Mai 052008
 
Kodomo no Hi (こどもの日; signifie “le jour des enfants”) est une fête nationale japonaise et un jour férié national qui se déroule le 5 mai, le 5ème jour du 5ème mois, et fait partit de la Semaine d’Or(ゴールデンウィーク, Gôruden Wîku), appelé aussi ôgata renkyû (大型連休) ou ôgon shûkan (黄金週間) . C’est un jour qui a été mis en place pour le respect de la personnalité des enfants et pour célébrer leur bonheur. Ce jour a été établit comme jour férié par le gouvernement japonais en 1948.

festival en l’honneur des enfants

Tango no Sekku

Ce jour s’appelait à l’origine Tango no Sekku (端午の節句), et était célébré le 5ème jour de la 5ème lune dans le calendrier lunaire ou calendrier chinois (avant que le Japon passe au calendrier grégorien). Il est toujours célébré le 5 mai chaque année, malgré le décalage entre les phases lunaires et les calendriers grégoriens. En Chine, actuellement, Tango est célébré avec le festival des bateaux du dragon, Festival Duanwu ou Festival Duen Ng (端午節), festival immortalisant le ministre Qu Yuan(ou Wut Yuen), (340-278 av J.C.) de l’état de Chu(楚). Qu Yuan(屈原; pinyin: Qū Yuán) est un poete patriote de l’état Chu du sud qui se donna la mort en se jetant dans une rivière en signe de protestation face à l’ère de corruption.

Sekku signifie un festival d’une saison (il y a cing sekku par an). Tango no sekku marque le début de l’été ou la saison des pluies. Tanga a une double signification: tan signifie “bord” ou “premier” et go signifie “lune”. En japonais go signifie aussi cinq (?), ce qui peut faire allusion à la date du festival; le cinquième jour du cinquième mois. Dans la culture chinoise, le cinquième mois du calendrier chinois est considéré pour petre un mois pour les purifications, et de nombreux rites qui ont pour but de repousser le mal et de faire fuir les mauvais esprits sont alors effectués.

Bien que l’on ne sache pas précisément  quand ce jour a commencé à être célébré, c’était probablement durant le régne de l’impératrice Suiko (593 – 628 Après Jésus Christ). Au Japon, Tango no Sekku est assigné au 5ème jour du 5ème mois après l’ère Nara.

Jusqu’à récemment, Tango no Sekku était connu comme le Jour des Garçons (aussi connu sous le nom de la Fête des Bannières) alors que le Jour des Filles (Hinamatsuri) était célébré le 3 mars. En 1948, le gouvernement décréta que ce jour serait un jour férié national pour célébrer la joie de tous les enfants et exprimer la gratitude envers les mères. Il a été renommé Kodomo no Hi. Il y a de nombreux mécontentement du fait que malgré le changement de nom, le jour reste quand même le Jour des Garçons et il n’est pas juste que le Jour des Garçons soit un jour férié national alors que le Jour des Filles ne l’est pas.

Avant ce jour, les familles dressaient des drapeaux koinobori en forme de carpe, un pour chaque garçon (ou enfant), exposaient des poupée kintarô chevauchant un grosse carpe, et le kabuto (兜,冑) un casque militaire traditionnel japonais.


kintarô chevauchant une grosse carpe

Kintarô et le Kabuto sont des symboles pour un garçons fort et en bonne santé.


kabuto en papier

Kintarô (金太郎) est le nom de jeunesse de Sakata no Kintoki(坂田公時) qui était un héro durant l’ère Heian, un samurai subordonné de Minamoto no Raikô (源頼光, Minamoto no Yorimitsu, 944-1021), qui fut célèbre pour sa force lorsqu’il était enfant. Il est dit que Kintarô chevauchait un ours, au lieu d’un cheval et qu’il jouait avec les animaux dans la montagne quand il était enfant.


kintarô attrapant une grosse carpe

Des gateaux de riz mochi (Japonais: 餅; Chinois: 麻糬) enveloppés dans des feuilles de kashiwa (chêne) -kashiwa mochi et chimaki- sont traditionnellement servis en ce jour.

