Juil 032013
 

Titre: Dr.コトー診療所 (saison 1)
Titre (romaji): Dr. Koto Shinryojo
traduit par: La clinique du Dr. Koto
Genre: Médical, drame humain
Episodes: 11 + 2 specials
Chaine de diffusion: Fuji TV
Période de diffusion: 03 juillet 2003 au 11 septembre 2003
Horaire de diffusion: jeudi 22:00
Special 1: 9 janvier 2004 au 10 janvier 2004
Special 2: 12 décembre 2004 au 13 décembre 2004
Génériques:
générique de fin: « Gin no Ryuu no se ni Notte » de Nakajima Miyuki
Thème: « Omoide Dake de ha Tsura Sugiru » de Shibasaki Kou

Dr. Koto Shinryojo (Dr.コトー診療所 Dr. Kotō Shinryōjo, littéralement « la clinique du Dr. Koto) est à la base une série de manga de Takatoshi Yamada sérialisée dans le magazine Shogakukan’s Weekly Young Sunday jusqu’à son arrêt. Puis fut transposé dans Big Comic Original en 2008. En 2004, il a gagné le prix Shogakukan Manga Award dans la série des mangas génériques.

Sujet

Après avoir fait une grave erreur dans son travail à Tokyo, le talentueux chirurgien Goto Kensuke est invité à prendre en charge la seule clinique sur la petite île de Yonaguni, Okinawa. Il est difficile d’obtenir des médecins compétents pour officier dans cette île lointaine, et les insulaires sont désormais habitués à voyager pendant des heures par bateau pour les soins médicaux appropriés. Malgré une apparence faible et peu fiable (il a le mal de mer, n’a pas le permis de conduire), il gagne l’estime des insulaires au début sceptique sur ses compétences grâce à son dévouement. Certains enfants de l’île créent un drapeau pour sa clinique mais comprennent mal son nom. Il devient dont par la suite, connu par tous comme: le docteur Koto.

Acteurs

Yoshioka Hidetaka : « Dr. Koto » / Goto Kensuke
Shibasaki Kou : Hoshino Ayaka
Kobayashi Kaoru : Hoshino Seiichi
Tokito Saburo : Hara Taketoshi
Otsuka Nene : Nishiyama Mariko
Izumiya Shigeru : Ando Shigeo
Sengoku Noriko : Uchi Tsuruko
Kakei Toshio : Wada Kasunori
Ishida Yuriko : Harasawa Saki
Omori Nao : Sakano Takashi
Tomioka Ryo : Hara Takehiro
Asaka Mayumi : Hoshino Masayo
Sakamoto Nagatoshi (坂本長利) : Nakamura Saburo
Naya Shindai (納谷真大) : Yamashita Kazuo
Morikami Chie (森上千絵) : Yamashita Michiko
Haruyama Mikisuke : Yamashita Kunio
Imafuku Masao : Yamashita Akio
Ikeda Koushin (池田晃信) : Miyano Junpei
Tanimoto Mami (谷本真美) : Miyano Mayumi
Ohgo Suzuka : Nakamura Shuko
Ohata Wakana (大畑稚菜) : Kawahata Natsumi
Funaki Masakatsu (船木誠勝) : Yamashita Tsutomu
Takahashi Fumiko (高橋史子) : Yamashita Harue
Saito Daiki (斉藤大貴) : Yamashita Shinichi
Matsumoto Rina : Yamashita Momoko
Shioya Shun : Hashiguchi Shun
Kuriwaki Takashi (栗脇高志) : Pécheur 1
Higashi Seichiro (東誠一郎) : Pécheur 2
Kumagami Hiroyuki (熊耳宏之) : Pécheur 3
Yamanishi Atsushi (山西惇) : Motoki Wataru
Matsuda Shiro (松田史朗) : Yamashita Ju
Yatsu Isao : Iwao Ji

Invités

Minoura Yasuko (箕浦康子) : Kasai Mitsue (ep1)
Kunimura Jun : Uchi Makoto (ep2)
Sakurai Sachiko : Sakano Yukari (ep2-3)
Takahashi Seiro (高橋征郎) : Sakano Tatsuro (ep3)
Tabata Yuri (田畑ゆり) : Sakano Kazue (ep3)
Nakane Toru : Komura (ep3)
Kimura Yoshino : Ashida Yuki (ep4,5)
Ryu Raita : Ashida Ryuichiro (ep4,5)
Izawa Ken : Abe Junichi (ep4,5)
Shirakawa Kazuko : Abe Hiroko (ep4,5)
Uzaki Kei (宇崎慧) : Kashiwagi Shuichi (ep5)
Kamiki Ryunosuke : Sugimoto Ryuichi (ep5-7)
Ito Ayumi : Ando Rika (ep7)
Kashiwabara Shuji : Furukawa Toru (ep7)
Tsuda Kanji : Tatsumi Kenji (ep9,10)
Asami Reina : Tatsumi Kumiko (ep9,10)
Yamazaki Shigenori : Mikami Shinichi (ep10,11)
Owada Shinya : Okumura Shiro (ep11 & SP1)
Mitsuishi Ken : Ozawa Shinji (SP2)
Kanno Misuzu (神野三鈴) : Ozawa Sayuri (SP2)
Ozaki Chiaki (尾崎千瑛) : Ozawa Hina (SP2)

