Nov 072013
 

Je vous avais parlé il y a plus de trois ans d’un manga sur le karate: 空手小公子 小日向海流 – Karate Shoukoushi Kohinata Minoru

Depuis 3 ans, ce manga continue à paraître toujours en richesse scénaristique, technique mais aussi en enseignements. Le dernier volume en date, traduit en anglais aujourd’hui même a pour titre: l’âme du karate, soit karate damashii (唐手魂).

Dans ce volume, le jeune Kohinata Minoru  fait face à l’épreuve des 10 combats pour le passage du shôdan. Il doit enchainer dix combats en plein contact avec pour seule protection des gants de boxe. Evidemment, les nombreuses épreuves qu’il a enchainé, les longues heures d’entrainement, toutes les compétitions auxquelles il a participé l’ont amené à un niveau non égalé par nombre de ses senpai. Du coup les combats ne sont pas aussi difficiles qu’à première vue. Il choisit alors comme dernier combattant, le meilleur élève de l’école, le géant Mutô Ryûji, celui-là même qui l’a amené sur le chemin du karate et qui est parti combattre à l’étranger. Décidé à lui montrer ce qu’il est devenu, il affronte donc ce monstre, plus de 20cm et 40kg les sépare. Et durant son expérience à l’étranger, Mutô Ryûji a lui aussi beaucoup progressé, et Kohinata Minoru désire voir et sentir ces progrès. Il se prend donc une leçon magistrale, non pas sans avoir pu montrer l’étendu de son talent, mais l’expérience de Mutô Ryûji et sa puissance sont pour l’instant inégalable. Mais malgré de puissants coups reçus lui ayant cisaillé les jambes et activés les points de pression, notamment du foie, Kohinata se relève et prononce ces mots: “Me relever… je peux supporter des low-kick et des puissantes frappes au corps avec du cran, je n’irai pas au tapis avec des choses que je peux supporter avec du cran, je ne suis plus celui que j’étais quand on s’est rencontré. Je suis… un karateka”

Par ces mots simple, Kohinata Minoru exprime ce qu’il voit derrière le karate à travers son expérience. C’est à dire que le karate, forge le corps, mais surtout le mental. Les affrontements rituels, les combats en plein contact, les entrainements physiques et éprouvants font partie de cette formation qui permettent d’endurcir à la fois le corps, pour le rendre plus résistant aux coups, mais aussi et surtout à la maladie, aux affections de la vie et aux dégâts du temps.

Tout d’abord, lorsque je parle de karate, je vous parle des écoles qui entrainent avec affrontement avec plein contact, renforcement et non d’une pratique de loisir, où il est interdit de toucher, et dans laquelle, les pratiquants ne mouillent pas leur karategi après 2 heures de pratique.

Si le karate était à la base un moyen de self-défense, de survie, il a évolué avec ces temps de paix ou de conflits avec armes à feu et machines de guerre, bombes, etc. Du coup le karate est devenu une pratique qui a évolué, qui permet outre d’appréhender un combat efficacement, de renforcer le corps et en faire une arme, mais aussi renforcer le mental. Dépasser ses limites physiques sans s’abimer pour chercher un corps endurant, solide pour faire face aux diverses agressions extérieures et intérieures de la vie (maladie, âge, pollution, nourriture de moins en moins bonne qualité).

Depuis que j’ai découvert le Uechi-ryû, je ne conçois plus un seul entrainement sans renforcements, qu’ils soient sous forme de Junbi-Undô, Hojo Undô, de Kitae-Waza, ou de travail de Cardio, de Fitness ou de renforcement musculaire. Et je pense que se forger un corps d’acier ne doit pas être dissocié d’un mental d’acier. Et c’est cette association qui fait d’un combattant un adversaire redoutable, d’une victime un loup pour l’agresseur, mais aussi qui permet de supporter certains conflits et épreuves de la vie: au travail, en examen, en famille, etc.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
30 ⁄ 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.