Fév 172008
 

Titre original: 陽炎, kagerô (vapeur)
Autre titre: Heat Wave

Année: 1991
Directeur: Hideo Gosha
Scénario: Kôji Takada

Acteurs:
– Kanako Higuchi … Rin Jyoshima
– Tatsuya Nakadai … Tsunejiro Murai
– Keiko Oginome … Koyoshi
– Masahiro Motoki … Ichitaro Kosugi
– Rino Katase … Chiyoharu
– Takuzo Kawatani … Ryukichi Ineda
– Naoto Takenaka … Yasugoro
– Hakuryu … Iwazo Otaki
– Hitomi Shimizu … Kimiyu
– Tsuyoshi Ujiki … Take
– Shima Iwashita … Yoshi
– Tetsuro Tamba … Denkichi Tsuzaki
– Tamio Kawaji … Shinkichi, Hashiba
– Kazuo Kitamura … Kosugi
– Shigeru Kôyama … Yoneyama
– Isao Natsuyagi … Tadao Kiyono
– Ken Ogata … Police
– Eiji Okada … Masakichi Ono
– Choei Takahashi … Shiroshima
– Kaku Takashina … Takeshu

Au cours de la période Showa, Jojima Orin se retrouve seule au monde quand son père est assassiné par le cruel Tsunejiro. Elle est alors adoptée par la famille Kosuji, qui s’occupe d’un grand restaurant. Orin devient joueuse afin de rapporter de l’argent à la famille, comme son père le fut avant elle. Elle va ainsi être amenée à rencontrer le beau Ichataro, qui est aussi joueur et avec lequel un amour va naître. Mais elle ne tardera pas à rencontrer sur son chemin le meurtrier de son père. Un ressort dramatique qui permet d’exploiter plusieurs thèmes chers à Gosha, dont l’un des principaux est la question de l’honneur dans un désir individuel chez Orin qui est pourtant astreinte aux contraintes collectives. Mais pour laver la mémoire de son père assassiné et pour profiter pleinement de son amant, elle doit à tout prix s’émanciper du groupe dans lequel elle a grandi sous peine de perdre la raison. Esprit vengeur, honneur, individualisme et amour : tant d’éléments qui traversent Kagero et qui lui insufflent une dimension romanesque grandiose.

Un très chouette film. Tout y est Yakuza, jeux, combat au sabre,  amour, us et coutumes japonaises.
C’est intéressant de voir le comportement des yakuza et surtout de sentir que la régle qu’ils suivent se rapproche du bushido des samurai.
L’action se déroule en 1928. On peu ainsi voir un aperçu du Japon de cet époque, les déplacements en train à vapeur, les premières voitures (citroën).
On peut également y voir  ce qui se passe durant la fête de natsumatsuri, fête traditionnelle japonaise de l’été.
On peut voir un superbe concert de taiko (tambour japonais), et entendre de superbe chant et musiques traditionnelles.
Et toujours la performance des acteurs habituels de Chanbara: Tatsuya Nakadai et Tetsuro Tanba, bien que vieillit n’ont rien perdu de leur charisme.
Et pour finir la musique de seikimatsu.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
13 + 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.