Production

Script original: Yamada Takatoshi (山田貴敏) Dr. Koto Shinryojo (manga)
Plannificateur: Sugio Atsuhiro
Scénariste: Yoshida Noriko
Producteur: Tsuchiya Ken (土屋健)
Metteur en Scène: Nakae Isamu, Kobayashi Kazuhiro, Hirai Hideki
Musique: Yoshimata Ryo

Mon avis

Un drama superbe qui redore le blason du médecin qui se dévoue pour sauver autrui. Qui se dévoue? Qui se sacrifie plutôt.

Un magnifique drama humaniste qui redonne foi en l’être humain, en son prochain et qui permet d’espérer qu’il y a du bon en chacun de nous, du bon qui ne demande qu’à sortir et s’exprimer.

Les acteurs sont grandioses et la musique est tout simplement divine.

L’action se déroule sur l’île de Kishina-Jima (志木那島) qui est en fait l’île de Yonaguni (与那国島, Yonaguni-jima), une île du Japon faisant partie des îles Yaeyama, elles-mêmes appartenant à l’archipel Sakishima avec les îles Miyako à l’est et les îles Senkaku plus au nord, et donc aux îles Ryūkyū (archipel d’Okinawa maintenant). Elle appartient administrativement à la préfecture d’Okinawa. Le yonaguni est la langue parlée sur cette île, contrairement aux autres îles Yaeyama où l’on parle le yaeyama. Cette île est aussi célèbre pour ses structures pyramidales immergées appelées « monument de Yonaguni », ainsi que pour l’espèce de cheval Yonaguni.

D’ailleurs la musique de sanshin est constamment là pour nous rappeler le lieu. Il s’agit d’Okinawa… La clinique du Docteur Koto se trouve au sein d’un village de pêcheur. Quelque part, il présente des gens pas très intelligents, abruptes, au QI pas très élevé, mais au grand coeur et solidaire. Un des épisodes spéciaux présente même une fête culturelle et traditionnel des pêcheurs durant laquelle une danse martiale à la hallebarde (plutôt style hallebarde chinoise que le naginata) est effectuée. On y boit de l’awamori et de la bière (et je suppute qu’il s’agit de la Orion.

Comme tout bon drama qui se respecte, on nous présente les valeurs de la famille, mais surtout l’importance des liens que l’on tisse. On nous montre que les amis sont partie intégrante de cette famille, et qu’il faut compter les uns sur les autres. Quelque part on montre aussi le rôle de la Femme, comme étant un être supérieur à l’homme sur bien des points: la capacité à endurer la souffrance, la force, etc. Par exemple un couple est présenté, la femme s’est occupé pendant 26 ans de son mari, sans qu’il lève le petit doigt. Lorsque c’est à lui de s’occuper de sa femme, il n’en est tout simplement pas capable et sa femme devient une gène. C’est une exemple parmi tant d’autres. Pour sauver quelqu’un de l’île les femmes se réunissent pour donner leur sang, alors que les maris… Ne lèvent pas le petit doigt. Dans ce village de pêcheurs pas très futés, les femmes sont nettement plus réfléchis, plus intelligente.

Une autre chose que montre ce drama, c’est que les médecins ne sont pas des dieux qu’ils ne peuvent soigner que ceux qui le permettre et ne peuvent sauver ce qui ne peut pas l’être. La médecine n’est rien face à la nature. De plus le drama exprime nettement le fait qu’il ne faut pas ignorer des symptômes. Souvent on se dit « ce n’est pas grave, ça va passer », et au final… ça ne passe pas, ça ne fait qu’empirer au delà de toute rémission. possible. De plus il faut faire attention à nos proches. Il est vrai qu’on ne voit des proches que très rarement malade, et ce n’est pas parce qu’ils sont rarement malades qu’ils sont invulnérables, il ne faut ignorer leurs symptômes. Quelqu’un qui se plaint de maux de tête une journée entière, ce n’est pas normal, si en plus il y des signes de perturbation du langage, d’incompréhension de la langue maternelle, ou de perte de contrôle des mouvements, c’est inquiétant.

