby et au commerce du vin…
          Alors que la bonne réponse serait de dire “L’alcool est mauvais pour la santé… point… pas de concession” si on se préoccupe de la santé des gens.
          Et “consommez du vin c’est bon pour le commerce” si on part dans le sens économique de la communication.

          Après chacun voit midi à sa porte, mais les discours peu clair, et nuancés, ne sont pas bon à dire au public, et il vaut mieux être clair et direct dans la communication sans prendre de nuance.

          Après pour la pratique sérieuse des arts martiaux, la consommation d’alcool est un frein, pour ceux qui n’ont pas la pratique sportive pour éliminer ce trop plein d’énergie ^^

          Amicalement
          Jack

          • Bonjour Jack,

            Tu écris: “DU coup pour les politiciens on introduit une déresponsabilisation d’un sentiment double: le sentiment de se préoccuper de la santé des administrés, mais aussi le sentiment de ne pas nuire au lobby et au commerce du vin…”
            Je pense que leur préoccupation est d’être élus: ne pas nuire aux lobbys qui ont les moyens de soutenir la concurrence et donner aux votants l’illusion qu’ils se préoccupent, d’eux.

            Marc

  3. @Marc – Bien le bonjour! Tout à fait d’accord…depuis l’invention de la télévision et de la radio le fameux “du pain et des jeux” n’a jamais été aussi criant et aussi décelable…après libre aux gens de le déceler ou non XD

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
52 ⁄ 26 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.