Juin 132015
 

La Sentai School, c’est quoi?

Sentaï School, l’école des héros, plus généralement appelé Sentaï School, est un manfra apparenté par les thèmes qu’il présente au type shōnen. Dessiné par Philippe Cardona, le scénario est cosigné par Florence Torta qui s’occupe également des mises en couleurs. Il est prépublié dans le magazine mensuel Coyote Mag de Semic depuis juillet 2003 et a été compilé en 5 tomes d’abord chez Semic puis chez Kami. En janvier 2010 Kami a annoncé l’arrêt de commercialisation de plusieurs séries dont celle-ci, et les droits n’ont pu être reconduits ailleurs. D’où l’interruption actuelle de la publication. Le 13 Avril 2012, sur son blog, Philippe Cardona annonce que cette série est “morte…” Cependant le 8 avril 2015, l’équipe de Olydri (dont Philippe Cardona et Florence Torta font partie) annonce avoir récupéré les droits de la série et vouloir rééditer la série grâce à un crowdfunding. L’objectif de financement est atteint le lendemain, annonçant donc une réédition des premiers tomes.

Histoire

Le professeur Konga a dédié sa vie à créer Ken Eraclor, un robot humain qui défendra la paix et l’amour dans le monde.

Malheureusement, à la suite d’un ticket de loto gagnant il laissa son œuvre inachevée. Ken décide donc de poursuivre son apprentissage à la Sentaï School, tout en cachant le fait d’être un robot. Le problème est qu’il ne comprend pas toujours tout…

Le scénario se base sur le concept donné dans le sous-titre, on suit les aventures du groupe d’élèves composé de Ken, Hongô, Toâ, Keiji et Duke au sein d’une école qui forme les futurs héros de tous poils (mais surtout de sentaï en dernière année). Le seul problème est qu’ils sont plus portés sur la destruction massive que sur le sauvetage à proprement parler. Le récit est parcouru de nombreuses références graphiques, scénaristiques ou textuelles à des mangas ou des anime, mais aussi à des films, des bandes dessinées ou des séries occidentaux.

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Senta%C3%AF_School

Sorties

  • 1998, la série apparaît sous le nom de L’École des Héros dans le fanzine Dream On qui sera arrêté au bout de deux ans.
  • 2002, la série est rescénarisée, redessinée et certains héros changent de nom pour être publiée dans le premier numéro de Coyote magazine sous le nom de Sentaï School. « L’École des Héros » restera, mais en sous-titre.
  • 1er juillet 2003, le premier recueil des 10 premiers épisodes (+ un inédit) parus dans le Coyote magazine est mis en vente chez l’éditeur Semic sous la collection Semic Manga.
  • 11 octobre 2004, sortie du deuxième tome
  • 1er mars 2006, le troisième tome paraît chez un nouvel éditeur, Kami. Pour l’occasion, le logo et la maquette changent tandis qu’une jaquette, absente auparavant, apparaît. Les deux premiers tomes parus auparavant sont eux aussi modifiés et, en plus des changements vus pour le tome 3, les couvertures sont redessinées.
  • 4 juillet 2007, sortie du quatrième tome
  • Novembre 2008, sortie d’un hors série pour Noël

Les personnages principaux

Je vous laisse consulter la page wikipedia, plutôt que de la copier-coller ici

Pourquoi de la culture japonaise?

Je pense que Sentai School a sa place ici. La parodie est une forme de culture par ailleurs. Ces ouvrages ne se moquent pas des animes et séries japonaises, au contraire, ils leur rendent hommage. On voit de nombreux clin d’oeil à tout un tas de série récentes, mais aussi très anciennes, notamment Grendizer, Mazinger, Getter Robo, les Chevaliers du Zodiaque, Albator, etc. etc. etc.

Les clins d’oeil et les références sont si nombreuses qu’il est nécessaire d’avoir une grande connaissance des animes, anciens et récents.

En plus les histoires sont hilarantes… Je me souviens quand le premier tome est paru, en pleine canicule à Paris et je me bidonnais dans les tunnels du métro sans air en allant au boulot, lisant et relisant ces tomes à mourir de rire…

Pourquoi cet article?

D’une part pour faire connaître des mangas français (manfra) et surtout car les auteurs ont récupérés les droits sur leurs oeuvres et proposent de les rééditer en crowdfunding. Ne serait-ce que parce qu’ils m’ont fait marrer et que même maintenant je les relis avec plaisir en me marrant toujours autant, je souhaite leur réédition. En plus le palier des 300% propose un tome 6 inédit. Et je veux vraiment lire ce tome 6. S’il est à l’image des autres, je vais encore me poiler…

Je vous invite donc à faire connaitre le lien de crowdfunding sur Ulule, et si ça vous intéresse à participer vous aussi à l’opération.

Pour le retour de la Sentai School: http://fr.ulule.com/sentai-school/

Pour info: le palier de 40 euros comprends les 4 premiers tomes. Et c’est à peine plus que le prix des tomes à l’époque où ils étaient sortis. Vous ne connaissez pas la sentai school… alors plutôt qu’acheter les tomes, participez au crowdfunding et vous les aurez ;-)

 

 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
8 × 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.