Avr 102015
 

Titre: ドラゴンボールZ 神と神
romaji: Doragon Bôru Zetto: Kami to Kami
Genre: Aventure, fantastique
Thèmes: Arts martiaux, science-fiction
Réalisateur: Masahiro Hosoda
Producteurs: Rioko Tominaga, Gyarmath Bogdan
Scénariste: Akira Toriyama, Yūsuke Watanabe
Voix:
– Masako Nozawa
– Kōichi Yamadera
– Masakazu Morita
– Masaharu Satō
– Hiromi Tsuru
– Mayumi Tanaka
– Ryō Horikawa
– Toshio Furukawa
– Tōru Furuya
– Takeshi Kusao
– Jōji Yanami
Musique: Norihito Sumitomo
Edition: Shinichi Fukumitsu
Studio d’animation: Toei Animation
Durée: 85 minutes/105 minutes (version longue)
Sortie:
– 30 mars 2013 (Japon)
– 11 février 2015 (Japon)

Dragon Ball Z: Battle of Gods (ドラゴンボールZ 神と神, Doragon Bōru Zetto: Kami to Kami, litt. : Dragon Ball Z : Dieu contre dieu) est le 18e film d’animation japonais de l’univers Dragon Ball et le 14e se déroulant dans la saga Dragon Ball Z. Il est sorti le 30 mars 2013 au Japon. Réalisé par Masahiro Hosoda, c’est le premier film japonais disponible au format IMAX. Akira Toriyama, le créateur d’origine, est impliqué directement dans l’écriture du scénario. L’histoire se déroule après le passage de Boo et avant Dragon Ball GT et s’intègre totalement dans la trame du manga. Il ne s’agit donc pas d’un dérivé.

Sujet

Quatre ans après la disparition de Boo, Birus, le dieu de la destruction (破壊神ビルス Hakaishin Birusu), se réveille après 39 ans d’hibernation. Quelques années auparavant, le Poisson Oracle lui avait prédit qu’un puissant guerrier se dresserait contre lui dans exactement 39 ans. Ayant eu echo de la mort de Freezer, Birus décide alors de partir à la recherche de son bourreau, Son Goku, dans l’espoir de tomber sur le fameux guerrier de la prophétie du Poisson Oracle4.

Alors que Son Goku s’entraîne sur la planète de son maître Kaio, Beerus, le dieu de la destruction, suivi par son compagnon de toujours, Wis (ウイス Uisu), vient rendre visite à ce dernier et souhaite rencontrer Son Goku. Lorsque celui-ci lui demande s’il connait le Super Saiyan Divin, Son Goku lui répond que non et propose à Beerus de le défier en combat singulier. Le dieu accepte à condition que Son Goku se donne à fond. Son Goku ne tarde pas à se transformer en Super Saiyan 3 mais malgré sa puissance, il n’est pas de taille face à Birus et ce dernier le bat en à peine deux coups. Kaio informe Vegeta de la défaite de Son Goku face à Beerus et lui conseille d’être prudent et surtout de ne pas le contrarier. En effet, Birus et Wis arrivent à l’improviste chez Bulma qui fête aujourd’hui son anniversaire (Krilin, C-18, Yamcha, Puerh, Ten Shin Han, Piccolo, Dendé, Son Gohan, Videl, Kamé Sennin, Mr Satan, Boo, Oolong, Trunks et Son Goten ont été aussi invités) mais malheureusement, la fête d’anniversaire va virer au cauchemar car Boo refuse de partager ses flans avec Birus et ce dernier se met vite en colère. Son Gohan et les autres sont surpassés par la puissance du dieu, même Vegeta contraint de se battre contre lui n’est pas non plus de taille. Bulma gifle Birus pour avoir gâché son anniversaire et ce dernier la frappe à son tour. Fou de rage envers Birus qui a osé frapper sa femme, Vegeta se transforme en Super Saiyan, reprend le combat face au dieu et prend un léger avantage jusqu’à ce que Birus l’assomme.

Alors qu’il s’apprête à détruire la Terre, Son Goku fait son retour et lui demande de lui accorder quelques minutes afin d’en savoir plus sur le Super Saiyan Divin. Il fait d’abord appel à Shenron qui lui raconte l’histoire de cette légende et demande ensuite l’aide de Vegeta, Trunks et ses fils afin qu’il puisse se transformer en Super Saiyan Divin mais la première tentative est un échec. C’est à ce moment-là que Dendé décide d’annoncer à tout le monde que Videl est enceinte mais cette dernière l’annonce elle-même puis participe aussi à la tentative de transformation. Grâce à Videl, ses fils, Trunks et Vegeta, Son Goku parvient enfin à se transformer en Super Saiyan Divin (transformation équivalent à un dieu ayant des cheveux et les yeux pourpres). Beerus obtient finalement ce qu’il est venu chercher, propose à Son Goku de l’affronter et lui promet d’épargner la Terre s’il estime son adversaire suffisamment fort. Un combat commence alors entre Son Goku doté de ses nouveaux pouvoirs et Beerus qui semble équilibré dans l’ensemble jusqu’à ce que Son Goku perde ses nouveaux pouvoirs et le combat retourne finalement à l’avantage de Birus. Refusant d’abandonner, Son Goku se transforme en Super Saiyan et continue de se battre. Alors que Birus s’apprête à détruire la Terre avec une grosse boule de feu, Son Goku tente de la repousser mais en vain jusqu’à ce qu’il se transforme à nouveau en Super Saiyan Divin, absorbant ainsi la boule de feu. Vaincu, Son Goku reconnait la supériorité de son adversaire. Birus jugeant Son Goku suffisamment fort, tient donc parole et décide de ne pas détruire la Terre.

