Fév 032012
 

J’ai vu de nombreux articles sur le jû-jutsu et notamment son histoire avec une référence au yawara-jutsu présentant cette dernière référence comme quelque chose de semblable mais différent. D’un certain point de vue, yawara-jutsu se réfère au jû-jutsu, mais pas de la façon dont vous pouvez le penser. Avant d’aller plus loin je vous invite a lire deux articles précédents sur la jû-jutsu: un premier article sur la façon d’écrire correctement le nom et un autre dont le sujet est le ju-jutsu traditionnel.

Je rappelle que c’est ma vision des choses basée sur l’histoire de ces écoles au Japon, et que de ce fait je ne reconnais pas une nouvelle appellation moderne comme étant UN ART MARTIAL.

Ceci étant dit, les seules fois ou je vais au Japon et que je rencontre le terme Yawara ou Juu via le kanji 柔, il s’agit soit d’une école de judo (柔道) soit de l’adjectif yawarakai (柔らかい). En fait yawara seul est utilise au Japon pour parler de souplesse en terme de corps humain (une gymnaste souple, des muscles souples) ou pour parler de tendresse au niveau culinaire (de la viande tendre. Donc au Japon, parler de yawara (柔) sera le plus souvent utilise comme cela.

 le kanji 柔 est composé de deux kanji: 矛 (lance) + 木 (bois) ce qui signifie “bois suffisamment tendre pour être coupé facilement”
Le kanji signifie tendre, souple, pliable, doux, flexible.

De ce fait son utilisation est assez simple à comprendre. Dans le cadre des arts martiaux 柔道 (jûdô) ou 柔術 (jûjutsu) il se dit “jû”.

Mais ce qui est le plus cocasse c’est de lire yawara-jutsu (et non jitsu, je vous rappelle ce que j’en pense… car jitsu veut dire autre chose), et jû-jutsu dans une même phrase. Car si on regarde le kanji, la lecture on’yomi est “nyû”/”jû” et la lecture kun’yomi est “yawarakai”, “yawarageru”, “yawaragu”. Donc selon le mot, selon la phrase, selon la règle de lecture, le kanji se prononcera “jû” ou “yawara”, mais pas les deux. En l’occurence c’est jûjutsu, yawarajutsu est une erreur. Inutile d’épiloguer plus longtemps.

D’autant plus que le kanji seul 柔, d’après mon dictionnaire ne se lit pas “yawara”, mais yawa. Comme dans l’expression 柔よく剛を制す (yawa yoku gô wo seisu): les paroles douces viennent à bout des coeurs durs. De ce fait parler d’une école japonaise de jûjutsu se nommant yawara est une erreur linguistique. Il n’y a pas d’école de jûjutsu se nommant “yawara” ou “yawara-jutsu” (et encore moins yawara-jitsu”). Et si ces écoles existent, elles n’ont rien de japonaises et n’ont absolument aucune relation avec les écoles traditionnelles japonaises (sauf la synthèse ou l’invention qu’en a fait le créateur).

Lorsque des gens souhaitent authentifier et valider l’existence de leur école créée par leur soin comme étant une école traditionnelle ancestrale, et surtout souhaitent en faire la promotion et pour cela donne une origine japonaise, et une histoire, souvent ils font l’erreur et parlent de yawara-jutsu ou yawara comme une école de jûjutsu ou comme une entité synonyme de jû-jutsu. C’est tout simplement faux. Inutile d’en discuter plus longuement, pas d’histoire derrière, simplement de la linguistique. Cela fait partie des histoires que content certains créateurs égotiques, d’une nullité sans pareil souhaitant faire reconnaitre une école qu’ils ont créé et qui n’a de lien avec le japon seulement un rômaji erroné, ainsi qu’une histoire erronée inventée de toutes pièces (vous l’aurez reconnu, je parle bien de Stéfano Surace et son soit disant jitsu-butokukai).

Si vous voyez à l’avenir dans la même phrase parler de yawara ou yawara-jutsu, encore plus faux yawara-jitsu et de jûjutsu (et non jujitsu), sachez qu’il s’agit d’une faute. Ni plus, ni moins.

Pour reprendre une analogie, on parle d’aspirine et d’acide acetylsalycilique ou de nom IUPAC : acide 2-acétyloxybenzoïque. Je pense que personne ne va chez le pharmacien ou le médecin lui demander une boite de “acide 2-acétyloxybenzoïque”.

En conclusion: “yawara” est une autre lecture du kanji 柔 qui en lecture chinoise se prononce “jû” mais la lecture yawara ne s’utilise pas seul. Dans le cadre de l’écriture avec le kanji 術 “jutsu”, ça se lit “jû-jutsu”, lire  et utiliser “yawara-jutsu” est simplement une erreur, ça ne se dit pas, ça ne se lit pas comme ça. Toute école se revendiquant comme venant du yawara-jutsu ancestral japonais, est une erreur forcément. L’art martial yawara avec le kanji 柔 n’existe pas sous ce nom et encore moins l’art martial yawara-jutsu traduction du kanji 柔術.

Yawara-Jitsu

Il existe une école appelée yawara-jitsu, créée en 1975, qui n’a aucun lien avec le Japon. C’est une synthèse moderne de diverses écoles japonaises et non japonaises créées par Miguel J. Pérez Carrillo à Malaga en Espagne. Ce monsieur, 10ème dan de yawara-jitsu est curieusement seulement 2ème dan de jûdô, 3ème dan de jû-jutsu (lequel? On sait pas et je suis pas sûr que lui sâche) et 2ème dan de karate (lequel? On ne sait pas non plus). Le yawara-jitsu est basé autour d’une arme appelée yawara, qui est en fait un kubotan.

Cette école n’a rien à voir avec une quelconque école japonaise si ce n’est la synthèse. Et ce n’est en aucun cas une école de descendance japonaise ou issue d’un héritage japonais transmis par système de Menkyo.

  One Response to “柔 – yawara/juu”

Comments (1)
  1. Mes salutations, il y a quelque chose m’intrigue. Je suis du Congo Kinshasa j’ai étudié du ju jutsu style yawara d’après vos dites l’école n’a jamais existé la je de doute sur l’histoire de mon style

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
11 + 7 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.