La partie médicale présente de nombreux cas, en passant du cancer incurable, à l’AVC et son accompagnement, en passant par d’autres affections ainsi que des naissances. Les actes médicaux ne sont pas intéressants en eux-mêmes, c’est plus l’accompagnement du patient avant et après et la prise en charge de la famille. On voit que le Docteur Koto redécouvre le métier de médecin, un métier où la prise en compte des sentiments des proches et du patient est importante. Alors qu’au centre hospitalier universitaire de Tokyo, les patients sont des bouts de chair destinés à entrainer les chirurgiens à tester ses talents et expérimenter de nouvelles techniques. D’ailleurs on y verra la bataille entre les médecins. Le chef de service qui va laisser le boulot à son meilleur chirurgien et posera la dernière suture pour s’attribuer l’opération. Le médecin rival qui va jusqu’à mentir sur des résultats d’analyse pour faire plonger son collègue responsable de l’opération. Ici on présente une médecine rurale proche des gens.

En conclusion je dirais que si l’on avait des dramas de ce type en France, ce pays deviendrait un pays où il fait bon vivre où les gens seraient plus altruistes et plus attentifs envers leur prochain. Et ce n’est pas avec des Koh-Lanta, Secret story, île de la tentation, ferme des célébrités, que l’on va rendre une population toujours plus abrutie par la merde que nous jettent à la figure les chaines de télévision. Sans compter les fausses informations de commerciaux qui se disent s’appeler journalistes, qui ne cherchent qu’à vendre leur produits en faisant de l’audience, plutôt qu’informer. Normalement lorsque l’on nous considère comme des moins que rien, on le prend mal, on se révolte, on exprime notre désaccord. Nous sommes des êtres humains nous avons notre dignité. Et si en plus de nous considérer comme de la viande, on nous jette des déjections à la figure, n’importe quelle personne normalement constituée réagirait. Mais non seulement personne ne réagit, mais en plus tout le monde sourit de contentement. La télévision aura bien réussit, lobotomiser la population et rendre chacun égoïste, égocentrique et fermé à son prochain.

Il est dommage que ce type de drama ne soit pas diffusés en France, il donne vraiment envie d’aider l’autre, de tendre la main, de croire en la bonté. Et si tout le monde avait ne serait-ce qu’un millième de soleil dans le coeur, un peu d’espoir et une vision plus rose, il y aurait moins de problème en France pour comprendre son prochain, pour accepter les différences, tendre la main et venir en aide aux autres. Et ce n’est pas la télévision en France qui avec son paquet de désinformation, de négativité et de pessimisme qui donnera envie de s’ouvrir aux autres. La télévision française (et celles d’autres pays) cultive la méconnaissance, l’ignorance… et l’ignorance engendre l’incompréhension qui engendre la haine.

La télé et tous les médias d’informations (presse écrite comprise) ne vendent que ce qui est négatifs, déprimant. Lorsqu’en France on parle des médecins, c’est pour parler de scandales, d’erreurs médicales… sur une vie emportée en France, combien de vie sauvées? Combien de bébés viennent au monde en bonne santé grâce aux médecins et aux infirmières? Si on parle des pompiers c’est pour parler des scandales dans les casernes… Ou de ceux qui perdent la vie dans leur combat contre le feu. Mais combien de vies sont sauvées en France grâce à eux? Ca les médias n’en parlent pas. On ne parle pas des vies sauvées… mais des scandales. Les médias ont bien dressé la population, à ne s’intéresser qu’à ce qui est sordide, qu’à ce qui est négatif et pessimiste. Les médias ont correctement dressé la population à avaler tous les mensonges (surtout les plus gros) pour faire de l’argent, rien que de l’argent toujours plus d’argent.

Et bien ici, dans ce drama on a tout le contraire. Des gens qui se contentent du minimum, mais vivent heureux en prenant soin les uns des autres avec toute la dignité et l’humanité que tout être vivant est en droit de recevoir.

Ce drama est vraiment que du bonheur. Il donne envie de quitter ce pays, ou quitter ces grandes villes inhumaines, et de se recentrer sur ce qui est important: la vie, prendre soin les uns des autres…

bande annonce: http://youtu.be/OPw_wwMoewg

Episodes sous-titrés (cliquer ici)

  2 Responses to “Dr.コトー診療所 1 – Dr. Koto Shinryoujo 1”

Comments (2)
  1. Un de mes dramas préférés. Il y a eu une deuxième saison très bien aussi.
    Dans un style un peu différent moins léger je te conseille Jin 仁 mon drama preferé.

    Si tu ne l’as pas vu A voir absolument.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
24 ⁄ 8 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.