Août 132011
 


Nom japonais: 伊奥
romaji: IO
Année de parution:2000
Statut: terminé
Auteur:Koio Minato
Type: romance, okinawa, mystère, science-fiction

Sujet

Taiyo Nakabiru se rend à  Okinawa lors d’un voyage ayant pour but de voir de jolies filles et d’y plonger. En effet, son père a disparu lors d’une plongée à Okinawa et il souhaite plonger à son tour afin de retrouver sa trace. Alors qu’il tente de séduire une jeune fille celle-ci l’accuse d’avoir tué sa mère. Il apparaît qu’elle et sa soeur le connaissent, alors que lui ne se rappellent pas du tout d’elles et qu’il ne se souvient pas être jamais allé à Okianwa auparavant. Après avoir convaincu les trois soeurs, Nagisa, Shibuki et Mio Miyara, de le laisser les aider et de lui permettre d’apprendre à plonger, l’enfance de Taiyo et des trois soeurs revient à lui, et certains événements étranges et mystique commencent à se déclarer petit à petit l’impliquant davantage et le hantant.


Personnages principaux

Nakabaru Taiyo: Un jeune étudiant de Tokyo avec un passé mystérieux liés à l’île de Zamami. Trouve un grand plaisir dans la plongée.

Shibuki Miyara: La deuxième de trois sœurs. Douée pour la plongée, durant son temps libre à travailler en tant qu’instructeur. Le premier est un Taiyo en vouloir, mais au fil du temps ses sentiments.

Mio Miyara: La plus jeune des sœurs Miyara, qui voit en Taiyo son frère aîné, même si au fil du temps son affectation pour lui se transforme en quelque chose de plus profond. Il souffre d’une maladie mystérieuse.

Nagisa Miyara: La plus agée des sœurs, qui est le chef de la famille et prend Taiyo pour son jeune frère. Elle travaille officiellement comme professeur de plongée.

Murota Takehiro: professeur à l’université et ami du père de Taiyo et de celui des trois soeurs. Il a fait des recherches sur les mystères de l’île.

Ada Riho: étudiante sous la direction de Murota Takehiro, bien qu’âgée, elle a toujours le corps d’une très jeune adolescente et se fait souvent charrier sur le sujet.


Mon Avis

Le nom de la série est un assemblage intéressant. Elle est composé du kanji:
伊 qui signifie lui, elle, ça (on’yomi: i, kun’yomi: kare, kore, tada)
et du kanji
奥 qui signifie mystérieux, obscure, profond (on’yomi: ou; kun’yomi: oku, kuma)
Ce qui se prononce iou (iô), mais on trouve la série en katakana sous le nom イオ.

Le manga est   plutôt bien dessiné et réaliste dans les détails du décors. Il présente Okinawa non pas comme étant seulement l’île principale mais vraiment un ensemble d’archipels. D’ailleurs de nombreuses scènes se déroulent dans les îles de l’archipel. Si au premier abord on croit lire un manga seinen ecchi, ce n’est qu’un détail. Derrière l’histoire principale se cache un mystère et une histoire de science-fiction basée sur un mystère réel d’Okinawa, la fameuse formation rocheuse sous-marine: les ruines de Yonaguni, du nom de l’île où elles se trouvent.

Les ruines de Yonaguni font partit de certains mystères comme l’île de Pâques et bien d’autres:

    – http://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_de_Yonaguni
    – http://rr0.org/science/crypto/archeo/enquete/dossier/Okinawa/
    – http://wikistrike.over-blog.com/article-les-ruines-dans-le-pacifique-75066014.html

Le manga présente de belles image d’Okinawa, des plages, des villes, mais aussi du fond marin. L’archipel d’Okinawa est d’ailleurs très célèbre et réputé pour la plongée sous-marine… qui est un des thèmes principaux de l’ouvrage. Dans les dessins ont peut reconnaître de nombreuses particularités et spécialités d’Okinawa comme les shisa. Mais pas seulement, on peut y voir les Habu (la vipère d’Okinawa dont la peau était utilisée pour faire le sanshin, shamisen d’Okinawa). Mais aussi de nombreux caractères liés aux traditions vestimentaires, culinaires et festives (matsuri). On peut aussi y lire l’impact de la présence américaine qui y est représenté légèrement sans vouloir influencer le lecteur d’une façon ou d’une autre.

L’île de Zamami (座間味島, Zamami-jima) existe réellement et se trouve sur l’Archipel Kerama. 

L’archipel Kerama (慶良間諸島, Kerama shotō), ou îles Kerama, est un groupe d’îles au sud-ouest du Japon, faisant partie de l’archipel Ryūkyū et donc de la préfecture d’Okinawa, au nord-est de l’île de Taïwan. Cet archipel est situé au sud-ouest d’Okinawa Hontō, et est parfois considéré comme partie de l’archipel Okinawa. On y parle l’okinawaïen, qui fait partie des langues ryukyu.
L’archipel est composée de cinq îles habitées:
Tokashiki-jima (渡嘉敷島) : 15,31 km² ;
Zamami-jima (座間味島) : 6,66 km² ;
Aka-jima (阿嘉島) : 3,82 km² ;
Mae-shima (前島) : 1,60 km² ;
Geruma-jima (慶留間島) : 1,15 km² ;
Et de neuf îles inhabitées de plus de 0,1 km².
On trouve deux villages sur l’archipel1 :
le village de Tokashiki (渡嘉敷村, Tokashiki-son) sur Tokashiki-jima et Mae-shima, 705 habitants en 2012.
le village de Zamami (座間味村, Zamami-son) sur Zamami-jima, Aka-jima et Geruma-jima, 898 habitants en 2012.
L’ensemble dépend du district de Shimajiri (島尻郡, Shimajiri-gun) sur Okinawa Hontō.

 


Le scénario du manga est très intéressant, et les relations entre le personnages assez complexes. Surtout lorsqu’interviennent les ex-conjoints, l’armée américaine et tout les équipes de recherche liées aux investigations sur les mystères.Si le manga n’apporte pas grand chose en terme d’arts martiaux, ou de culture japonaise, il présente l’achipel d’Okinawa comme un endroit paradisiaque, intéressant, avec beaucoup de charme, sa propre culture, une faune et une flore bien particulière. Il montre aussi les rapports des locaux par rapport aux japonais, puis aux gaijin. Culturellement très intéressant, quant au portrait que l’auteur peint d’Okinawa.

Le manga nous emmène aussi au Pérou et partout où la présence okinawaienne est forte, lié à l’histoire du développement de l’archipel et aux mouvements de la population.

Le manga se termine rapidement en comparaison des autres séries qui durent, durent, durent et continuent encore. La série se termine par une vraie fin, ce qui est agréable.

Le manga présente aussi le seul trésor d’Okinawa… que j’ai nommé : la bière Orion (humour… private joke)


Et encore la bière Orion, ainsi que des jolies filles… en bikini… qui boivent de la bière… de la Orion Beer… mais l’important c’est la Orion Beer ^_^

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
22 − 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.