Doublage

Son Goku: Masako Nozawa
Vegeta: Ryō Horikawa
Son Gohan: Masako Nozawa
Piccolo: Toshio Furukawa
Kuririn (Krillin): Mayumi Tanaka
Yamcha: Tōru Furuya
Tenshinhan (Tien Shinhan): Hikaru Midorikawa
Trunks: Takeshi Kusao
Son Goten: Masako Nozawa
Puar: Naoko Watanabe
Oolong: Naoki Tatsuta
Kame-Sennin (Master Roshi): Masaharu Satō
Bulma: Hiromi Tsuru
Chi-Chi: Naoko Watanabe
Android 18: Miki Itō
Mr. Satan: Unshō Ishizuka
Boo (Buu): Kōzō Shioya
Videl: Yuko Minaguchi
Dende: Aya Hirano
Pilaf: Shigeru Chiba
Shenlong (Shenron): Kenji Utsumi
Kaiō-sama (King Kai): Jōji Yanami
Gotenks: Masako Nozawa
Takeshi Kusao: Kara Edwards
Gyū-Maō (Ox-King): Ryūzaburō Ōtomo
Mai: Eiko Yamada
Shu (Shou): Tesshō Genda
Dr. Briefs: Jōji Yanami
Mère de Bulma: Yoko Kawanami
Birus: Kōichi Yamadera
Wis: Masakazu Morita
Oracle Fish (Seer): Shoko Nakagawa
Motorcycle Policewoman: Kaori Matsumoto
Sushi Chef: Shinichi Karube
Narrateur: Jōji Yanami

Mon Avis

Je ne vais pas trop m’étendre sur le film. Il n’offre que 3 intérêts:

  1.  C’est un film pour les fans, 17 ans après le dernier film : le chemin ultime (Saikyō e no Michi, 最強への道), et 17 ans également après la fin de Dragon Ball GT. Un long long moment avoir de voir revivre nos héros qui ont fêté leurs 30 ans d’existence. Et mise à part les jeux vidéos, il y a bien eu quelques courts métrages, crossover et OAV:
    – ドリーム9 トリコ&ワンピース&ドラゴンボールZ 超コラボスペシャル! (Dream 9 Toriko & One Piece & Dragon Ball Z Super Collaboration Special!!) le 7 avril 2013
    – エピソードオブバーダック (Episode of Badack) le 17 décembre 2011
    – 超サイヤ人絶滅計画 (plan pour éradiquer les Sayans) le 11 novembre 2010
    Mais rien de vraiment nouveaux apportant quelque chose de plus à l’univers.
  2. Le film présente deux nouveaux personnages qui seront sans doute réutilisé dans les jeux vidéos et dans des films futurs
  3. Le film présente une nouvelle technique d’animation pour les combats et les transformations basées sur les images de synthèse et le CGI.

Globalement le film est beau, vraiment chouette. Il est drôle par moment, mais il n’apporte aucune intrigue qui nous tienne en haleine.

Par contre, le film a renouvelé les voix françaises, du coup j’ai préféré me remettre aux voix japonaises pour le regarder en VO. Et j’ai eu raison, car le film en VO est bourré d’humour, de jeux de mots et de situations intéressantes qui ne sont pas rendus en français: notamment le fait que Goku n’utilise pas le keigo pour parler à Birus, ni du nagai-katachi, mais il parle en mijikai-katachi, et lorsque Kaio lui fait remarquer il rajoute une particule suffixe pour essayer de faire un peu poli. L’échange est absolument désopilant en VO. Il y a aussi la scène de Vegeta qui tente de divertir Birus, et se conduit en clown, ce qui est à l’inverse de sa personnalité. Ou encore la tronche du dragon Shenron quand il voit Birus… Oui, on peut dire que le film est drôle! Et plus drôle en VOST qu’en VF: pour avoir vu les deux versions la VF a été mal interprétée, et les voix françaises, je ne les ai jamais aimé car elles ne correspondent pas aux personnages, et les doubleurs dans les diverses interview le racontent, ils doublent quelque chose qu’ils ne comprennent pas, qui n’est pas de leur culture et dont ils sont plus ou moins réfractaires (cf le bonus du DVD avec les interview des doubleurs).

Par contre, sortie en France 2 ans après la sortie japonaise… c’est A.B.U.S.E!!!!!  Comment ne pas prendre du fansub dans ces conditions? Si les éditeurs français de manga et d’anime voient leurs ventes baisser, qu’ils ne s’étonnent pas. Ce n’est pas en faisant un boulot de sagouin et en sortant des versions moisis 2 ans après que le public se mettra à consommer un peu plus d’anime en VF. La plupart du temps lorsqu’une série sort en DVD en France, je l’ai vu 2 ans auparavant en moyenne, sans compter les séries que j’ai pu voir et qui ne SONT JAMAIS SORTIS en France. Du coup lorsque le DVD sort en France, je ne l’achète pas, forcément, et j’attends 5 ans que la série intégrale soit à 1 ou 2 euros pour l’acheter…

Bon finalement, je dirais qu’en tant que fan de la série j’ai été plus que positif sur le film. Mais il faut être vraiment fan…

trailer: https://youtu.be/-f2V4jmo8L0

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
10 − 4 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.