Mar 012012
 

Ce soir a eu lieu un cours en commun avec le club d’aikidô de Carrières sur Seine (comme annoncé précédemment). Le moment pour certains pratiquants de Uechi-ryû de découvrir un budô japonais issu de la science des samurai emprunt de cet esprit. Et pour les pratiquants d’aikidô de se confronter avec des gens qui savent frapper.

Il y a deux ans nous avions déjà fait ce type de rencontre avec 1 heure de karate, et une heure d’aikido, mais ça revient à faire un cours mixte, alors pour cette fois ci, Jean-Philippe, notre hôte, voulait un échange. Sur un principe commun montrer les formes de travail différentes, mais aussi confronter les aikidôka aux atémis de gens dont la spécialité, c’est cogner en plein contact, en étant ancré, et en étant stable.

En lui demandant s’il voulait montrer la différence avec les attaques téléphonées qui faisait la critique de l’aikidô, il m’a dit que ce type d’attaque ne se faisait plus (et ne devait plus se faire), et qu’il fallait qu’elles soient plus directes. Donc plus de shutô-uchi armés loin derrière et téléphonés.

On commence donc par un échauffement articulaire dirigé par Jean-Philippe. Puis Didier prend le relais avec un échauffement pour les coups de poings et les coups de pied, mais aussi coup de genou, et coup de coude. Ainsi on travaille, un enchainement jab-direct, puis mae geri, puis mawashi geri, puis hiza geri puis enpi uchi.

Ensuite Jean-Philippe présente une technique de projection sur une saisie, qui sera ensuite appliquée sur attaque au coup de poing. Là la différence de gabarit se fait sentir, et il convient d’être très très technique pour arriver à projeter sans force (surtout quand on n’en a pas, et que l’autre en face faire 40cm de plus et le double de notre poids… je pense notamment à mon très jeune partenaire du moment). Sinon il faut s’adapter avec quelques astuces (changer d’angle, utiliser un kyûsho-waza, balayer une jambe).

Didier montre ensuite une défense sur un enchainement jab-direct avec une clef en enroulement et une amenée au sol façon Uechi-ryû, donc avec une absorption et une esquive (mais légères), pour reprendre le travail montré par Jean-Philippe de déplacement et de dépassement de la ligne des épaules du partenaire (ou de la ligne des hanches selon).

L’ensemble des élèves disciplinés et attentifs en ont pour leur grade, car les explications de Didier sont claires, et parsemées d’humour plus ou moins noir.

Jean-Philippe présente ensuite une technique d’amenée au sol similaire à celle montrée précédemment sur une saisie de manche.

L’ambiance studieuse et toujours dans l’optique de la coopération et l’entraide mutuelle pour …

Puis Didier présente une défense contre couteau la plus réaliste possible, c’est à dire en prenant en compte un assaillant qui escrime, attaque cours, vivement et brièvement mais surtout enchaine. Ça sera déviation de l’attaque avec courte esquive et sokusen geri en kin geri pour dans le même temps saisir l’arme et ensuite casser le membre pour amener au sol et terminer l’agresseur.

Jean-Philippe montre une défense plus dans l’optique du budô mais en gardant les principes d’atemi, de déviation de l’arme et non de blocage, puis de contrôle du bras armé et de l’assaillant avec une clef et un étranglement.

Ensuite chacun peut s’amuser à voir comment adapter la technique sur des gabarits différents, des poids différents et des comportements d’attaque différents.

Un échange technique coopératif très intéressant qui a permis de travailler des choses que nous n’avons pas l’habitude de faire à chaque cours, face à des experts des déséquilibre, de la gestion de la distance et des articulations et projections.

d’autres photos et compte rendu ici: http://www.uechiryu.fr/article-cr-cours-aikido-uechi-ryu-1er-mars-2012-100568886.html

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
24 × 19 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.