Chanson de Kodomo no HiSei Kurabe (Comparaison de la taille)

柱のきずは おととしの    五月五日の 背くらべ
Hashira no kizu wa ototoshi no    gogatsu itsuka no Sei-Kurabe

粽たべたべ 兄さんが    計ってくれた 背のたけ
Chimaki tabe-tabe nii-san ga    hakatte kureta sei no take

きのうくらべりゃ 何のこと    やっと羽織の 紐のたけ
Kinou kurabe-rya nan no koto,    yatto haori no himo no take

(Paroles par Unnu Atsushi, Composé par Nakayama Shinpei)

Traduction:
Cette entaille sur le pilier a été faite le 5ème jour de mai de l’année précédente pour comparer la taille
Mangeant et mangeant des chimaki, mon frère aîné mesure la hauteur de ma taille
En comparaison de la dernière fois, la différence est à peine la longueur d’une corde de mon manteau court haori

Kabuto

Il est aussi souvent de coutume chez les enfants de faire un kabuto en papier, de rouler un journal et de le maintenir roulé à l’aide d’une rondelle en carton (tsuba) créant ainsi un katana en papier. Les enfants peuvent ainsi s’affronter comme des samurai, en incarnant les héros, les daimyô ou les grands généraux de leur choix.

pliage d’un kabuto:

 

 

 

 plier une feuille en triangle  ramener les deux coins sur
le troisième
 plier les deux volets
triangulaires en deux
 ramaner en pliant les deux
coins pour ouvrir
 

 

 

 

 ramener en pliant la couche
supérieure seulement
 plier encore la bande  plier la dernière partie en la
rabattant à l’intérieure
 essayez le!!!!


Koinobori

Koinobori (鯉幟/こいのぼり), signifie “bannière carpe” en japonais, est une manche à air en forme de carpe, traditionnellement mis au vent au Japon pour célébrer le Jour des Enfants. Ces manches à air sont fabriqués en dessinant un patron de carpe sur du papier, du tissu ou n’importe quel matériel non tissé. Il sont ensuite accrochés pour flotter sous le vent. Ils sont aussi connu sous le nom de satsuki-nobori (皐幟/さつきのぼり).


plein de koinobori accrochées et flottant au vent

Le Jour des Enfants est le 5 mai. Tous les panoramas à travers le Japon sont décorés avec des koinobori d’avril à début mai, en honneur des enfants et dans l’espoir qu’ils vont grandir en bonne santé et forts.

L’ensemble koinobori consiste en, du haut en bas, une fléche composée d’une paire de roues libres (矢車, yaguruma) au-dessus desquelles se trouve une girouette en forme de balle. Sous la flèche un étendard dragon-volant (飛龍吹流し, hiryû fukinagashi) qui ressemble à une manche à air, un koinobori noir et un koinobori rouge. Si plus de garçon sont dans la maison, alors des koinobori bleu, vert et pourpre sont rajoutés. La koinobori rouge peut avoir sa couleur qui varie de orange ou rose. Ces ensembles de carpes sont accrochés au toit des maisons pour flotter au vent. Le plus gros koinobori (noir) représente le père, le deuxième plus gros (bleu) représente le fils ainé, et ainsi de suite jusqu’à la plus petite carpe pour le plus jeune fils.


koinobori traditionnel

Il y a une courte chanson très célèbre que chantent souvent les enfants et leur famille:

Japonais:
屋根より高い鯉幟
大きな真鯉はお父さん
小さな緋鯉は子供たち
面白そうに泳いでる

Romaji:
Yane yori takai koi-nobori
Ôki na magoi wa o-tô-san
Chiisa na higoi wa kodomo-tachi
Omoshirosô ni oyoideru

Traduction:
Plus haut que le haut des toits se trouvent les koinobori
La grosse carpe noire est le père
La plus petite carpe dor sont les enfants
Ils semblent nager plaisamment.

 source: http://en.wikipedia.org/wiki/Kodomo_no_hi

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
12 ⁄ 3 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.